Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Frieren : le Tome 5 édition Collector du manga Frieren en ...
10.95 €
Voir le deal

 

 L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Empty
MessageSujet: L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS   L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Icon_minitime2016-01-10, 17:55

Témoignages de 2 amies pieds-noirs

SOUVENIRS
                    de la vie là-bas


Bonjour Guy
Ain Franin était un lieu sauvage qu'on ne pouvait pas appeler "village"
car rien d'administratif : juste la maison du garde forestier
pas d'électricité, nous nous éclairions par des lampes à carbure ou par moteur ou un winchargeur
le téléphone : vers 1958 seulement
mon père avait un poste à galène de l'armée presque inaudible pour les nouvelles
une glacière alimentée par de grosses barres de glace que mon père ramenait chaque soir
en revenant d'Oran et par la suite une frigo avec une bouteille de butane.
nous ne manquions de rien, c'était le paradis!!!!!
l'eau par nos moyens personnels : eau de la source remontée par un moteur à pompe
qui distribuait les 5 villas effectué par le soin de nos parents et que notre hameau
ceux des autres hameaux : petit port et "Mon rêve" devaient s'alimenter par réserve de pluie
ou ramenaient d'Oran leur eau surtout potable
il y avait deux petites sources mais vierges
voilà le pourquoi du comment
il fait un temps magnifique et de super pistes de slki
amicalement

même par bourricot le courrier n'était pas acheminé
le bourricot nous alimentait en figues et légumes de Kristel

Jocelyne E.

MERCI GUY
nous allions à la plage ou à la pêche à Ain Franin et c'est vrai , c'était un coin sauvage
et magnifique où l'eau de couleur turquoise n'avait rien à envier à celle des iles
pas d'électricité mais ma grand-mère à sba non plus ne l'avait pas jusqu'en 56 date
à laquelle elle s'est empressée de s'acheter son petit poste de tsf , mais nous continuions
à nous chauffer avec la cheminée et elle dans la journée avec un chauffage gaz
je faisais mes devoirs à la lueur de la lampe à pétrole, par contre elle avait l'eau courante
LE BONHEUR ABSOLU, mais peut-être parce que j'étais enfant, les adultes eux qui
devaient laver les bleus de travail ou les draps trés épais ne devaient pas penser la même
chose que moi
quant à la douche, les baquets en plein soleil et en fin d'après-midi dans la cour là aussi
c'était un grand moment de pur bonheur avec les autres mômes du patio
en revivant les souvenirs de Jocelyne ou même lorsque je lis ceux d'autres pieds noirs tout
revient et ça me ravage, jamais nous ne retrouverons cette manière si spéciale de vivre que nous avions, je retrouve certaines choses lorsque je vais en Espagne, logique la communauté d'Oranie était en majorité espagnole
je t'écris et il pleut sur mes joues, plus je vieillis et plus ces souvenirs m'écrasent
bisous

Ce rappel de notre vie là-bas me plaît.
A Colomb- Béchar nous avions de l'eau, mais pas d'électricité jusque 1950.
Nous nous éclairions avec une lampe à carbure et une lampe à pétrole
pour faire les devoirs.
La lampe à carbure nous servait également de lampe de poche quand
nous sortions la nuit, les rues n'étant pas éclairées.

Thérèse G.

J'ajoute, la petite ferme de mes beaux-parents (-de 50 ha céréales), sise dans le village de Clinchant près de Relizane (en carré avec cour intérieure) quand nous l'avons quittée en août 1962 ,il y avait l'électricité depuis 1930 mais pas d'eau courante, juste un puits dans la cour avec une pompe à main .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Empty
MessageSujet: Re: L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS   L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Icon_minitime2016-01-10, 18:06

Rien à voir avec de riches colons .
Il y 'en avait mais certains ce qu'ils avaient ils l'avaient gagné par le travail de leurs grands parents et parents ce n'était pas venu tout seul je présume , qu'ils aient employé de la main d'oeuvre locale aussi c'est évident,  mais eux aussi ont fait suer leur propre  burnous .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Empty
MessageSujet: à LILIANE   L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Icon_minitime2016-01-10, 18:13

Liliane a écrit:
Rien à voir avec de riches colons .
Il y 'en avait mais certains ce qu'ils avaient ils l'avaient gagné par le travail de leurs grands parents et parents ce n'était pas venu tout seul je présume , qu'ils aient employé de la main d'oeuvre locale aussi c'est évident,  mais eux aussi ont fait suer leur propre  burnous .

Tu as tout compris......MERCI à toi

«LOBBY D'ALGER» ou l'Algérie à 2 vitesses

Les européens d'Algérie d'origine française ou issus de l'immigration espagnole, italienne, maltaise, mahônaise etc, bénéficient du statut de français de droit commun.
Les «indigènes» à part les notables, les anciens combattants, et les gros propriétaires terriens, relèvent du code de l'indigènat ou droit local. (abrogé en 1944, mais appliqué seulement en 1947)
Les arabo-berbères sont des sujets et non des citoyens.
L'inégalité entre européens et indigènes, est institutionnalisée en matière d'impôts, de justice pénale, de sce militaire, d'accès à la fonction publique, de rémunération, accès à l'enseignement.
Cependant, le statut de 1947 établit toujours une discrimination au niveau de l'assemblée algérienne.
Il y a 2 collèges électoraux :
1er collège, 60 représentants de la communauté européenne de 900.000 individus,à l'assemblée .
2éme collège, 60 représentants pour 9.000.000 d'indigènes.
A Alger, siège de l'assemblée algérienne, il existe depuis les années 20, un groupe de pression appelé «Le Lobby d'Alger». Il est assez puissant pour s'opposer à tout projet du gouvernement français, concernant l'Algérie et contraire à ses intérêts.
Il est composé de gros propriétaires, dans l'agriculture, l'industrie et les transports, ils sont détendeurs de fortunes considérables. Il y a également des notables musulmans propriétaires terriens ou négociants, anciens militaires etc....
Ce Lobby domine les collectivités territoriales, il détient les leviers de l'Economie, il a la majorité à l'assemblée algérienne avec la majeure partie des représentants européens et une bonne partie des musulmans.
C'est ce lobby qui décide au nom de l'Algérie, si ce que la métropole décide est applicable en Algérie. Tous les gouverneurs généraux s'inclinent.
Le Lobby contrôle également, la totalité de la presse en Algérie (sauf Alger Républicain – communiste ) L'Echo d'Oran, L'Echo d'Alger, le Journal d'Alger, La Dépêche Quotidienne d'Alger, La Dépêche de Constantine etc......

Les principaux acteurs, sont :

Henri Borgeaud, citoyen suisse, naturalisé français en 1915, grand propriétaire terrien dans la Mitidja.

Alain de Sérigny, métropolitain arrivé en Algérie en 1941,propriétaire entre autres de L'Echo d'Alger.

Laurent Schiaffino, pied-noir 1ére génération, père italien, propriétaire de cargos, armateur.

Georges Blachette, pied-noir 1ére génération, père ardéchois, le roi de l'alfa, possède 350.000 ha dans le Sud-Oranais (concession), cie des eaux à Oran , Le Journal d'Alger etc.....

Amédée Froger, pied-noir 3éme génération (arrière grand-père breton) Maire de Boufarik, Président de l'association des Maires d'Algérie (assassiné par le FLN en décembre 1956).

Raymond Laquière, pied-noir x-génération? Maire de St Eugène, Président de l'Assemblée algérienne en 1948 et en 1952.

Bibliographie : Le quid 2005, «un siècle de passions algériennes» P.Darmon, «histoire de l'Algérie,des origines à nos jours», P.Montagnon, Historia n°194


note de guy : cette recherche confirme, que dans sa grande majorité, le peuple européen en Algérie n'est pas responsable de ce qui est arrivé. Les 2 reproches que l'on pourrait leur faire, c'est d'avoir voté pour des députés qui, parfois, suivaient aveuglément les consignes du LOBBY et d'êtres atteints de cécité, pour n'avoir pas prêté attention à la misère d'une partie des indigènes.

Dans les années 50, il y avait environ 1.000.000 d'européens, dont :

90.000 fonctionnaires, avec femmes et enfants, environ 350.000 personnes.
12.000 fermes européennes (grandes, moyennes et petites) cad 45.000 personnes.
Commerçants, artisans (y.c pêcheurs) ouvriers industrie agro-alimentaire, métallurgie, bâtiments et travaux publics, le reste ….(incluant les retraités).
Les gens aisés, au_dessus de la moyenne ? Quelques milliers, pas plus qu'en France en tout cas, toutes proportions gardées.
L'exode des pieds-noirs (et des musulmans francophiles)
en 1962, n'est pas celui des colonialistes riches et insolents, c'est l'exode de 1940 avec une différence de taille, il se déroulait dans une France où la tragédie était partagée par 40 millions de français, celui de 1962 se déroule dans une France inondée de soleil et où tout le monde pense aux vacances...
Les pieds-noirs sont parfois traités en «bougnoules», à Marseille ils sont mal accueillis par les dockers, on les accuse d'allumer des incendies de forêts. Ce sont des paresseux, des buveurs d'anisette, des tchatcheurs, des privilégiés pour avoir obtenu des logements réservés. Ce racisme venant surtout des milieux de gauche, leur collera longtemps à la peau., or ce sont les plus modestes, donc les plus nombreux, qui après avoir perdu leurs maigres biens et ressources, font l'objet de ce mépris.
Beaucoup moins nombreux, les plus riches fréquentent un monde policé où ce genre de comportement n'a pas cours........guy








Revenir en haut Aller en bas
GIPEGE

GIPEGE


Masculin
Nombre de messages : 306
Age : 78
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 15/07/2010

L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Empty
MessageSujet: Re: L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS   L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Icon_minitime2016-01-13, 18:54

Bonjour, et bonne année...
Il ne faut pas perdre de vue que les musulmans pouvaient opter pour le statut de citoyen, mais cela impliquait qu'ils respectent les lois républicaines (justice, polygamie, état-civil..) beaucoup optaient pour ce qu'ils avaient toujours connu (justice, coutumes)
La France "coloniale" leur laissait le choix...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Empty
MessageSujet: Re: L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS   L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
L'ALGERIE C'ETAIT 9 MILLIONS DE SERFS ET 1 MILLION DE RICHES COLONS
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les riches et les pauvres !!
» Le fossé se creuse encore davantage entre riches et pauvres
» L’Etat Islamique menace d’envoyer en Europe un demi million de migrant
» Les deux BPC russes coûtent environ 1 million d’euros par mois à DCNS
» Erdogan à Macron : “Vos ancêtres ont tué un million d’Algériens. Nos mains ne sont pas tachées de sang, les vôtres le sont”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: Algérie-
Sauter vers: