Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion
-40%
Le deal à ne pas rater :
Machine à café avec broyeur KRUPS YY4384FD Essential
357.99 € 599.99 €
Voir le deal

 

 Un conflit intérieur en France ?

Aller en bas 
4 participants
AuteurMessage
Villard

Villard


Masculin
Nombre de messages : 18
Emploi : Intelligence Economique
Date d'inscription : 11/09/2014

Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 10:26


Nous assistons actuellement à la mise en place de tous les éléments d’un conflit intérieur violent en France, pratiquement inévitable. Les ingrédients de l’explosion sont tous présents. La question n‘est plus de savoir s’il va se produire, mais quand il va éclater. Passons en revue, en forme de diagnostic, les éléments socio-chimiques de l’explosion du mélange :

1) Une très nombreuse population de plusieurs millions de « jeunes », en croissance constante, d’origine immigrée, très mal scolarisée, en situation de chômage, d’assistanat, dont une bonne proportion se livre à l’économie souterraine (drogue, trafics de biens volés, etc.) et à une délinquance polymorphe, constitue la masse de manœuvre, les gros bataillons d’un soulèvement général possible.

2) Cette jeune population est travaillée au corps (vecteur internet, entre autres) par un islamisme revendicatif et identitaire allogène, d’essence polémique. Dans l’inconscient –ou le conscient– collectifs d’une partie (minorité agissante) de cette population, il s’agit, de manière très primaire de porter le djihad en France, comme accompagnement d’une stratégie de révolte, de revanche et de conquête.

3) En concomitance : l’islamisation de la France, visible par tout le monde tous les jours, soigneusement minimisée par l’oligarchie, mais qui se manifeste non seulement par la multiplication des lieux de culte, mais par la transformation, la ”défrancisation” de zones entières. Cette islamisation est en quelque sorte ”anesthésiée” par les discours pleins de duplicité des autorités islamiques officielles, avec l’oxymore passe-partout de l’ ”islam modéré” ou de l’”islam laïc”. En réalité, l’islam agit, dans cette montée des tensions ethniques, comme un levain. Et ce, dans une ambiance internationale médiatisée de guerre globale islam/Occident (1).

4) La montée d’un racisme anti-autochtones (et un racisme anti-juif violent, qui pose un énorme problème à une idéologie dominante perdant tous ses confortables repères) est objectivement observable partout. Il est le parallèle de manifestations quotidiennes de rejet de la culture et de l’appartenance française et européenne. La multiplication des femmes voilées, comme signe de provocation (et pas du tout de ferveur religieuse) est un moyen de défi ethnique et de marquage territorial.
De même, il suffit d’écouter les paroles des groupes de rap, diffusés partout, pour mesurer le degré d’agressivité et l’envie d’en découdre.

5) Depuis 2005, des émeutes urbaines de basse et de moyenne intensité sont récurrentes, sous n’importe quel prétexte. Avec un cortège de vandalisme, d’incendies, d’agressions, d’affrontements avec la police.
Qu’il s’agisse d’un match de foot impliquant l’Algérie, d’une manifestation étudiante, d’un ”incident” avec les forces de l’ordre opérant contre des délinquants, des fêtes du Nouvel An ou du 14 juillet, les émeutiers, les ”bandes ethniques”, sont toujours au rendez-vous. Sans oublier, toujours, ce mélange alchimique de délinquance et d’insurrection. Le phénomène s’amplifie mais on s’y habitue…

6) Cependant tout le monde ne s’y habitue pas. Ces signaux forts d’agressivité, visibles dans la vie quotidienne, comme autant d’intersignes, jamais repérés ou niés par les sociologues de cour, sont pourtant bien visibles. Le peuple, lui, les perçoit et les subit ; les élites se bouchent les yeux. Jusqu’au moment où leur sanctuaire sera violé…C’est le dernier ingrédient de l’explosion du tonneau de poudre : la réaction du peuple autochtone de base.

On assiste à un mouvement géographique progressif d’émigration intérieure. Le territoire devient une ”peau de léopard”, avec des zones de plus en plus nombreuses conquises, occupées, où les Français de souche ne sont plus les bienvenus. Ces ”invisibles”, devenus étrangers dans leur propre patrie, abandonnés par un État collaborateur objectif des populations précitées largement aidées et favorisées bien qu’elles se posent hypocritement en victimes, pourront entrer en rébellion.
Extension du domaine de la lutte, extension du périmètre des zones conflictuelles, extension du domaine des tensions. Les mouvements protestataires des autochtones (Manif pour tous, Bonnets rouges, etc.), pour l’instant limités à des sujets sociétaux et économiques, pourront parfaitement connaître une telle extension et passer à la révolte. La révolte contre ce cocktail de plus en plus corsé d’insécurité et de dépossession ethno-culturelle. Le pouvoir ne possède aucune réponse. La stratégie officielle est de nier la réalité. Tout va bien, Madame la marquise.

D’autres éléments inquiétants entrent en jeu, qui renforcent l’hypothèse d’une explosion.

- D’abord, la saturation des capacités des forces de l’ordre, incapables de gérer des émeutes de grande ampleur éclatant simultanément dans plusieurs métropoles, est une donnée ”militaire” connue des populations précitées.

- Ensuite, encore affaiblie par toutes les mesures de Mme Taubira, la réponse punitive policière et judiciaire à la délinquance et aux violences est ridiculement faible ; elle génère un sentiment d’impunité et d’audace destructrice face à un adversaire jugé impuissant, compatissant ; ce qui augmente d’autant l’agressivité.

- Troisième élément : le terrorisme. Le pouvoir s’est inquiété de tous les jeunes djihadistes qui partaient sur les fronts étrangers et revenaient, fanatisés, au risque de commettre des attentats. Il est évident que des attentats terroristes vont avoir lieu en France, dont les frontières sont des passoires. Cela dit, au risque de choquer, le terrorisme est un facteur de réveil des autochtones, qui nuit profondément à la cause de ceux qui l’utilisent. Enfin, n’oublions pas la dégradation de la situation économique qui joue le rôle d’accélérateur.

La cause fondamentale de cette situation est évidemment l’implacable réalité démographique. Frontières ouvertes depuis 40 ans, différentiel de fécondité et, au total remplacement progressif de population. Ces faits sociaux majeurs sont totalement occultés par les grands experts du politiquement correct (intellectuels, politiciens, etc.) qui paradent sur les plateaux télé pour bavarder, rassurer et mentir. L’intégration” n’a pas seulement échoué, elle a été impossible dès le début. On n’intègre que des proches ethnoculturels et encore, en faible nombre. À la place de l’intégration et de l’assimilation (”tous de bons futurs petits Français”), nous avons l’hostilité. Aujourd’hui, il est trop tard pour éviter l’explosion du tonneau de poudre sur lequel nous sommes assis et dont la mèche se consume.

Dans un discours orwellien, l’oligarchie a fait passer l’immigration de peuplement pour une chance là où le bon sens indique une catastrophe. La question est maintenant de savoir comment tout cela va finir.

Comme dans toute réalité polémologique, il existe deux hypothèses : la première est l’action–réaction. Il faut être deux pour s’affronter.
L’un des camps gagne et l’autre perd. Encore faut-il pour cela que le camp des agressés – qu’on accuse évidemment d’être l’oppresseur, vieille logique fréquente dans l’histoire – ait le courage moral et physique de se défendre et de vaincre. La seconde hypothèse est celle de l’éthologue Konrad Lorenz, la Warmtod, la ”mort tiède”. Le naufrage progressif, sans combattre vraiment. Écartons ce cauchemar.

Comme l’a montré Tacite, que Montherlant a repris, la guerre civile, est haineuse, intense, extrême. Psychologie humaine : la proximité, la cohabitation dans un même espace augmente l’intensité des conflits et les rend impitoyables. Aristote a fait de longues démonstrations, qu’on ne lit pas assez, pour expliquer que toute Cité multiethnique, multiculturelle, hétérogène est vouée à terme à la guerre civile, à l’anarchie et au despotisme pour essayer de recoller les morceaux.
L’histoire du Moyen-Orient prouve que le désordre endémique est le lot des sociétés hétérogènes et différentialistes;Le concept d’ethno pluralisme n’est valable qu’à l’échelle de l’humanité, séparée par des frontières, pas à l’intérieur d’une nation, au sensétymologique. Seule peut être stable et créatrice une société ethniquement et culturellement homogène.


La langue de bois (ou de coton) rassurante de la classe politico-médiatique, faussement optimiste, voulant conjurer ce qui se profile, ne pourra absolument rien contre les faits. Pour l’instant, nous avons subi de petits séismes annonciateurs ; nous devons nous préparer au Big One. Chance ou tragédie ? L’histoire est ouverte, elle repose structurellement, comme la vie, sur le conflit ; et nous sommes responsables de notre destin, c’est-à-dire aussi de ceux de nos descendants. Pour Carl Schmitt, l’ennemi n’a jamais tort ni raison, il est vainqueur ou vaincu, point final.

Notes
(1) Dans le monde arabo-musulman, on entretient une tension polémique permanente avec l’”Occident”, les ”croisés”, par exemple à l’aide des séries télé. L’une d’elle, très populaire en Cisjordanie, diffusée par MBC (Middle East Broadcast Channel) propriété du prince saoudien Walid ibn Tadal, intitulée Bab el-Hara (”La porte voisine”) met en scène les ”résistants” syriens à la présence française entre les deux guerres, présentée comme une monstrueuse oppression. Propagande efficace.

___________________________________ ____________________________________

Un conflit intérieur en France ? Faugyr10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 11:43

Merci Jacques

Belle analyse Un conflit intérieur en France ? 926774

Quand le combat sera là , je suis sure que notre Armée sera de notre coté

Mais , ne comptons pas sur la Gendarmerie , les CRS ,la Police Nationale Un conflit intérieur en France ? 159551

Souvenons nous de leur comportement pendant la WWII , la Mobile en Algérie etc etc

Seule la Police Municale , (police du peuple) , rejoindra nos rangs
Revenir en haut Aller en bas
Villard

Villard


Masculin
Nombre de messages : 18
Emploi : Intelligence Economique
Date d'inscription : 11/09/2014

Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Conflit Intérieur   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 13:03



cocoye1er a écrit:
Merci Jacques

Belle analyse  Un conflit intérieur en France ? 926774

Quand le combat sera là , je suis sure que notre Armée sera de notre coté

Mais , ne comptons pas sur la Gendarmerie , les CRS ,la Police Nationale Un conflit intérieur en France ? 159551

Souvenons nous de leur comportement pendant la WWII , la Mobile en Algérie etc etc

Seule la Police Municale , (police du peuple) , rejoindra nos rangs


Oui, je crois que la Gendarmerie ne bougera pas.
Ce n'est pas dans sa mentalité.
Elle reste et sert le pouvoir en place.
Même si ce pouvoir est illégitime.
Oui, la police municipale suivra.
Lorsque le peuple cesse d'estimer, il cesse d'obéir.

,

___________________________________ ____________________________________

Un conflit intérieur en France ? Faugyr10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 17:37

Ta dernière phrase est la devise de Rivarol ô combien réaliste Un conflit intérieur en France ? 367768
Merci pour cette dissertation politique c'est notre conviction  Un conflit intérieur en France ? 926774
Les flics en général sont recrutés pour le Q.I. minimum des zombies !
Revenir en haut Aller en bas
Villard

Villard


Masculin
Nombre de messages : 18
Emploi : Intelligence Economique
Date d'inscription : 11/09/2014

Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 21:17

Zones de non droit et désertification du monde rural


1) Quels sont les facteurs catalyseurs et d’accompagnement susceptibles de reproduire les zones de non-droit du monde urbain et suburbain dans le monde rural.

a) Le gendarme ne fait plus peur.
b) Tout information est accessible en temps zéro et en détail.
c) Nos textes concernant le « pénal » sont inadaptés.
d) L’économie n’appelle plus.
e) Nous n’avons pas su et nous ne savons pas gérer l’immigration.

2) France profonde, un certain « vide » est en train de s’installer – Danger.

a) L’économie qui décroche.
b) Vide militaire.
c) Contraction des services publics.

3) La France d’aujourd’hui qui change menace la France profonde de demain.



Vous avez raison Monsieur le Ministre : « le risque, c’est le vide . »



IHEDN – Ass. Si la pertinence des problématiques exposées dans les sujets dits nationaux n’est plus à démontrer, et si leur intérêt demeure constant, il n’en est pas moins vrai, il n’en est pas moins évident, que la « menace » au sens large est aujourd’hui également prégnante avec Force…


A l’intérieur de nos frontières



- Non plus, la menace des cellules communistes dormantes attendent l’arrivée des chars soviétiques (…)
- Non pas uniquement la menace d’individus ou de cellules islamiques radicales dormantes attendant l’avènement du Khalifat Français

Mais la menace que constituent les « zones de non-droit »

Section Dordogne, (…), nous préférons privilégier nos réflexions sur cet aspect de la menace… d’autant plus dangereux, qu’on ne peut pas, sérieusement, dénoncer : LE responsable de cette réalité… !. qui de toute manière est pluriel. (…)


« Zones de non-droit » et désertification du monde rural



Il y a une douzaine d’années (ou plus) une section locale d’auditeurs IHEDN s’est penchée sur ce problème des « zones de non-droit ».

A l’époque, une centaine de ces zones (petites ou grandes) avait été comptabilisée.
Nous observons aujourd’hui que, non seulement rien n’a été réglé, mais qu’il y a recrudescence du phénomène avec aggravation :

- Pourquoi aggravation ? pour 2 raisons majeures :
o La première : tout ce qui attrait au communautarisme s’est « solidifié » pouvant si besoin en était que les politiques d’insertion ont échoué.
o La seconde : la « gestion » du paramètre religieux est devenue incontournable avec tout ce que cela comporte… de dictionnaires différents.
- Recrudescence également du nombre de ces zones. Là-dessus, tout le petit monde des spécialistes est d’accord… sauf sur le nombre lui-même.

A noter : - 1300 « territoires cibles de la politique de la Ville » précise Madame Najat Valbaud-Belkacem.


Tout ce qui doit être mis en œuvre pour que ces situations de zones de non-droit ingérables, de secteurs urbains et sub-urbains, ne se reproduisent pas en zones dites rurales.

Or :

La menace est évidente et le processus est susceptible de s’engager très rapidement, si ça n’est déjà tout.


Ce qui revient à dire que nous sommes notre propre menace.

1) Cette menace, son processus de transformation, du risque purement théorique au fait constitué… quels en sont les facteurs nationaux, sinon de déclencheur, tout au moins de catalyseur et d’accompagnement dans une société où la violence augmente en permanence ?

a) Première réalité gravissime pour toute société, même si c’est une réalité de comptoir qui n’émeut pas nos « élites »,


Le gendarme ne fait pas peur.


· Pendant des siècles et des siècles (peu importe le vecteur) seigneurs de guerre et curés d’abord, curés et instituteurs ensuite, quelle que soit la table des valeurs du moment, le CONDITIONNEMENT de la JEUNESSE à :
« L’OBEISSANCE à L’AUTORITE »
Etait la REGLE …(quelle que soit cette autorité).
Aujourd’hui c’est terminé.
[Evidemment un plus pour la Liberté… Sauf que le genre humain a sa face ténébreuse, qui va jusqu’au Prédateur pour certains Nazismes ou Communistes, le 20ème siècle sanglant nous en a fait la démonstration.]

On touche du doigt les limites d’une table de valeurs sans coercition de fait.
Et même si dans notre candeur et naïveté « on s’oblige à penser » et à dire, qu’il n’y a pas de haine de classe, pas de haine de communautariste, pas de haine religieuses conséquences immédiates, tout le monde les connait !

- Détruire les mobiliers publics…c’est juste un bras d’honneur à tous ceux qui sont hors « zone de non-droit »… Banal !
- Incendier des véhicules, c’est juste s’amuser un peu en jouant aux gendarmes et aux voleurs avec ceux qui sont hors « zone de non-droit »… Pas méchant !
- « Caillasser » des véhicules de police ou de pompiers, c’est juste faire une espèce de tir aux pigeons sur ceux qui sont hors « zone de non-droit » … Il faut de l’adresse ! Intéressant !
- Quant à piller une vitrine explosée avec un caddie, c’est juste rappeler à ceux qui sont hors « zone de non droit » qu’ils ont oublié de vous servir… Normal !


b) Parmi les facteurs qui génèrent, qui accompagnent, ou qui entretiennent les « zone de non-droit »,
Une deuxième réalité tout aussi gravissime (mais celle-ci, il faut faire avec) :


Tout le monde a accès à toute information en temps zéro et en détail.

Résultats (notamment) :

- Tous les ados et « vieux ados », roumains ou autres, savent pertinemment que leur âge les met (sauf problème grave) à l’abri des commissariats de police – pour la justice n’en parlons même pas.
- Tous les jeunes ou « pseudos-jeunes » savent pertinemment qu’ils peuvent conduire sans permis, à la seule condition qu’ils ne soient pas solvables (puisqu’en réalité aucune peine ne se substitue à un non-paiement d’amende) et qu’il en soit de même des parents.
- Tous les délinquants actifs, comme tous les « délinquants potentiels » savent pertinemment qu’une première peine de prison en dessous des 2 ans n’est jamais exécutée…sans parler des autres qui ne sont exécutées qu’en partie.
- Etc…etc…étant entendu que tout un chacun est parfaitement conscient de la réalité des effectifs et des budgets police//justice.


c) Troisième réalité, (pour n’évoquer que les plus marquantes)


Notre code pénal et notre code de procédure pénale sont le reflet d’une Société Française première-moitié du 20ème siècle et plus du tout en adéquation avec la REALITE de notre Société début 21ème siècle.


Au risque de polémiquer et de devenir immanquablement politique, nous ne développerons pas ce domaine de réflexion, dans cette formation IHEDN, tout en reconnaissant tout de même :
- Que les grands principes et les locaux sentiments sont une chose, la réalité en est une autre.
- Que les utopies humanistes et les rêves philanthropiques sont une chose,
la réalité en est une autre.
- Que le politiquement correct et le culturellement correct sont une chose,
la réalité en est une autre.

Toutes ces toiles tissées en fil d’acier sur des réalités à oublier sont des menaces. Notamment :

· Pourquoi passer sous silence (zones de non-droit et plus) que les quelques milliers d’asociaux d’hier, du petit délinquant au barbare authentique, sont devenus aujourd’hui, des centaines de milliers d’individus ?
· Pourquoi parler d’immigration au sens large et d’étrangers, également au sens large ? :
o Quand on sait la spécificité des hommes et des femmes qui ont subi 2 générations de pouvoir communiste (Réflexes obligent).
o Quand on sait la particularité de certaines communautés dont les conceptions religieuses s’opposeront toujours aux lois de la République. (Respect du texte sacré oblige).
o Quand on sait la misère des gens du « grand sud » qui sont prêts, absolument à tout, pour s’arrimer à l’eldorado occidental (Sauver sa famille oblige).
· Pourquoi faire oublier au quotidien, qu’une partie non négligeable de Français n’aime pas la France ?!

En 1934-1935-1936-1937-1938, dans cette bonne vieille France, c’était : « Hitler, connaît pas »… et tout finira par s’arranger.
2014 – toujours la même bonne vielle France…qui « découvre avec stupéfaction que 700 Français sont djihadistes »
Mais comment peut-on s’étonner d’un résultat, d’un effet, quand la cause ? – le Coran – se vend dans toutes les librairies !!...quand l’Islam radical s’en sert à sa manière… quand le « prêché des Imams est à deux vitesses ».

Djihad – écoutons Jacques MYARD.

Communiqué de presse de Jacques MYARD
Député de la Nation – Maire de Maisons-Laffitte – Président du Cercle Nation et République
Français djihadistes : une 5ème colonne ?
La France découvre avec stupéfaction que plus de 700 Français effectuent le djihad en Syrie et sont pour certains directement engagés dans des mouvements islamistes terroristes !
Les récentes révélations de Lauren FABIUS, Ministre des Affaires Etrangères, indiquant que des personnes parlant français gardaient les 4 journalises otages sont venues confirmer pour l’opinion publique une réalité incontournable.

Nous sommes désormais face à une 5ème colonne au sein même de la République, ce n’est pas avec de bonnes paroles que nous pourrons venir à bout de ce processus qui se nourrit des dérives du monde musulman et qui est largement financé par de multiples réseaux parfois venant de certains pays ou des trafics en tout genre.

Dans ces conditions les mesures que le gouvernement vient d’annoncer apparaissent être un minimum, elles ne sont malheureusement pas à la hauteur de l’enjeu.
Jamais la France n’a été confrontée à un mouvement de cette nature et de cette importance qui pratique une violence suicidaire au nom de sa religion.
L’heure est venue pour les Français de comprendre que l’histoire est toujours tragique et qu’elle leur fera payer le prix fort s’ils jouent l’angélisme et la naïveté !!


d) Quatrième réalité plurielle qu’on ne développera pas, et qu’on peut considérer comme ayant généré des zones de non-droit, très en amont du phénomène :

· A l’évidence, l’architecture « Béton » post 1945 a donné la possibilité que se créent des ghettos.
· A l’évidence, l’économie « qui n’appelle plus » engendre un chômage de masse utilisable.
A l’évidence, le maintien de nos populations dans une mentalité 4ème République au nom du bulletin de vote, et pour le bulletin de vote, a transformé une grande partie de nos concitoyens en « malvoyants ».
- Ils n’ont pas vu que le mur de Berlin est tombé !
- Ils ne voient pas que nos investisseurs prennent la fuite.
- Ils ne voient pas que notre jeunesse opérationnelle prend également la fuite.
- Ils ne veulent surtout pas voir que le monde entier à présent, conjugue le verbe travailler à tous les temps et que notre population…c’est 1 pour cent de la population mondiale !
- Etc…etc… Tout ça pour le plus grand « Bonheur » des zones de non-droit d’aujourd’hui et pour l’accueil de celles de demain…si la garde est baissée.

e) Cinquième et dramatique réalité, nous n’avons pas su et nous ne savons pas gérer l’immigration.




À moi
« Vide celui des élites
de celui des professions libérales En début de réalisation
conséquences » celui de la culture (délocalisation vers les citées)
celui de la jeunesse

Sans compter ce « Vide pour cause naturelle » qui s’ajoute quoiqu’il advienne ; l’attrait de la mégapole, sous tous ses aspects.

(Chacun de ces paramètres intervenant sur ses voisins en opérations-tiroirs, ne peut qu’amplifier et accélérer le phénomène, à l’évidence).

Cette photographie reflète une pure réalité, même si le temps de « mise au point » ou « d’exposition » a duré presqu’un demi-siècle.
Tous « ces vides » qui s’installent au plan national impactent très directement le monde rural, cette France profonde qui interdit au Kaiser d’entrer dans Paris, cette France profonde de la résistance, cette France profonde, substratum de notre culture.

a) Economie « La France qui décroche ».

- Inutile de décrire par le détail la situation économique du pays, tout le monde la connait beaucoup en subissent les conséquences. (…)
Fin mai 2014. 3 888 000 demandeurs d’emploi ; de fait, (…) c’est 5 Millions de personnes qui recherchent un job.
Que ce soit dans une des 5 ou 6 cents zones urbaines et suburbaines de « non-droit » ou dans la « France profonde », le résultat est le même dans l’âme, le cœur ou la raison…dégâts inimaginables :
o Honte, angoisse et déshonneur
o Pessimisme, rancœur et jalousie
En conséquent, inévitablement :
o Repli sur soi et déresponsabilisation
o Perte du « self-control intellectuel »
o Désintérêt pour la nation et la patrie

Immanquablement, les discours extrémistes ou populistes, pourront passer… Immanquablement la constatation d’infractions et délits légers en tous genres n’entraineront aucun réflexe, aucune réaction, et passeront banalisés dans la paysage ! c’est ainsi que « le désert avance ».

Et pendant ce temps… »de grands intelligents » qui « lavent plus blanc que blanc », relayés par les médias de la pensée unique, n’ont pas honte de verser des larmes pour ces pauvres canards et ces pauvres oies !!!!
C’est vrai que détruire un artisanat et une quasi-dernière-industrie qui marche encore – la production de foie gras – détruire quelques milliers d’emplois supplémentaires, quand on beurre ses tartines des 2 côtés…ça pourrait être drôle !!

- Bref -

b) Autre désertification dans la France Française : le vide militaire, qui s’installe irrémédiablement, « malgré les discours malthusiens de Paris » et les menaces extérieures qui se diversifient, se précisent, se multiplient – se rapprochent.
- Le détricotage des forces armées françaises est un fait
- La destruction des régiments est en cours
- Le lien Armée – Nation n’est qu’une vue de l’esprit
- L’anti militarisme du pays est une réalité

Le levier de l’armée Française dans la France profonde, c’est 4 Millions de personnes. Qu’en restera-t-il après la mise en application de la loi de programmation militaire 2014-2019 ?

La part du budget de la défense était de 5.44% du P.I.B en 1961. Elle est aujourd’hui de 1.5% et passera demain à 1.3%
Conséquences = décrédibilisation généralisée de nos forces
o Difficultés ou fin de « projetions extérieures » lourdes
o Fin assurée de la présence militaire dans le monde rural
o Quid des PIV ? qui fait quoi ? et avec qui ?




c) Services publics : reprenons la phrase de Nietzsche, « le désert avance »… en matière de services publics, à court ou moyen terme, on sera effectivement dans cette situation. La contradiction et la mise en mode de survie des établissements publics relève d’un futur immédiat.

· D’ores et déjà, au sein d’une population rurale vieillissante, la mise en place de l’intercommunalité est un fait.
o Regroupement des communes ou d’agglomérations
o Regroupement de syndicats à fiscalité propre
o Mixage des regroupements qui précédent

· D’ores et déjà, les motifs de rationalisation budgétaire soulignés par ceux là-même qui sont publics ou administrations centrales, entraînent des regroupements de structures et des mutualisations de fonctions. En la matière, tout ce qui concerne la gendarmerie nationale et ses brigades territoriales, impacte directement et profondément le quotidien de la France Rurale.
Il en est exactement de même pour ce qui concerne les structures hospitalières publiques, qui d’ailleurs ne seront pas remplacées par des entreprises privées. (Voir les délais d’attente pour consulter un ophtalmo ou un dentiste !).
· A moyen terme (sinon court), les régions elles aussi seront regroupées ; quant aux départements, à long terme, il semble bien qu’ils ne deviennent qu’une structure de découpage électoral.

Les conséquences, on les connait ; nombreuses et variées. La plus évidente est le regroupement dans les cités, grandes et moyennes de forces vives de la nation…et donc une désertification non moins évidente du monde rural à venir, lentement certes, mais irrémédiablement.
L’efficacité administrative ignore la cohésion humaine et morale nécessaire au fonctionnement harmonieux de la Société.
Attention que ce ne soit pas au prix d’une transformation lente, insidieuse et profonde de la France rurale dans ce qu’elle a de plus essentiel, sa table de valeurs, sa tradition, sa culture.
Et par ce qui précède…


1) La France d’aujourd’hui menace la France Profonde de demain.

- Quand les Français ne vont plus aux urnes,
- Quand le délit mineur n’est pas poursuivi alors que la Violence est en augmentation constante et que LA PEUR D’INSTALLE DANS NOTRE PAYS…
- Quand le popularisme des médias ne voit plus aucun voyou, aucun sauvage, aucun bandit, aucun brigand, aucun malfaiteur, aucun violeur, aucun barbare mais uniquement des « Jeunes »(…), et même des « Jeunes qu’on doit comprendre » !
- Quand la laïcité dans son expression quotidienne est chahutée, quand elle est combattue ostensiblement dans la rue et que le Tchador devient un étendard,
- Quand le civisme devient un provincialisme, quand l’incivilité est banalisée, quand le drapeau tricolore est remplacé par d’autres drapeaux (…) et quand la Marseillaise fait rire si elle n’est pas sifflée,
- Quand les élites se taisent,
- Quand le discours sur l’identité internationale de l’islam radical nous prend toujours pour cibles en nous traitant ??? nous, « les gens des droits de l’homme et du citoyen » de mécréants pendant que le sud-sahel pratique purement et simplement l’esclavagisme.
- QUAND L’ETAT DE DROIT EST MENACE,
C’est le moment de notre histoire que choisit l’Etat régalien pour s’auto-chloroformer…. Pour commencer son désengagement des zones rurales, physiquement et visiblement.
- Sans poursuivre et développer l’embryon Service Clinique
- Sans (encore moins !) mettre en place une « garde nationale » modèle U.S
- Sans prendre soin de conserver des possibilités fortes d’actions ou de réactions de proximité. A ce sujet, certains « regroupements » de brigades de gendarmerie on déjà fait la preuve de leur insuffisance opérationnelle due à des problèmes de distance. (sans évoquer celui des effectifs).
- Sans contrôler la « qualité » de ces médecins qui s’installent dans notre « vide rural », de ces dentistes, de ces ophtalmos étrangers. Bienvenue et Merci…. Mais ! Leur famille demain ? d’autres communautés ? Lesquelles ?
- Sans peser quel sera le déficit d’informations majeures qu’entraineront ces nouvelles donnes par manque d’yeux par manque d’oreilles patriotes et responsables.



o Virtuellement, à court ou très court terme,
o Vraisemblablement, à moyen terme,
o Assurément, à long terme

La désertification du monde rural se présentera comme un terrain fort propice à générer des « zones de non-droit » nouvelles…diffuses ou structurées.

Propos de Monsieur Jean-Yves LE DRIAN
Sur Europe 1, le 13 Juillet 2014 – Matin :


<<(…) Le Risque, c’est le vide sécuritaire>>
(Propos sur le sahel mais…)

<<(…) les djihadistes sont éduqués et Fanatiques>>
(Toujours propos sur le sahel mais…)

<<… ..5000 djahadistes sont en Europe, dont 800 à 1000 en France>>
(…)


ALORS ?

___________________________________ ____________________________________

Un conflit intérieur en France ? Faugyr10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 22:17

Alors ????  Un conflit intérieur en France ? 367768

Faisons comme l'EI

Tuons les tous

Hommes , Femmes et Enfants

Il n'y a pas d'autres solutions

Car eux , n'hésiteront pas
Revenir en haut Aller en bas
glaive

glaive


Féminin
Nombre de messages : 4700
Age : 58
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 23:13

Un conflit intérieur en France ? 908920120 UN JOUR VIENDRA LA FRANCE LIBRE Un conflit intérieur en France ? 908920120

Pour le moment,nous sommes dans un monde de silence...........Mais quand il faudra émerger dans le feu de l'action nous serons plus nombreux que nous le croyons.

Pour une solution extrême il faut un signal...........hélas pour l'instant nos politiciens,ils estiment l'absence de grand danger.


Revenir en haut Aller en bas
frenchbatt

frenchbatt


Masculin
Nombre de messages : 1747
Age : 56
Emploi : vache à lait
Date d'inscription : 19/02/2012

Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-15, 23:21

oui.. Un conflit intérieur en France ? 367768 que faire sans mobilisation du plus grand nombre Un conflit intérieur en France ? 367768
etre prêt ... Un conflit intérieur en France ? 367768
je pense Un conflit intérieur en France ? 367768
mais jusqu'a quand ??? Un conflit intérieur en France ? 1494297664
en attendant ...ne pas s'endormir ...j'y veille Un conflit intérieur en France ? 33802

___________________________________ ____________________________________

se défendre est un droit. croire le contraire est déja un acte de soumission ... Un conflit intérieur en France ? 401148
Revenir en haut Aller en bas
arwen
membre confirmé
membre confirmé
arwen


Féminin
Nombre de messages : 4112
Age : 67
Emploi : Secrétaire
Date d'inscription : 20/10/2009

Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-17, 10:55

Villard a écrit:


cocoye1er a écrit:
Merci Jacques

Belle analyse  Un conflit intérieur en France ? 926774

Quand le combat sera là , je suis sure que notre Armée sera de notre coté

Mais , ne comptons pas sur la Gendarmerie , les CRS ,la Police Nationale Un conflit intérieur en France ? 159551

Souvenons nous de leur comportement pendant la WWII , la Mobile en Algérie etc etc

Seule la Police Municale , (police du peuple) , rejoindra nos rangs


Oui, je crois que la Gendarmerie ne bougera pas.
Ce n'est pas dans sa mentalité.
Elle reste et sert le pouvoir en place.
Même si ce pouvoir est illégitime.
Oui, la police municipale suivra.
Lorsque le peuple cesse d'estimer, il cesse d'obéir.

,


Ben j'espère que vous vous trompez ! ma fille est en école de Gendarmerie et si tel était le cas elle n'y resterait sûrement pas Un conflit intérieur en France ? 822637
Revenir en haut Aller en bas
Villard

Villard


Masculin
Nombre de messages : 18
Emploi : Intelligence Economique
Date d'inscription : 11/09/2014

Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-23, 05:13

" Mes respects mon Général. "
Il faut parfois écouter les militaires... Surtout quand ils parlent en connaissance de cause :
Ils savent mieux que les journalistes ce qu'est la guerre et QUI est l'ennemi et ils n'ont pas d'électorat à séduire, eux...
Alors, au lieu de les prendre pour des ringards, écoutons ce qu'ils ont à dire... dans leur domaine de compétence, et tâchons d'en tenir compte.
Ça y est, même de hauts gradés commencent à en parler...
Général Antoine-Roch Albaladéjo Ancien De La Légion Étrangère : (Il dit ce que tout le monde pense tout bas)
Quelques éléments de réflexion sur l'affrontement avec les islamistes.
1° Ouvrir les yeux et admettre une bonne fois pour toutes que les islamistes ont déclaré la guerre à l'occident, avec la France en première ligne. Se persuader que cette guerre ne se fera pas sans mort, sans prise d'otages, d’autres attentats, qu'elle se fera aussi chez nous et donc qu'il faudra nous montrer plus vigilant et moins vulnérable y compris émotionnellement. Savoir que notre ennemi trouvera parmi nous des sympathisants et des complices dans tous les milieux et en plus grand nombre que ce ne fut le cas pour le FLN.
2° Cesser de reculer devant les exigences toujours plus grandes de ces extrémistes et de leurs complices, qui, en affaiblissant notre culture et en imposant la leur, cherchent surtout à tester et à saper notre esprit de résistance.
3° Agir en portant le fer là où apparaît un furoncle :
-une immigration débridée qui rend insolubles les problèmes du logement, du chômage, de la dépense publique, ça se contrôle.
- des barbus, des imams ou des rappeurs qui appellent à la guerre sainte, à la haine et au crime, ça se sanctionne.
- des quartiers qui caillassent les représentants de l'État, qui rackettent les artisans, ça se neutralise.
- de discrètes écoles coraniques qui forment les djihadistes de demain, ça se ferme.
- des clandestins, ça s'expulse, surtout les délinquants.
- des subventions à toutes ces associations qui font leur beurre dans l'anti-France, ça se supprime, et... on revoit nos programmes d'histoire, on jette la repentance aux orties, on laisse la transparence aux vitriers... etc. etc.
Et ne me dites pas qu'il s'agit là de racisme, de fascisme ou d'extrême droite !
Il s'agit de légitime défense et de résistance dans le respect de la loi, ni plus, ni moins !
Vous pensez sans doute que ce n'est pas demain la veille...

Je crois néanmoins que, sans un sursaut, le pays de la douceur de vivre, le plus beau pays du monde, risque fort de disparaître dans d'atroces soubresauts ou dans une coupable et morne résignation, pour être remplacé par une autre que certains, et pas des moindres, semblent appeler de leurs vœux, on se demande pourquoi, et qui commence à faire peur.

Mais je me trompe peut-être... J'aimerais tellement avoir tort...

Enfin, réfléchissez, ne soyez ni sourds, ni aveugles, ni muets.

Général Antoine-Roch Albaladéjo (Légion Étrangère)

___________________________________ ____________________________________

Un conflit intérieur en France ? Faugyr10
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous



Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime2014-09-23, 08:39

Nos Généraux auront-ils le courage, en plus des paroles, de refaire Avril 1961 Un conflit intérieur en France ? 367768 Un conflit intérieur en France ? 595934
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé





Un conflit intérieur en France ? Empty
MessageSujet: Re: Un conflit intérieur en France ?   Un conflit intérieur en France ? Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Un conflit intérieur en France ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment transformer un conflit limité en un conflit internationalisé .
» Lettre ouverte au Ministre de l'Intérieur
» Le Paradis
» BATACLAN, LES COUACS DU MINISTERE DE L'INTERIEUR
» Le conflit de Corée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: POLITIQUE ,COUPS DE GUEULE ET ÉTATS D'ÂME-
Sauter vers: