Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 11e régiment parachutiste de choc

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 11:37

Le 11e Choc est une unité parachutiste d'élite de l'armée de terre française ayant connu plusieurs appellations au cours de son histoire. C'était autrefois le bras armé du SDECE, rôle repris par le Service Action de ce même organisme, devenu Division Action..


Création et différentes dénominations


11e régiment parachutiste de choc 150px-Epaule_bataillon_de_choc

  • 1er septembre 1946 : création à Mont-Louis du 11e Bataillon Parachutiste de Choc (BPC)
  • 1er octobre 1955 : fusion avec le 12° Bataillon Parachutiste de Choc pour former la la 11e Demi-brigade de Parachutiste de Choc (DBPC)
  • 31 décembre 1963 : dissolution ; son drapeau est remis au Centre national d'entraînement commando de Mont-Louis.
  • 1er novembre 1985 : recréation à l'initiative du général René Imbot, sous le nom de 11e Régiment Parachutiste de Choc (RPC)
  • 31 Décembre 1993 : nouvelle dissolution


PériodePaysBrancheTypeRôleAncienne dénominationDevise
11e régiment parachutiste de choc 150px-11e_BPC
L'unité est célèbre pour son insigne, la panthère Bagheera dessinée par le lieutenant Dupas.
1er Septembre 1946 - 31 Décembre 1993
11e régiment parachutiste de choc 20px-Flag_of_France.svg France
Armée de Terre
régiment Parachutistes
Services Spéciaux
11e Bataillon Parachutiste de Choc
11e Demi-brigade de Parachutiste de Choc
Qui ose gagne

Histoire
Le 11e choc est créé pour former un vivier d'hommes capables d'être affectés à des opérations secrètes au profit des services spéciaux français.
Suite à la Guerre d'Indochine, Jacques Morlane créé, à partir d'un fichier de tous les anciens volontaires spéciaux des unités aéroportées, le noyau du Service Action du SDECE. Au printemps 1947, il envoie R. Mautaint à Montlouis pour animer et entraîner le 11e bataillon de Choc, qui sera par la suite dirigé par Paul Aussaresses. Avant de rejoindre Montlouis, Mautaint rédige de nombreuses notes sur l'enseignement reçu au SOE(Special Operations Executive, le service secret britannique) afin de préparer celui des futurs agents du Service Action
Morlane demande ensuite à Paul Aussaresses, qui arrive au Service Action en juillet 1947, tandis que les effectifs augmentent, de remplacer Mautaint, avec pour mission, selon les mots d'Aussaresses, de « mener ce qu'on appelait alors la « guerre psychologique », partout où c'était nécessaire, et notamment en Indochine (...) Je préparais mes hommes à des opérations clandestines, aéroportées ou non, qui pouvaient être le plasticage de bâtiments, des actions de sabotage ou l'élimination d'ennemis... Un peu dans l'esprit de ce qu'avais appris en Angleterre. » A son retour d'Indochine, en 1952, Aussaresses fut chargé par Morlanne d'éliminer ceux qui soutenaient la rébellion algérienne. Dans son livre Pour la France : Services spéciaux 1942-1954, il raconte que « Morlane était persuadé qu'une invasion soviétique était imminente et il s'était occupé de créer des dépôts d'armes secrets sur le territoire pour que, le moment venu, une résistance puisse s'organiser. »
Des éléments du 11e BPC seront détachés à partir de 1952 en Indochine pour encadrer le Groupement de commandos mixtes aéroportés (GCMA).
Le "11e choc" fut de 1946 à 1963 la branche militaire du "Service Action" du "Service de Documentation Extérieure et de Contre Espionnage" (S.D.E.C.E.).
Il était constitué au début d'un seul bataillon, le "11e Bataillon Parachutiste de Choc", crée le 1er septembre 1946, stationné à Mont-Louis puis aussi, plus tard, à Perpignan. (Parmi les premières appellations : "Bataillon de choc aéroporté n°11")
Insigne du 11e B.P.C. : Une panthère noire et une aile dans un clair de lune. Devise (Reprise de celle du Spécial Air Service) : « Qui ose gagne »
Le 1er octobre 1955 fut constitué, pour augmenter les effectifs, le "12e Bataillon Parachutiste de Choc" stationné en Corse (Calvi et Corté). À cette même date fut créee la "11e Demi-Brigade Parachutiste de Choc" regroupant le 11e et le 12e BPC.
Insigne du 12e BPC. : Un aigle, sur une étoile, sur un parachute.
Un détachement de la 11e DBPC a participé à l'intervention franco-anglaise de 1956 sur le canal de Suez.
Au 11e et/ou 12e BPC servaient des anciens du "Bataillon de Choc"(1936). puis du "1e Choc" (1943-1963) avec sa devise « En pointe,toujours », qui avaient combattus au sein de ce bataillon pendant la Seconde Guerre mondiale et/ou la guerre d'Indochine. (Cette unité avait, en tout ou partie, participé à des débarquements en Italie, à la libération de la Corse, au débarquement de Provence, ...)
Sur leur demande (?), le 12e BPC fut dissous le 30 avril 1957 et le 1er BPC fut re-crée le lendemain. L'insigne et la devise du "premier" 1er BPC fut repris.
Insigne du 1er BPC : Dague et parachute sur une carte de France. Devise du 1er BPC : « En pointe toujours »
Mais l'insigne du 12e BPC fut encore porté après septembre 1957 :

  • En tant qu'insigne de la 11e DBPC ?
  • En tant qu'insigne du centre d'instruction ?

À compter du 1er mai 1957 le "11e choc" est donc la "11e DBPC" constituée du 1er et du 11e BPC.
À cette date, les lieux de stationnement et d'instructions de la 11e DBPC sont principalement, par ordre alphabétique : Calvi, Corté, Perpignan, Mont-Louis.
Pendant la Guerre d'Indochine, le "11e" choc ne fut pas présent comme unité constituée mais des éléments furent affectés au "Groupement de Commandos Mixtes Aeroporté" (G.C.M.A.), dépendant du SDECE.
Pendant la Guerre d'Algérie le "11ème. choc" détacha un GLI (Groupement Léger d'Intervention) puis la 11ème.DBPC mis en place un Groupement de Marche de la 11ème DBPC ( GM 11.DBPC), des antennes du Service Action et un détachement spécialisé appelé DS 111.
Le "11e choc" n'a pas participé au "putch" et/ou à l'OAS. mais certain de ses cadres ont pu éprouver de la "sympathie" pour les putchistes qu'ils connaissaient parfois très bien : Le Colonel Godard, en tant que Chef de Bataillon et ancien chasseur alpin fut le premier à commander le "11e choc" plus d'un an (Il avait tenu à entraîner cette unité au combat en montagne : Escalade, ski, ...).
Le pouvoir en place tenta, a priori sans succès, de lancer le "11e choc" aux trousses des putchistes.
C'est dans ce climat que l'unité a été dissoute à la fin de l'année 1963.
En 1985, le nouveau directeur général de la DGSE, le Général René Imbot, annonce la re-création de cette unité prestigieuse, sous la nouvelle appellation de 11e Régiment Parachutiste de Choc (11e RPC).
Le 11e RPC s'illustrera notamment aux côtés du GIGN, du Commando Hubert et de l'EPIGN lors de l'assaut de la grotte d'Ouvéa en 1988.
En 1993, après la guerre du Golfe et ses enseignements, une profonde réorganisation dans l'univers du renseignement et des opérations spéciales amène à la dissolution administrative du 11e RPC. Il sera dissous le 31 Décembre 1993.


Les honneurs à ses braves à nos fréres d'armes.

Chefs de corps
11e bataillon parachutiste de choc

  • 1946-1947 : CNE Mautaint
  • 1947 : CNE Rivière
  • 1947-1948 : CNE Paul Aussaresses
  • 1948-1953 : CBN Yves Godard
  • 1953-1955 : CES Pierre Decorse
  • 1955-1957 : CNE Bauer
  • 1958-1960 : CNE Erouart
  • 1960-1961 : CBN Crousillac
  • 1961-1962 : CBN Mouton
  • 1962-1963 : CBN Dabezies
  • 1963 : CBN Barthes


11ème. Demi-Brigade Parachutiste de Choc



  • 1955-1961 : CL Pierre Decorse
  • 1961-1963 : LCL Merglen

Pour plus de précision, la 11ème. DBPC comprenait :

  • le 11e Bataillon Parachutiste de Choc à Perpignan, Collioure et Montlouis
  • le 12e Bataillon Parachutiste de Choc à Calvi et Corte et devenu le 5 mai 1957 le 1er Bataillon Parachutiste de Choc
  • le BIS ( Bataillon d'instruction spécialisé )

Le CIRVP ( Centre d'Instruction des Réserves volontaires Parachutistes ) de Cercottes était encadré par des personnels de la 11ème.DBPC mais appartenait au SDECE (aujourd'hui DGSE)
La 11ème.DBPC a été dissoute le 30/12/1963.

  • L'insigne du 11ème, est passé au 11ème.RPC
  • L'insigne du 12ème. est passé au CIRVP.
  • L'insigne du 1er. est passé au CNEC de Montlouis


  • wikipedia . Erwan Bergot, 11e Choc, Presses de la cité, 1986
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 11:47

Merci Obélix
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 15:48

Merci OB !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
Aokas

Masculin
Nombre de messages : 4032
Age : 78
Date d'inscription : 23/06/2007

11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 16:22

Merci Obelix

obelix.du59 a écrit:
Au printemps 1947, il envoie R. Mautaint à Montlouis pour animer et entraîner le 11e bataillon de Choc

EDGAR MAUTAINT et non R. ?????
qui est un ami personnel !
fût le créateur et non l'entraineur !
"C’est ainsi que le 1er septembre, le bataillon de choc aéroporté voit le jour. Dirigée par le capitaine Edgar Mautaint, cette unité est chargée de former des militaires aux techniques des opérations spéciales, en liaison avec le SDECE".

Il est d'ailleurs tjrs resté dans ce monde.....plus tard patron de Thomson amérique du sud, pour les grandes oreilles........

on s'est connu militaire et retrouvé longtemps aprés à Angers.....

11e régiment parachutiste de choc 367768

un des rares à avoir une plaque dédiée à sa mort :

A l'automne 1943, américains et britanniques lancèrent le recrutement d'un nouveau corps de paras-commandos, tous Officiers et Sous-officiers. L'accent était mis sur l'excellente condition physique, la détermination, l'endurance, l'initiative, le travail en équipe, la pratique des transmissions et du morse, du parachutisme et de la langue du pays dans lequel ils seraient parachutés. Leur mission serait d'agir au cœur des pays occupés, de s'infiltrer à l'arrière des lignes ennemies par équipes de trois pour une action de "guérilla directe" avec les maquis de la Résistance et de soutien aux Armées Alliées après les débarquements. On attribua à ces commandos le nom de Jedburgh provenant d’un nom de guérilla écossaise et de la petite ville dont celle-ci était originaire. Chaque « team » Jedburgh se composait d’un chef d’équipe, d’un second officier et un opérateur radio. Le team Hilary comprenait le capitaine français des Forces Françaises Libres Edgar Marchant (de son vrai nom E. Mautaint ), le lieutenant américain Chadbourne et le Sous-Lieutenant Robert Pariselle. Il fut lâché dans la nuit du 17 au 18 juillet 1944 au sud du Huelgoat et se déplaça ensuite. Le 27 juillet, la mission alliée rejoint Kerabars, centre de rassemblement et organise le maquis de Saint-Laurent au nord-est de Plouigneau. Source : Jean Bouteiller, Michel Guillou & Jean-Jacques Monnier, Eté 1944. Résistances et Libération en Trégor, Skol Vreizh, 2004.


------------------------------------------------------------------------------

11e régiment parachutiste de choc Aaaaap10
(photo E. Mautaint)


:salut2: à un grand de la discrétion...............

___________________________________ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

11e régiment parachutiste de choc Vet11
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeJeu 11 Sep 2008 - 18:16

Merci , AOKAS !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeVen 12 Sep 2008 - 0:21

Un grand merci AOKAS
11e régiment parachutiste de choc 926774 11e régiment parachutiste de choc 373769
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeJeu 12 Nov 2009 - 12:38

C'est curieux l'histoire de regiment j'ai rejoint le Cnec en 1976 et on portait encore le losange "11" 3 liseres sur la manche ,pas de charognard , le beret rouge bien sur ,et c'etait vraiment un climat particulier dans tout les domaines surtout avec les officiers sans exagerer c'etait une famille le Lt colonel Tsoum etait un vrai pere pour nous et il nous a evite bien des ennuis .

J'ai passe la majeure partie de mon temps en section combat a traquer les stagiaires dans les bois et la montagne , stagiaires qui etaient la pour passer leurs brevets ,sur le terrain on ressemblait plutot a l'armee de bourbaki car ils fallait voir la disparite des tenues ,tenues pressions interdites pour certains ( il y avait encore un stock chez le fourrier qui datait de l'Algerie ) , casquette , moi meme souvent en "Denison Smock" Britannique camouflee en gros on etait lache dans la nature parfois 3 semaines pour traquer le stagiaire et faire des embuscades et essayer de les capturer (stagiaire capture pas de brevet commando donc jamais de capture on les attachaient aux arbres seulement et un peu le feu au rangers ) , et personne ne venait nous chercher des crosses ,j'aimerais que d'autres anciens de cette epoque apportent leurs temoignages pour eviter de passer pour un mytho .

A la citadelle des tenues pareilles etaient interdites bien sur ,mais de toutes facons la section combat n'avait pas tres bonne reputation surtout chez les gendarmes de la region (quand on a rien a manger a part des rations il faut bien se debrouiller) .

Un jour je vous raconterais ce qui est arrive durant la projection nocturne de "Pancho villa " projection organisee par Lutte Ouvriere qui avait eu le culot de dresser son chapiteau de romanichels juste en dessous de notre citadelle a 20 m environ des murs ,avec exposition de photos et commentaires des actions commises par les paras francais en Indochine et en Algerie c'est assez cocasse 11e régiment parachutiste de choc Icon_rolleyes .

11e régiment parachutiste de choc 468680
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitimeJeu 12 Nov 2009 - 14:51

Merci lafoy on attend la suite 11e régiment parachutiste de choc 991300
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




11e régiment parachutiste de choc Empty
MessageSujet: Re: 11e régiment parachutiste de choc   11e régiment parachutiste de choc Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
11e régiment parachutiste de choc
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les Régiments dissous (Terre/Air/Marine)-
Sauter vers: