Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -41%
🚿 Lot de 12 gels douche DOP « Douceurs ...
Voir le deal
15.99 €

 

 Quizz n° 126

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
N Duchêne Leguy
membre confirmé
membre confirmé
N Duchêne Leguy


Féminin
Nombre de messages : 835
Age : 55
Emploi : Secrétaire / aide auxiliaire Puer.
Date d'inscription : 10/08/2014

Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-29, 21:10

ou sont gravée ces lignes ??? et en quelle année ??

"La montagne nous barrait la route.
Ordre fut donné de passer quand même.
La légion l'exécuta.

L'énergie de leurs muscles
et leur indomptable volonté
furent leurs seuls moyens."
Revenir en haut Aller en bas
frenchbatt

frenchbatt


Masculin
Nombre de messages : 1747
Age : 56
Emploi : vache à lait
Date d'inscription : 19/02/2012

Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-29, 21:16

Quizz n° 126 367768 maroc
3 REI
tunnel de foum Zabel  Quizz n° 126 367768
un an de 1927 à 1928

___________________________________ ____________________________________

se défendre est un droit. croire le contraire est déja un acte de soumission ... Quizz n° 126 401148
Revenir en haut Aller en bas
N Duchêne Leguy
membre confirmé
membre confirmé
N Duchêne Leguy


Féminin
Nombre de messages : 835
Age : 55
Emploi : Secrétaire / aide auxiliaire Puer.
Date d'inscription : 10/08/2014

Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-29, 21:35

Quizz n° 126 926774 Quizz n° 126 926774 Quizz n° 126 926774 Frenchbatt, tout à fait ça.... Quizz n° 126 373769 Quizz n° 126 373769 Quizz n° 126 373769

Quizz n° 126 286_0010

Quizz n° 126 286_0011

Quizz n° 126 22895910

Quizz n° 126 20077810

Quizz n° 126 Image010

Quizz n° 126 Images11

Quizz n° 126 Rocher10

Quizz n° 126 Tunnel10

Quizz n° 126 Sapeur10

Quizz n° 126 Tunnel11

Quizz n° 126 Tunnel12
Revenir en haut Aller en bas
N Duchêne Leguy
membre confirmé
membre confirmé
N Duchêne Leguy


Féminin
Nombre de messages : 835
Age : 55
Emploi : Secrétaire / aide auxiliaire Puer.
Date d'inscription : 10/08/2014

Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-29, 21:44

"Percer du granit, une montagne de granit. L'homme peut tout faire. Ce jour là, je n'ai pu m'empêcher de penser cela. Quand l'homme est un légionnaire, naturellement." témoignera un légionnaire à la fin de la construction du tunnel de Foum Zabel au Maroc en 1928.

En mars 1927, les légionnaires du 3ème Régiment Etranger d'Infanterie reçoivent la mission de réaliser une voie de communication carrossable de cent cinquante kilomètres. Ce projet a pour objectif de faciliter la réduction des poches de résistance rebelle actives dans la région. Epaulés par leurs camarades des autres régiments étrangers alors en place, les légionnaires sapeurs entament un travail de géants qu'aucun sultan du Maroc n'osa jamais réaliser. Les défis techniques sont nombreux et les conditions climatiques éprouvent fortement les organismes.


La Compagnie de Sapeurs Pionniers du 3éme Régiment Etranger d’Infanterie est la dernière à être créée, le 1er mai 1927 à Bou-Denib. A cette époque, la compagnie assure les travaux d’entretien du camp de Bou-Denib et réalise un radier aux Aït-Moussa. Le 29, elle quitte Bou-Denib pour Ksar-es-Souk et participe pendant 3 mois aux travaux de piste entre Ksar-es-Souk et Rich.

Forte de cette expérience, alors que les bataillons du 3éme Etranger s’investissent également dans les travaux de pistes, elle est désignée pour participer à la réalisation de la route du Ziz, entre Midelt et Erfoud, au cœur de l’Atlas marocain.


Au cent-onzième kilomètres pourtant, les gorges du Ziz réservent à la Légion un tout autre défi pour ses sapeurs pionniers. Entourée de deux djebels cuminant à plus de deux mille mètres d'altitude, l'aride vallée est étroite, mais surtout bloquée par un éperon rocheux aux pentes abruptes, le Foum Zabel. Il est impossible de le contourner et il faut donc passer au travers à une hauteur de cinquante mètres au-dessus du niveau de l'oued afin d'éviter toute inondation en cas de crues.

La Compagnie de Sapeurs Pionniers arrive à Foum Zabel le 24 juillet 1927, où elle s’installe pour un an. Sous le commandement du Capitaine Edard, la compagnie est composée de 3 officiers, 7 sous-officiers, 10 caporaux, 126 légionnaires.

Dés l’ouverture du chantier de la route Ziz, le Capitaine Edard se rend compte qu’il n’est d’autre possibilité que d’accrocher la route à flanc de falaise. Au mois d’octobre 1927, alors que tout le 2ème bataillon travaille sur la piste de Rich, au-delà de Ksar-es-Souk, la 3ème Compagnie de Sapeur Pionnier se prépare à forer le tunnel de Foum Zabel.

Les légionnaires se relaient pour forer la montagne, la gorge sèche comme du vieux cuir et les yeux brûlés par la poussière. L’adjudant Michez, ses trois sergents, Wagner, Dippelter, Struhschein et les 38 caporaux et légionnaires de sa section peinent pendant plus de six mois. Ils creusent un tunnel de 60 mètres de long sur 8 de large et 3 de hauteur. Pour seuls moyens la farouche volonté et l'énergie des muscles. Sans engin mécanique, les sapeurs pionniers attaquent la roche à coup de pic, de barre à mine et d'explosifs.

Le soleil marocain se réverbère sur les parois environnantes la journée, tandis que le froid des nuits disloque les roches et provoque de nombreux éboulis. Dans le ventre de la montagne, la poussière des détonations, la chaleur et l'absence de ventilation sont le quotidien de ces hommes hors du commun. Les blessés sont nombreux et le Foum Zabel emportera la vie du Légionnaire Rauchert, mortellement blessé par une explosion au cours du chantier.


Le 6 mars 1928, à 16h30, le tunnel de Foum Zabel est entièrement percé et ses dimensions impressionnent : soixante-deux mètres de long, six mètres de large et trois mètres de hauteur. Travaillant sans relâche pendant plus de six mois, les légionnaires ont triomphé du granit rouge. Conscient de l'importance stratégique de l'ouvrage colossal accompli par les légionnaires, le général Lyautey déclara alors : "Un chantier vaut bien une bataille."
L’aménagement du tunnel et les travaux routiers continueront durant tout le mois d’avril.

L'historique du 3ème Etranger ne mentionne aucun éléments susceptibles de connaître l'organisation des chantiers de la compagnie de sapeurs-pionniers sur le tronçon du Foum Zabel. La seule indication que l'on possède actuellement est l'inscription, aujourd'hui disparue, précisant les noms des quatre sous-officiers, quatre caporaux et trente-quatre légionnaires, soit au total quarante-deux travailleurs, qui ont accompli ce travail. L'outillage rudimentaire et les conditions climatiques ont contribué à rendre le travail pénible : la chaleur, même en hiver, est d'autant plus intense que les falaises, surplombant l'oued sur sa rive gauche, orientées vers l'ouest, réverbèrent le rayonnement solaire. La poussière produite par la préparation des fourneaux de mines et par les explosions rendait l'air difficilement respirable à l'intérieur du tunnel, aucun moyen de ventilation n'étant à la disposition des sapeurs-pionniers.


Les événements rapportés par l'historique du 3ème Etranger pendant la période comprise entre le 24 juillet 1927 et le 20 avril 1928, date à laquelle la Compagnie de sapeurs-pionniers a quitté le secteur de Foum Zabel pour se rendre à Midelt, ont été :
- 27 août 1927, le légionnaire de deuxième classe Rauchert est blessé grièvement par l'éclatement d'une mine. Transporté avec la jambe droite complètement arrachée, à l'hôpital de Gourrama, il décède en cours de transport. La date et le lieu de son inhumation ne sont pas précisés. C'est semble-t-il, le seul décès par accident de chantier qui se soit produit durant les travaux du Foum Zabel.
- Le 4 septembre 1927, le légionnaire Hoffmann, évacué sur l'hôpital de Gourrama meurt de dysenterie.
- Le 20 janvier 1928, visite des chantiers par le Colonel Defrère, commandant le territoire de Midelt.
- Le 25 février 1928, visite du Colonel Rollet, commandant le 1er Etranger, qui se rend dans le sud.
- Le 6 mars 1928 à 16 h 30, le tunnel est entièrement percé.
- Le 11 mars 1928, inspection du Général Freydenberg, commandant la région de Meknès, accompagné du Général Fournier.
- Le 3 avril 1928, inspection du Colonel Blanc, commandant le 3ème Etranger.
- Le 20 avril 1928, la compagnie, moins un détachement (effectif non précisée) laissé à Foum Zabel, fait étape sur Rich et rejoint Midelt le 23 après avoir fait étapes à N'Zala le 21 et Tit N'Ourmès le 22.



La Compagnie de Sapeurs-pionniers et avec elle toute la Légion,
tira une légitime fierté du travail accompli au Foum Zabel.
Cette fierté fut matérialisée par les inscriptions gravées à l'entrée et à la sortie du tunnel.
On pouvait lire encore, avant l'accès du Maroc à l'indépendance,
sur le versant nord de l'éperon et à droite du tunnel :

"LA MONTAGNE NOUS BARRAIT LA ROUTE
L'ORDRE FUT DONNE DE PASSER QUAND MÊME
LA LEGION L'EXECUTA
Octobre 1927 - mai 1928"

Et sur le versant sud :

LE TUNNEL FUT PERCE EN SIX MOIS PAR QUARANTE LEGIONNAIRES
ADJUDANT MICHEZ
SERGENT WAGNER - SERGENT DIPPETER - SERGENT SIRMSCHEIM
CAPORAL FERRAZA - CAPORAL MUPRAS - 1ERE CLASSE LOPEZ
SCHUBERT - SCHNEIDER - PICHNICK - GRUNEWALD - LUSARDI
BUSCHHAUS - MARX - HERMANN - KNAPP - KNOPPICH
DZUIK - GOLASOWSKI - LALOY - HRASKO - SCHUBERT - ROTENBURG

CAPORAL SMURZY - CAPORAL BREMERBERGER - 1ERE CLASSE BEINMER
SCHMELZER - ZASADA - BUCHER - DANID - JEDLICKA
BECKER - ASCASO - RHONISCH - DEJER - POLLAK
BORGES - WAGNER - PICQUEUR - CHARLIUR - KLEIN - WIEMANN

L'ENERGIE DE LEURS MUSCLES ET UNE FAROUCHE VOLONTE
FURENT LEURS SEULS MOYENS. 1927 - 1928


Au-dessus de la clé de voûte du tunnel, aussi bien à l'entrée qu'à la sortie, était gravé l'écusson de la 3ème Compagnie de Sapeurs-Pionniers, surmonté d'un bandeau avec l'inscription
“Tunnel du LEGIONNAIRE”.
L'écusson comportait à sa partie inférieure un deuxième bandeau gravé indiquant "1927 - 1928".

Ces deux écussons ont disparus dans le courant de la décennie 1950 - 1960 lorsque la hauteur du tunnel a été augmentée. Quant aux deux autres inscriptions, elles ont été éliminées après l'indépendance du Maroc ainsi que beaucoup de grenades à sept flammes gravées dans la roche à l'aplomb de tous les ouvrages d'art construits sur la route dans les gorges du Ziz (sauf sur le tronçon d’Amzoudj).

L'ampleur de la tâche accomplie par la Légion au Foum Zabel a laissé une empreinte profonde même chez les Marocains, au point que les éditions les plus récentes des cartes touristiques et des cartes de la direction de la conservation foncière et des travaux topographiques (direction de la carte) de Rabat mentionnent toujours le tunnel sous la désignation de "tunnel de la Légion". Il n'y a, par conséquent, aucune raison valable de désigner le tunnel d'une autre manière et l'appellation de tunnel du Foum Zabel doit être proscrite.


Vous avez peut-être remarqué dans les textes une quelconque erreur. N’hésitez pas à m’en informer et si vous pensez pouvoir compléter les textes ou les photos de ce site, vous êtes le bienvenu. Amoureux de la Légion Etrangère et de son oeuvre venez avec nous. Évidemment votre participation passera sous votre nom.
Merci pour votre attention. Jacques Gandini.
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
Papa schulz


Masculin
Nombre de messages : 12008
Age : 62
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-29, 21:48



Quizz n° 126 926774 Quizz n° 126 373769 Quizz n° 126 373769 Quizz n° 126 373769

quel courage a ces Hommes !!

Quizz n° 126 253428 JM !!!! Quizz n° 126 373769 Quizz n° 126 656611 et merci Nat pour l'info !!!

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-29, 23:47

Superbe Quizz, merci Nathalie, j'arrive un peu en retard pour féliciter Jean-Marc et sa perspicacité ! Quizz n° 126 373769

La France a bâti toute l'Afrique moderne et l'a dotée de tant de moyens, bravo pour le "remerciement" Quizz n° 126 73951

Mon propre père, enfin son unité sous ses ordres, construisit la route de Fort Lamy à Abéché, je vais tenter de piocher quelque chose pour le forum... Soixante-dix ans après, mon fils Benjamin, Parachutiste au 1er R.H.P. emboîtait les traces de son vénérable grand-père Quizz n° 126 253428


Quizz n° 126 Abou_t11
Une aquarelle de mon père mémorisant le fameux pic Abou Tyour.
Quizz n° 126 1925_t10
Un de ses subalternes à cheval devant le Pic (croquis de Papa)
Revenir en haut Aller en bas
artificier

artificier


Masculin
Nombre de messages : 1240
Age : 58
Date d'inscription : 25/02/2014

Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-30, 12:02

Merci à vous tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime2014-10-30, 13:27

""Nous apprenions qu'au Tchad le temps ne comptait pas; l'habitude venait sans effort d'apprécier l'heure aux ombres; les longues ombres du petit matin, les ombres évanescentes de la pause de midi; celles plus indécises des heures lunaires quand les autres sont des fantômes et que la piste ressemble à un ruisseau de lait."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Quizz n° 126 Empty
MessageSujet: Re: Quizz n° 126   Quizz n° 126 Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Quizz n° 126
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz de JP n° 10
» Quizz N°25
» Quizz N°41
» Quizz de JP n° 57
» Quizz de JP n° 72

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: .-
Sauter vers: