Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La "Voie de la Liberté" .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14671
Age : 72
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: La "Voie de la Liberté" .   Lun 4 Juin 2018 - 18:13

Voie de la Liberté



La voie de la Liberté est une voie commémorant la victoire des Alliés et la libération de la France, de la Belgique et du Luxembourg pendant la Seconde Guerre mondiale.

Elle est matérialisée par une série de bornes kilométriques le long du réseau routier entre Sainte-Mère-Église (borne 0) et Utah Beach (borne 00), en Normandie, et Bastogne, dans la province belge du Luxembourg, marquant l'itinéraire suivi par la 3e armée américaine commandée par le général Patton.

Histoire

Le colonel Guy de La Vasselais, ancien chef de la Mission militaire française de la liaison tactique près le XXe Corps de la IIIe Armée U.S., conçoit, dès juin 1944, de réaliser un souvenir grandiose de la Libération de la France.

De retour d'un voyage aux États-Unis avec le maire de Metz, ils décident de commémorer la progression des armées alliées en créant une « voie de la Liberté ».

Ils choisissent pour cela l'un des itinéraires les plus glorieux : le parcours triomphal de la troisième armée américaine de Patton, du débarquement de Normandie, sa percée dans le Cotentin puis sa célèbre chevauchée historique qui l'amène, en 54 jours, de la Normandie à Metz.

Elle est symbolisée par des bornes marquant chaque kilomètre du trajet de l'armée victorieus
e.

En mars 1946, l'association belgo-américaine propose aux Français de la prolonger jusqu'à Bastogne.

Le 25 août 1946, la première borne (provisoire) est inaugurée en présence de hautes personnalités militaires et politiques françaises et étrangères, à Saint-Symphorien en Eure-et-Loir, sur la commune d'Auneau-Bleury-Saint-Symphorien, dont Guy de la Vasselais était originaire.

La commune se trouve à mi-chemin entre les deux extrémités de cet axe prestigieux.


Dans les mois qui suivent, les villes et villages traversés par la Voie poseront des bornes officielles.

Le 5 juillet 1947, la borne terminale, à Bastogne, est officiellement posée.

Le 16 septembre de la même année, c'est au tour de la borne originelle, à Sainte-Mère-Église.

L'inauguration de la voie a lieu le 18 septembre 1947, à Fontainebleau.

La poste française émet la même année un timbre d'une valeur faciale de 6 francs, augmenté d'une surtaxe de 4 francs au profit du Comité Voie de la Liberté.

Le sculpteur François Cogné est le créateur du modèle de la borne.

À l'origine, elle est en ciment rose, d'environ 1 mètre de haut mais, en France, le long des grands axes routiers, de très nombreuses bornes d'origine sont remplacées par des copies en matériaux légers, moins dangereuses en cas d'accident de la route.

Il subsiste quelques modèles originaux, notamment à Champillon (Marne), à Frisange (grand-duché de Luxembourg - sans numéro), ainsi que toutes les bornes longeant la route nationale N4 en Belgique, depuis la frontière luxembourgeoise, au Rosenberg, jusqu'à Bastogne.

Les bornes représentent une flamme, symbole de la liberté, sortant des flots, symbole de l'arrivée des troupes libératrices par la mer.

La flamme rappelle celle de la torche de la statue de la Liberté de New York.

Parcours

Axe routier principal actuel : N13-E03 (entre Sainte-Mère-Église et Cherbourg, puis de Cherbourg à Carentan)

   Sainte-Mère-Église : libérée dans la nuit du 5 au 6 juin 1944) - point de départ marqué par la borne km 0.
   
Utah Beach (commune de Sainte-Marie-du-Mont) : prise du premier blockhaus ennemi, à quelques kilomètres de Saint-Mère-Église et où débarquent, les jours suivants, une grande partie des troupes américaines qui combattront en Normandie - marqué par la borne km 00.
   
Sainte-Marie du Mont
   
Neuville-au-Plain : premier village libéré par les parachutistes américains
   
Montebourg : libérée le 19 juin 1944
   
Cherbourg : libérée le 26 juin 1944
   
Carentan : libérée le 12 juin 1944

Axe routier principal actuel : N174-E03 de Carentan à Saint-Lô :


Pont-Hébert : libérée le 17 juillet 1944
   
Saint-Lô : libérée le 16 juillet 1944, intégralement détruite par les bombardements alliés, Patton y lance son offensive vers Avranches, la Bretagne et la Loire.

Axe routier principal actuel : D972 de Saint-Lô à Coutances :

Marigny : libérée le 25 juillet 1944 (voir Opération Cobra)
   
Coutances : libérée le 28 juillet 1944

Axe routier principal actuel : D7 de Coutances à Avranches :


Lengronne : libérée le 29 juillet 1944, connaît de violents combats de char.
   
Avranches : libérée le 30 juillet 1944, subit la contre-attaque des Allemands. La percée américaine se nomme d'ailleurs la Percée d'Avranches.

Axe routier principal actuel : N175-E03 et D4 d'Avranches à St-Malo :


Saint-Servan (maintenant rattachée Saint-Malo) : libérée le 17 août 1944, les Allemands avaient fortifié la cité d'Aleth, une des composantes de la "Forteresse Saint-Malo".

Dol-de-Bretagne

Saint-Malo : libérée le 16 août 1944, la vieille ville intra-muros est pratiquement entièrement détruite.

Axe routier principal actuel : N137 de Saint-Malo à Rennes

Rennes : libérée le 4 août 1944

Axe routier principal actuel : D41 et D163 de Rennes à Châteaubriant :

Châteaubriant : libérée le 4 août 1944

Axe routier principal actuel : D163 de Châteaubriant à Candé, D963 de Candé à Angers :


Candé

Angers : libérée le 10 août 1944

Axe routier principal actuel : D323 et D923 (ex-RN23) entre Angers et Chartres (via Le Mans) :

Durtal
   
La Flèche
   
Le Mans : libérée le 8 août 1944, important centre logistique allemand du front Ouest.
   
La Ferté-Bernard
   
Nogent-le-Rotrou
   
Chartres : libérée le 18 août 1944

Axe routier principal actuel : D910 (ex-RN10), entre Chartres et Ablis, puis N191-D291-D191, entre Ablis et Étampes :


Saint-Symphorien : presque à mi-chemin de Sainte-Mère-Église et de Bastogne, a l'honneur de recevoir la première borne provisoire de la voie de la Liberté le 25 août 1946. Son maire, le commandant Guy de La Vasselais est le promoteur de cette voie.
   
Étampes : libérée le 22 août 1944

Axe routier principal actuel : D837 entre Etampes et Milly-la-Forêt, D409 entre Milly-la-Forêt et Fontainebleau, D210 entre Fontainebleau et Montigny-Lencoup, D403 entre Montigny-Lencoup et Provins :

Fontainebleau : libérée le 23 août 1944
   
Provins : libérée le 27 août 1944

Axe routier principal actuel : D236 entre Provins et Villenauxe-le-Grande, D951 entre Villenauxe-le-Grande et Reims, via Epernay :

Sézanne
   
Épernay : libérée le 28 août 1944
   
Reims : libérée le 30 août 1944, l'Allemagne y signe la capitulation sans conditions le 7 mai 1945 au collège de la rue

Jolicoeur (actuel lycée Roosevelt), alors Grand quartier général d'Eisenhower. La salle de la Reddition est restée telle qu'elle était au moment de la signature.

Axe routier principal actuel : D944 (ex-RN44) en sortie de Reims, D931 jusqu'à Valmy, D3 (ex-RN3) entre Valmy et Les Islettes, D603 (ex-N3) jusqu'à Verdun :

Suippes
   
Valmy : libérée le 30 août 1944
   
Sainte-Menehould
   
Clermont-en-Argonne
   
Verdun : devient dès octobre 1944, un des deux plus grands centres de ravitaillement de l'armée américaine.

Axe routier principal actuel : D903 entre Verdun et Gravelotte, D603 (ex-RN3) entre Gravelotte et Rozérieulles :

Fresnes-en-Woëvre
   
Gravelotte : libérée le 13 décembre 1944
   
Nancy : libérée le 15 septembre 1944
   
Rozérieulles : libérée le 20 novembre 1944, connaît une résistance opiniâtre de l'ennemi.
   
Metz : libérée le 19 novembre 1944

Axe routier principal actuel : D953 entre Metz et Thionville, D653 (ex-N53) entre Thionville et le Luxembourg, N3 jusqu'à Luxembourg-Ville :

Hagondange
   
Thionville : libérée le 12 septembre 1944
   
Luxembourg : libérée le 10 septembre 1944
   
Arlon : libérée le 10 septembre 1944
   
Bastogne : libérée le 10 septembre 1944, aboutissement de la voie de la Liberté, après 1 145 km depuis Sainte-Mère-Église.

La borne des Invalides



En dehors du parcours, il existe une borne supplémentaire, située à l'Hôtel des Invalides, à Paris, dans l'église Saint-Louis.

La borne contient de la terre prélevée dans les cimetières américains, en 1945, le long de la Voie de la Liberté, en France.


Sur le côté droit est inscrit : Sainte-Mère-Église, Saint-Laurent, la Cambe, Blosville, Marigny, le Chêne-Guérin, Saint-James, Gorron, Saint-Corneille.

Sur le côté gauche : Saint-André, Villeneuve-sur-Auvers, Solers, Champigneul, Grand-Failly, Limey, Andilly, Saint-Avold.

Les bornes aux États-Unis

Deux bornes offertes par la France marquent l'entrée du Parc Patton à Hamilton, Massachusetts, aux États-Unis. La famille Patton résidait à Hamilton.

Ces bornes sont gravées des noms Avranche et Le Havre.


Borne 00, Utah Beach.


Borne 0, hôtel de ville de Sainte-Mère-Église.


N175, entre Dol de Bretagne et Avranches.


Gros plan, borne de la N175, en matériau synthétique.


Centre d'Arlon.


Entre Martelange et Bastogne.


Clervaux.


À proximité de Bastogne.


Borne terminale, no 1147, à côté du char Sherman de la place McAuliffe, Bastogne.



___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] 

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16324
Age : 82
Emploi : retraité inactif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: La "Voie de la Liberté" .   Lun 4 Juin 2018 - 19:12

Beau post, JP, belle réalisation que cette Voie Sacrée  !

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien][Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Papa schulz
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11503
Age : 58
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: La "Voie de la Liberté" .   Lun 4 Juin 2018 - 19:58

      merci JP pour ce rappelle de l'histoire 

      je sais qu'il y avait une histoire avec une des bornes qui fut voler ! 

    je sais plus là quelle !!  scratch

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La "Voie de la Liberté" .   

Revenir en haut Aller en bas
 
La "Voie de la Liberté" .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Fêtes du 06 Juin
» La seule voie!!!
» Tunisie et liberté d'expression
» Le blog voie militante
» la liberté des femmes menacée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: La petite et la grande histoire :: 39 - 45-
Sauter vers: