Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 15930
Age : 73
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Empty
MessageSujet: À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 .   À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Icon_minitimeJeu 2 Mai - 20:00

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Insurrection-2030-1

Des robots, l’intelligence artificielle, la cyberguerre, l’impression 3D, les bio-améliorations et une nouvelle compétition géopolitique ; le 21ème siècle est façonné par une série de nouvelles tendances et technologies importantes et effrayantes.

Nous devrions également nous attendre à ce qu’elles façonnent l’univers de l’insurrection et du terrorisme.

Avec tant de changements, il est trop tôt pour savoir tout ce qui se produira de ces nouvelles technologies dans les années qui nous séparent de 2030 et au-delà.

Mais nous pouvons identifier quelques tendances clés de ce qui sera important pour la guerre et au-delà, et les questions qui en résulteront, auxquelles les futurs contre-insurgés devront probablement faire face.

En voici trois, tirés d’un récent rapport de New America sur ce que la technologie et les guerres de 2030 pourraient présager.

La fin de la non-prolifération

Un thème commun dans les divers domaines technologiques qui devraient modifier le plus significativement la guerre (le matériel de la robotique au logiciel d’IA, au “wetware” de la modification des performances humaines) est qu’ils ne sont ni militaires ni civils par nature.

Les personnes et les organisations qui font de la recherche et du développement sur ces technologies et celles qui les achètent et les utilisent seront à la fois gouvernementales et civiles.

Elles s’appliqueront aux conflits, mais aussi à des domaines qui vont de la vie professionnelle à la vie familiale.


Une caractéristique connexe est qu’ils sont moins susceptibles d’exiger le déploiement de systèmes logistiques massifs, tandis que la tendance à l’amélioration de l’intelligence des machines signifie qu’ils seront également plus faciles à apprendre et à utiliser – sans nécessiter de grands programmes de formation ou d’acquisition.

Ces facteurs signifient que les groupes d’insurgés seront en mesure de réaliser des progrès technologiques et capacitaires beaucoup plus rapides que ce qui était possible auparavant.

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Insurrection-2030-2

Bref, les technologies de demain qui changeront la donne sont les plus susceptibles d’avoir des obstacles incroyablement faibles dés le début, ce qui signifie qu’elles seront prolifiques.

En outre, certaines technologies, telles que l’impression 3D, rendront difficile la prévention de la propagation des capacités par des approches traditionnelles de non-prolifération telles que les embargos sur les armes et les blocus.

L’interception des itinéraires d’armes est moins pratique dans un monde où la production d’armes peut se faire sur place.

Il ne s’agit pas seulement d’une question de matériel, mais aussi de diffusion des idées.

Même si l’ampleur de l’idéologie terroriste et le “comment faire” ont été contrariants dans un monde gouverné par les médias sociaux, ces plateformes seront toujours contrôlées de façon centralisée.

Les Twitters et Facebooks du monde entier peuvent démonter des contenus lorsqu’ils sont persuadés de leurs nécessités juridiques ou de relations publiques.

Cependant, l’évolution vers des applications décentralisées réduit ce pouvoir, car il n’y a pas d’endroit unique pour faire appel à la censure.

Ce phénomène va bien au-delà du simple problème d’un clip sur YouTube montrant comment construire une arme avec une imprimante 3D, ou d’un religieux dans une vidéo incitant ses spectateurs à devenir des kamikazes.

La décentralisation croisée avec le crowd-sourcing et l’open sourcing permet à tout un chacun sur le réseau d’accéder à de nouvelles possibilités.

En effet, il existe déjà des projets open-source comme Tensorflow, qui permettent à quiconque de puiser dans des ressources d’intelligence artificielle qui étaient de la science-fiction il y a à peine dix ans.

Tout cela suggère quelques questions clés :

Comment les forces américaines et alliées vont-elles se préparer à faire face à des adversaires insurgés qui ont accès à un grand nombre des technologies et des capacités sur lesquelles ils comptaient auparavant ?

La réduction des barrières permettra-t-elle aux insurgés d’acquérir plus facilement la capacité nécessaire pour faire des soulèvements ?

Sera-t-il plus difficile de les vaincre s’ils peuvent reconstituer rapidement leur arsenal ?

Les Insurrections dans de multiples domaines

Qu’il s’agisse des Marines qui ont combattu les forces rebelles en Haïti avec la première mission de soutien aérien rapproché il y a un siècle ou des Marines qui combattent les talibans aujourd’hui, les contre-insurgés des 100 dernières années ont bénéficié d’un avantage crucial.

Lorsqu’il s’agissait des divers domaines de la guerre, l’acteur étatique seul avait la capacité d’exercer un véritable pouvoir dans tous les domaines.

En jouissant d’un accès illimité à l’air et à la mer, ils pourraient opérer plus efficacement sur terre, non seulement en menant une surveillance et des frappes qui empêchent les insurgés de bien regrouper leurs forces, mais surtout en déplaçant leurs propres forces vers presque tous leurs points de passage préférés.

Cette monopolisation du pouvoir pourrait ne plus être le cas à l’avenir.

En effet, ISIS a déjà utilisé le domaine aérien (par l’intermédiaire d’une force aérienne de drones de sa propre fabrication) pour effectuer des reconnaissances sur les forces américaines et alliées, et pour lancer plusieurs centaines de frappes aériennes.

C’était peut-être improvisé, mais ils ont quand même atteint leurs objectifs à un coût minime.

Plus important encore, l’utilisation des drones d’ISIS indique un changement dans l’histoire globale de la puissance aérienne et de l’insurrection.

Comme cela a été prouvé partout, du Yémen à l’Ukraine, les insurgés peuvent maintenant voler et riposter.

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Insurrection-2030-3

Cette capacité à dépasser les domaines n’est bien sûr pas limitée à la puissance aérienne, mais aussi à d’autres nouveaux domaines que la technologie ouvre à la bataille.

Les insurrections pourront puiser dans le réseau mondial de satellites qui ont donné aux forces américaines un tel avantage en matière de radiocommunications, ou peut-être même lancer et exploiter des micros satellites bon marché, soit par procuration, soit de leur propre initiative. (Si les étudiants peuvent déjà le faire, pourquoi pas les insurgés ?)

Plus important encore, l’aspect “cyberguerre” de l’insurrection passera probablement bien au-delà de ce qui a été vécu jusqu’à présent.

La prolifération des capacités par le biais des marchés noirs et de l’automatisation croissante, combinée au changement de la forme de l’Internet pour de plus en plus de “choses” fonctionnant en ligne, indique que les insurgés peuvent cibler les réseaux de commandement et de contrôle et même utiliser des armes numériques de type Stuxnet causant des dommages matériels.

La capacité d’opérer à travers les domaines signifie également que les insurgés seront capables de surmonter la tyrannie de la distance.

Des bases une fois sécurisées et même la patrie lointaine d’une force deviendront observables, ciblées et accessibles, que ce soit par des logiciels malveillants ou des systèmes aériens sans pilote livrant des colis d’un type différent.

Pour voir les choses différemment, une future insurrection pourrait ne pas voir une attaque offensive de type Têt à Hue, mais plutôt à Houston.

Voici quelques questions clés :


Les États-Unis sont-ils prêts pour une guerre multi-domaines, non seulement contre des États pairs, mais aussi contre des insurgés ?

Quelles capacités utilisées aujourd’hui dans la contre-insurrection pourraient ne pas être disponibles en 2030 ?

Tout comme les forces américaines ont utilisé leur capacité dans un domaine pour gagner des batailles dans un autre, comment les insurgés pourraient-ils le faire ?

La fin de la supériorité sur le terrain

Dans les dernières batailles du théâtre européen de la Seconde Guerre mondiale, les forces américaines ont dû faire face à un adversaire qui a fait appel à une meilleure technologie au combat.

Heureusement pour les Alliés, les “armes miracles” allemandes, qu’il s’agisse de fusées, de jets ou de fusils d’assaut, sont trop peu entrées en guerre et trop tard.

Au cours des 75 dernières années, la planification de la défense américaine s’est concentrée sur l’assurance que cela ne se reproduise plus jamais.

Ayant un avantage technologique qualitatif pour “surpasser”, nos adversaires ont été intégrés à tout, de notre stratégie de défense globale aux tactiques des petites unités.

C’est ainsi que l’armée américaine a dissuadé l’Armée rouge pendant la guerre froide, alors qu’elle avait une armée beaucoup plus petite, et qu’elle a pu envahir l’Irak avec une force du tiers de celle de Saddam Hussein (en inversant le mantra historique selon lequel la force de l’attaquant devrait être trois fois plus grande que celle du défenseur).

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Insurrection-2030-4

Même dans les insurrections douloureuses du Vietnam jusqu’aux guerres de l’après-11 septembre, cette approche n’a pas toujours donné lieu à des victoires faciles, mais elle s’est inscrite dans une nouvelle vision du monde.

Un officier de la Marine m’a dit un jour que si son unité de 30 hommes était attaquée par 100 talibans, il n’aurait pas peur que son unité perde ; en fait, il a décrit comment il serait presque soulagé d’affronter l’ennemi dans un combat debout, par opposition aux chasses inutiles, aux embuscades et aux bombardements routiers d’insurgés.

La raison n’était pas seulement l’entraînement de ses troupes, mais le fait que, dans toute bataille, son seul camp pouvait faire appel à des systèmes technologiques que l’insurrection ne pouvait pas rêver d’avoir, du ciblage précis de systèmes aériens sans pilote contrôlés par satellite à des milliers de kilomètres de distance aux centaines de bombes guidées par GPS larguées à bord d’avions de chasse hyper-rapides pouvant voler en toute impunité.

Pourtant, les forces américaines ne peuvent pas compter sur cette supériorité dans le futur.

Il ne s’agit pas seulement de la question de la prolifération massive dont il a été question plus haut, en raison de l’abaissement des barrières à l’entrée et de la disponibilité des technologies clés sur le marché.

Notre réflexion future sur la contre-insurrection doit également reconnaître que la situation géopolitique a changé.

Même si les talibans et ISIS ont été difficiles à vaincre, ils n’ont pas été soutenus par un pouvoir d’État pair comparable, développant leur propre technologie qui a changé la donne et pouvant les fournir au monde entier.

Les campagnes massives de vol de propriété intellectuelle liées à l’État ont fait en sorte que nous payons une grande partie des coûts de recherche et de développement de la Chine en matière de développement d’armes, tout en investissant pour devenir un leader mondial dans chacune des industries technologiques révolutionnaires susmentionnées.

Par exemple, dans le domaine de la grippe aviaire, la Chine s’est dotée d’une stratégie nationale visant à devenir le chef de file mondial de la grippe aviaire d’ici 2030, avec un vaste éventail de plans et d’activités pour atteindre cet objectif.

Entre-temps, elle a présenté de nouveaux programmes d’armement dans des domaines allant de l’espace à la robotique arsenalisée.

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Insurrection-2030-5

Par conséquent, lors d’une insurrection future, que ce soit à cause d’achats sur le marché mondial ou de ravitaillement de guerre par procuration, les soldats américains pourraient subir le même genre de choc que celui que les pilotes d’hélicoptère soviétiques ont subi pendant leur guerre en Afghanistan, en 1980, lorsque des missiles Stinger sont tombés entre les mains des moudjahidines.

Les États-Unis pourraient un jour se retrouver à combattre une force de guérilla qui apportera une meilleure technologie à ce combat.

Questions :

Quels changements de tactique sont nécessaires pour les contre-insurgés quand ils n’apprécient pas la “supériorité” technologique ?

Comment l’environnement géopolitique croissant modifiera-t-il la contre-insurrection ?

Les tactiques et la doctrine américaines seront-elles prêtes contre les insurgés soutenus par une grande puissance ?

Conclusions

La preuve la plus convaincante que nous vivons à une époque de changements historiques est que les tendances technologiques et leurs effets sur le monde sont si divers qu’ils peuvent être un peu écrasants.

Leur défi n’est pas seulement qu’ils ondulent dans tant de directions différentes, mais que nous ne sommes tout simplement pas encore en mesure de répondre à bon nombre des questions qu’ils soulèvent, en particulier dans un domaine aussi sujet à l’incertitude que la guerre.

Mais il n’y a pas de mal à l’admettre.


Comme l’a dit sagement Werner Herzog :

“Parfois, une question de fond vaut mieux qu’une réponse directe.”


Pourtant, dans toute cette incertitude, il y a une leçon clé à retenir qu’une étude de la technologie qui se profile et de ses effets potentiels sur la contre-insurrection et le contre-terrorisme semble fournir :

En ces temps de changements massifs, ceux qui choisissent de rester immobiles, d’ignorer les tendances et de ne pas s’adapter comme il se doit, font encore un choix à cause de leur inaction.

Ils choisissent de perdre les guerres de demain.

Sources: Defense One & Zero Hedge

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . 908920120 À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Marian11 À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
bretirouge

Masculin
Nombre de messages : 17378
Age : 82
Emploi : retraité inactif
Date d'inscription : 29/07/2010

À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Empty
MessageSujet: Re: À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 .   À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Icon_minitimeVen 3 Mai - 9:19

Prévoir dans 100/150 ans c'est un peu farfelu, mais prévoir dans 10/20 ans , c'est possible, à la vitesse que les belligérants s'équipent pour un affrontement gigantesque ?? deux solutions : une très rapide avec le monopole d'une technologie secrète, ou une guerre à outrance avec des dommages collatéraux effroyable !!

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396 À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Brev_m10À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 . Gus11
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
 
À quoi ressemblera l’insurrection en 2030 .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vos poêles, elles sont en quoi?
» Cette opération consistait à quoi ?
» L'ADN : Qu'est-ce que c'est exactement ? A quoi ça sert ?
» RIA : C'est quoi c'machin !?
» Vous faites quoi quand ils ont peur de "tout"?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: SOLDATS :: De demain (futurs engagés, posez vos questions)-
Sauter vers: