Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le deal à ne pas rater :
Le Tome 41 de Berserk sort dans une semaine : faut-il craindre une ...
Voir le deal

 

 Un Grand Combattant Charles N'Tchorere

Aller en bas 
2 participants
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous



Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Empty
MessageSujet: Un Grand Combattant Charles N'Tchorere   Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Icon_minitime2015-06-02, 17:54

Les Grands Combattants Volontaires




N'TCHORERE Charles




Combattant volontaire, héros et martyr



Charles N’Tchorere est né au Gabon le 15 novembre 1896.
En 1916, alors que la première guerre mondiale fait rage, il se porte volontaire pour servir la France et s’engage dans les tirailleurs sénégalais;
 il part pour la campagne du Levant. Charles N’Tchorere va se révéler très vite un véritable chef.
Il est nommé sergent. En 1927, il reçoit ses épaulettes d’officier en raison de sa brillante conduite.
La deuxième guerre mondiale éclate. Le mois de juin 1940 trouve le capitaine N’Tchorere dans la Somme, à la tête de la 5e compagnie du 1er bataillon du 53e régiment d’infanterie coloniale mixte sénégalais (53e RICMS), aux ordres du commandant Seymour.

Un véritable chef


Charles N’Tchorere est estimé des autres officiers et admiré des cadres européens placés sous son commandement. Sa compagnie a été postée au centre d’un dispositif ayant pour mission de défendre la petite ville d’Airaines, située à 30 kilomètres d’Amiens, contre l’attaque des forces allemandes qui depuis la Belgique, ont déferlé sur le sol français.

La 5e compagnie a constitué un point d’appui dans un groupe isolé de maisons, au nord du bourg. Le premier assaut allemand qui se produit le 4 juin est repoussé. Le lendemain 5 juin, c’est une nouvelle attaque à laquelle la 5e compagnie, de même que tout le bataillon, résistent sans faiblir.

Le 6 juin, la ville est contournée et encerclée par les Allemands. Le bataillon résiste vaillamment. Un intense bombardement combiné de l’aviation et de l’artillerie ennemies se déclenche. La bourgade est presque entièrement détruite mais le bataillon tient encore, tandis que les maisons brûlent.

Une délégation allemande se présente pour parlementer et tenter d’obtenir la reddition du bataillon qui défend Airaines. Refus du commandant Seymour. Cet intermède est suivi de tentatives d’infiltrations de l’infanterie légère allemande, qui est reconduite dans les bois par une contre-attaque de la compagnie du capitaine N’Tchorere.

Des combats d’une fureur indescriptible


La nuit du 6 au 7 juin 1940 voit des bombardements d’une intensité encore accrue s’abattre sur Airaines. La ville n’est plus qu’un amas de ruines d’où s’échappent quelques fumées. Une nouvelle vague d’infanterie allemande, appuyée par des chars, est lancée droit sur la 5e compagnie. Celle-ci est toujours vaillante et oppose une résistance farouche. Huit Panzers sont mis hors de combat.

Les grenadiers voltigeurs allemands reviennent à l’assaut et réussissent cette fois à faire exploser le dépôt de munitions du bataillon.
 C’est alors que, des trous où ils se sont réfugiés, jaillissent les cuisiniers sénégalais, une dizaine de braves, le sabre d’abattis à la main.
 A l’issue de sanglants affrontements, les assaillants infiltrés sont taillés en pièces.   

Mais sans munitions, la position du bataillon devient intenable, aussi le commandant Seymour décide-t-il de tenter une sortie vers le sud, en brisant le dispositif d’encerclement.

 Soixante prisonniers allemands ainsi que les blessés français sont rassemblés dans l’église. Le capitaine N’Tchorere réclame l’honneur de rester sur place,  afin de couvrir la retraite du bataillon, ce que le commandant Seymour accepte.

Pendant que les restes du bataillon forcent au sud le barrage ennemi, la 5e compagnie, restée seule en arrière-garde, subit l’assaut allemand au nord. C’est au moyen de lance-flammes que les soldats allemands vont devoir réduire une à une, les poches de résistance, dans des combats sauvages, d’une fureur indescriptible.

La reddition des quelques survivants


A dix heures du soir, la 5e compagnie ne compte plus que quinze hommes valides : dix Africains et cinq Européens, dont les munitions sont épuisées.
Ils ne peuvent plus que se rendre et hissent le drapeau blanc. Sous la menace des pistolets mitrailleurs, le capitaine N’Tchorere sort en tête des survivants.
 Le petit groupe force le respect des soldats de la Wehrmacht, subjugués par la résistance héroïque qui leur a été opposée.

Mais la Schutzstaffel est là, composée de sbires du nazisme le plus fanatique. Les SS séparent les Noirs des Blancs.
Le capitaine N’Tchorere refuse d’être considéré comme un Untermensch – un sous-homme -  et fait valoir sa qualité d’officier français.
 Les SS le poussent alors contre un mur.
 Pressentant le pire, les camarades du capitaine élèvent de vives protestations, rejoints en cela par les prisonniers allemands qui viennent d’être libérés de l’église où ils étaient enfermés, et qui ont été traités avec humanité.
Rien n’y fait : au mépris des lois les plus élémentaires de la guerre, le capitaine N’Tchorere est froidement et lâchement abattu par ces criminels de la pire espèce en uniformes de soldats.
 Pour mettre un comble à cette abomination, son corps est ensuite broyé sous les chenilles d’un char allemand.

Pour sa famille, ce deuil ne sera malheureusement pas le seul : Jean Baptiste, le fils du capitaine N’Tchorere, est tué au combat à son tour dans la même région, une semaine plus tard.

Le capitaine N’Tchorere est devenu un symbole


Le capitaine Charles N’Tchorere est devenu un symbole. Symbole de l’engagement et du courage des 80.000 soldats africains qui combattirent pour la France et le monde libre, en ce mois de juin 1940.

Combattant volontaire, blessé au combat, titulaire de nombreuses décorations militaires et mort pour la France, Charles N’Tchorere était l’auteur d’un rapport sur la promotion sociale des sous-officiers indigènes, qui a été adopté dans la plupart des unités africaines.
 Un mausolée a été construit à Airaines en mémoire de son courage et de son sacrifice.
 Une artère de la petite ville a été rebaptisée « Avenue capitaine N’Tchorere ». En 1962, un timbre poste gabonais lui a été dédié, et le prytanée militaire de Saint Louis du Sénégal porte désormais son nom. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Empty
MessageSujet: Re: Un Grand Combattant Charles N'Tchorere   Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Icon_minitime2015-06-02, 17:56

Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Ntchorere_charles_125x180


N'TCHORERE Charles


 
Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Ccv_125x225
Croix du
combattant
Volontaire
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12008
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Empty
MessageSujet: Re: Un Grand Combattant Charles N'Tchorere   Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Icon_minitime2015-06-02, 18:06


Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 4017930517 Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 2897098384

Au Capitaine

merci Gus Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 926774

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40


Masculin
Nombre de messages : 25287
Age : 76
Emploi : Français Radicalisé .
Date d'inscription : 07/11/2014

Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Empty
MessageSujet: Re: Un Grand Combattant Charles N'Tchorere   Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Icon_minitime2015-06-02, 18:51

Merci Gus

Je ferai un article sur le "Mausolée de Airaines"

Un "Grand-Soldat"

Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 1996631456  Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 1996631456


Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 2456706802

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 908920120 Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Cocoye10 Un Grand Combattant Charles N'Tchorere 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Empty
MessageSujet: Re: Un Grand Combattant Charles N'Tchorere   Un Grand Combattant Charles N'Tchorere Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un Grand Combattant Charles N'Tchorere
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un Grand Combattant Charles Albert Meyer
» Un Grand Combattant Charles Alphonse RUSCONI
» Un grand combattant
» Un Grand Combattant Guy Schlesser
» Grand combattant volontaire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les personnages remarquables (Civils & Militaires)-
Sauter vers: