Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Le 7eme RPIMa .

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12768
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Le 7eme RPIMa .   Lun 12 Fév 2018 - 20:50

7e régiment de parachutistes d'infanterie de marine


Insigne régimentaire du 7e RPIMa

Création : 1962

Dissolution : 1965

Branche : Armée de terre

Type : Troupes de marine

Rôle : Infanterie parachutiste

Garnison : Camp Leclerc à Dakar (Sénégal)

Devise :
"Au paquet"

Inscriptions sur l’emblème : Indochine 1950-1952-1954

Guerres : Indochine Mauritanie

Fourragères : Aux couleurs du ruban de la Croix de guerre T.O.E.

Décorations :
Croix de guerre des Théâtres d'opérations extérieurs deux palmes

Le 7e régiment de parachutistes d'infanterie de marine est un régiment de parachutistes français créé à Quimper en 1949 sous le nom de 7e BCCP et dont la filiation remonte aux SAS de la Seconde Guerre mondiale.

Il a été dissous le 1er mai 1965 à Dakar.

Sa devise était « Au paquet ».

Le 7e RPCS reprend ses traditions, il sera dissous en 1992 à Albi.

Le 7e RPC s’est appelé 7e RPOM (régiment de parachutistes d'outre-mer) pendant quelques mois en 1959.

Création et dénominations

Créé le 16 juillet 1949, il participe à la guerre d'Indochine hérité du 7eBCCP (bataillon colonial de commandos parachutistes) créé en AOF en 1947, il changera plusieurs fois de nom :
   
Devenu 7e GCCP (groupement colonial de commandos parachutistes).
   
Puis 7e BCCP (bataillon colonial de commandos parachutistes).
   
Enfin 7e BPC (bataillon de parachutistes coloniaux).
   
Dissolution du 7e BPC

   
Le 1er juillet 1957 le 4e BCCP d’AOF devient le 7e RPC (régiment de parachutistes coloniaux).
   
Devient en 1959 le 7e RPIMa (régiment parachutiste d'infanterie de marine).
   
Le 7e RPIMa est dissous en 1965 à Dakar
   
Ensuite 7e RPCS (régiment parachutiste de commandement et de soutien).

Il sera dissous en 1992.

Chant du 7ème RPCS



C'est le 7ème RPCS
Qui après bien des années
De sueur, de sang et de prouesses
A La Pérouse renaît.
Para des années cinquante,
La relève est assurée.
Ceux de la classe montante
Mériteront leur béret.
Le porter c'est tout un honneur
Il faut le porter dans son coeur
Il faut le porter dans son coeur.
Le béret rouge qu'on révère
Le fut par le sang versé
Et ses deux rubans noirs derrière
Portent les deuils amassés.
Tout ceux qui alors tombèrent
Savaient ce qu'ils défendaient
Car on défend à la guerre
Sa maison et ses idées.

A présent comme hier les paras
Quand il le faut sont toujours là
Quand il le faut sont toujours là.
En Annam, au Laos, au Tonkin
Partout ou ça pétait sec
Ils vous le diront tous les Anciens
On larguait les gars du 7
Le premier mort en Indochine
Fut Raymond Duc, adjudant.
Que son exemple en nous revive
Et nous donne du mordant.

Tels nos Anciens poussons le cri
"Au paquet!! sus à l'ennemi!"
"Au paquet!! sus à l'ennemi!"
Combien de batailles épiques
En Indo le 7 livra
Dont la résistance héroïque
De la 13 à Yen-Cu-Ha
Hoa-Binh, Boi-Khe, An-Khoai
Mauritanie et Gabon
Tous ces enfers de mitraille
Ont forgé nos traditions.
Préparons nous jour après jour
Et nous vaincrons à notre tour
Et nous vaincrons à notre tour !




 

     

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”



Dernière édition par Commandoair40 le Jeu 15 Fév 2018 - 11:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14589
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Mar 13 Fév 2018 - 10:20

Merci JP,  du CV du 7, Voila l'explication sur la photo de Delferriere, la population derrière la garde d'honneur, c'est en AOF !!!!

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Mer 14 Fév 2018 - 19:04

Bonsoir à tous .Je vais compléter la présentation du 7 quelques lignes sur l'origine de sa constitution. Pour la photo en effet elle a été prise à Dakar en 59 le Lt Heraud porte drapeau est DCD il y a deux ou trois ans à sa droite le S/C Beghin et à gauche le Sgt Ménage ou inversement ? 





   Bonjour à tous . Connaissez-vous l’origine du 7 ?                                                                       J’ai épluché quelques documents et essayé d’y voir clair  pour la constitution de cette unité  qui changea souvent de dénomination: R.P.C , G.C.C.P, B.P.C , BCCP,7è RPC , R.P.I.Ma , RPCS dissous en 1992,  bien qu’ayant passé quelques temps dans ce régiment  qui fut ma première affectation , j’avoue  que j’étais mal informé sur ses origines et vais essayer d’éclaircir  les brumes de l’oubli en essayant de ne pas faire d’erreur parmi tous ces sigles.                                                                                                                                                      Des origines du 7 depuis le  4è BCCP .
  Il nous faut remonter aux année 1946/47,pour comprendre comment s’est formée cette unité. Fin 1946, l’EM décide la création d’un Bataillon Para d’Infanterie Coloniale, au sein de la 1/2 Brigade Coloniale de Cdos Para en 5è R.M .Voila le 5è B.P.I.C,(Brataillon Parachutiste d’Infanterie Coloniale) créé le 1er février 1947, il sera la base des relèves  para colo pour l’indo. dès le premier semestre 1947 un détachement de 700 hommes embarquera pour l’ extrême orient           Cette même année, le Lt-Cel Paris de la Bollardière, insiste fortement auprès des E.M et obtient que soit créé, en 3è R.M, une demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes, il obtient satisfaction , sa création est décidée le 13 août 1947avant elle comprendra :un EM, un Bataillon de Cdt et le 5è B.P.I.C.plus 2 bataillons dont un à former en 1948.      C’est le Chef de Bataillon Grall Edmondqui le 1er septembre prend le Cdt du 5è B.P.I.C. (On verra que plus tard il prendra le Cdt du 7è R.P.C). le 15 février, le 5è B.P.I.C devient le 5è B.C.C.P.                                                                                                                                                                                                                Cette période met les E.M en effervescence la réorganisation des TAP est nécessaire, la 1/2 brigade S.A.S  en Indo devient 1/2 Brigade Coloniale de Cdos Para S.A.S, avec un EM, 1 Bataillon de Cdt, deux Bataillons 1 et 2è;  le 5è B.C.C.P doit assurer la soudure avant le rapatriement du 1er Bon,l’embarquement se fera  en juin 1948.  . Cette nouvelle organisation des T.A.P en métropole verra des  tractations, pour de nouvelles implantations des T.A.P , création d’un G.A.P etc… en outre il est prévu pour l’année 1948, l’implantation d’un Bataillon en A.O.F, c’est pendant ces réunions qu’il fut décidé que  les bataillons porteront le nom de Bataillons Coloniaux de Commandos Parachutistes, numérotés à partir de 1, une 1/2 Brigade en Indo ,1/2 Brigade en Métropole.     De là découlera le départ d’une compagnie, le 19 juin 1948, pour l’A.O.F  elle va relever une Cie métro qui s’y trouve depuis 1947 ; elle sera l’échelon précurseur et le premier élément du 4è B.C.C.P constituée d’appelés et d’engagés plus des rapatriés d’Indo (1er B.C.C.P débarqué à Marseille le 22 juillet ,les 2è et 3è Cies embarquent pour Dakar le 9 février 1949 avec le Cne Ducasse qui commande le 4è B.C.C.P , le 20 avril 1949,le 4è B.C.C.P , sera implanté définitivement à Dakar.
A Suivre….


Bonne lecture
 


Dernière édition par Delferrière le Mer 14 Fév 2018 - 19:22, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Précisions sur l'origine du 7   Mer 14 Fév 2018 - 19:18

Bonsoir  Je me tire des balles,! bien du mal pour maîtriser la mise en place du texte et pour arriver sur ce forum j'ai envoyé une réponse , elle semble se trouver à un mauvais endroit dans la gravure d'accueil je ne comprends pas je vais essayer de remettre ce texte ici .


   Bonjour à tous . Connaissez-vous l’origine du 7 ?                                                                                                                       J’ai épluché quelques documents et essayé d’y voir clair  pour la constitution de cette unité  qui changea souvent de dénomination: R.P.C , G.C.C.P, B.P.C , BCCP,7è RPC , R.P.I.Ma , RPCS dissous en 1992,  bien qu’ayant passé quelques temps dans ce régiment  qui fut ma première affectation , j’avoue  que j’étais mal informé sur ses origines et vais essayer d’éclaircir  les brumes de l’oubli en essayant de ne pas faire d’erreur parmi tous ces sigles.                                                                                                                                                                                                                        Des origines du 7 depuis le  4è BCCP .
  Il nous faut remonter aux année 1946/47,pour comprendre comment s’est formée cette unité. Fin 1946, l’EM décide la création d’un Bataillon Para d’Infanterie Coloniale, au sein de la 1/2 Brigade Coloniale de Cdos Para en 5è R.M .Voila le 5è B.P.I.C,(Brataillon Parachutiste d’Infanterie Coloniale) créé le 1er février 1947, il sera la base des relèves  para colo pour l’indo. dès le premier semestre 1947 un détachement de 700 hommes embarquera pour l’ extrême orient           Cette même année, le Lt-Cel Paris de la Bollardière, insiste fortement auprès des E.M et obtient que soit créé, en 3è R.M, une demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes, il obtient satisfaction , sa création est décidée le 13 août 1947avant elle comprendra :un EM, un Bataillon de Cdt et le 5è B.P.I.C.plus 2 bataillons dont un à former en 1948.      C’est le Chef de Bataillon Grall qui le 1er septembre prend le Cdt du 5è B.P.I.C. (On verra que plus tard il prendra le Cdt du 7è R.P.C). le 15 février, le 5è B.P.I.C devient le 5è B.C.C.P.                                                                                                                                                                                                                Cette période met les E.M en effervescence la réorganisation des TAP est nécessaire, la 1/2 brigade S.A.S  en Indo devient 1/2 Brigade Coloniale de Cdos Para S.A.S, avec un EM, 1 Bataillon de Cdt, deux Bataillons 1 et 2è;  le 5è B.C.C.P doit assurer la soudure avant le rapatriement du 1er Bon,l’embarquement se fera  en juin 1948.  . Cette nouvelle organisation des T.A.P en métropole verra des  tractations, pour de nouvelles implantations des T.A.P , création d’un G.A.P etc… en outre il est prévu pour l’année 1948, l’implantation d’un Bataillon en A.O.F, c’est pendant ces réunions qu’il fut décidé que  les bataillons porteront le nom de Bataillons Coloniaux de Commandos Parachutistes, numérotés à partir de 1, une 1/2 Brigade en Indo ,1/2 Brigade en Métropole.     De là découlera le départ d’une compagnie, le 19 juin 1948, pour l’A.O.F  elle va relever une Cie métro qui s’y trouve depuis 1947 ; elle sera l’échelon précurseur et le premier élément du 4è B.C.C.P constituée d’appelés et d’engagés plus des rapatriés d’Indo (1er B.C.C.P débarqué à Marseille le 22 juillet ,les 2è et 3è Cies embarquent pour Dakar le 9 février 1949 avec le Cne Ducasse qui commande le 4è B.C.C.P , le 20 avril 1949,le 4è B.C.C.P , sera implanté définitivement à Dakar.
A Suivre….
 
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14589
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 8:36

Bonjour ami, Tu as ton texte dans le panneau des emblèmes ??



oui comme tu dis de quoi pousser un cri de guerre !

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 11:34

Bonjour.
C'est à n'y rien comprendre ,il a disparu lorsque j'ai voulu prévisualiser; j'essaie de l'enlever ce fichu txt en le transférant ,pas moyen ,pas moyen d'effacer ,je l'ai mis sous images pour ensuite l'envoyer,peut-être sur un autre forum, ? j'ai passé un moment  pour essayer de remédier à ce PB ,là j'ai besoin d'aide ! Merci d'avance
Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 12:02

  Bonjour à tous . Connaissez-vous l’origine du 7 ?                                                                       J’ai épluché quelques documents et essayé d’y voir clair  pour la constitution de cette unité  qui changea souvent de dénomination: R.P.C , G.C.C.P, B.P.C , BCCP,7è RPC , R.P.I.Ma , RPCS dissous en 1992,  bien qu’ayant passé quelques temps dans ce régiment  qui fut ma première affectation , j’avoue  que j’étais mal informé sur ses origines et vais essayer d’éclaircir  les brumes de l’oubli en essayant de ne pas faire d’erreur parmi tous ces sigles.                                                                                                                                                      Des origines du 7 depuis le  4è BCCP .
  Il nous faut remonter aux année 1946/47,pour comprendre comment s’est formée cette unité. Fin 1946, l’EM décide la création d’un Bataillon Para d’InfanterieColoniale, au sein de la 1/2 Brigade Coloniale de Cdos Para en 5è R.M .Voila le 5è B.P.I.C,(Brataillon Parachutiste d’Infanterie Coloniale) créé le 1er février 1947, il sera la base des relèves  para colo pour l’indo. dès le premier semestre 1947 un détachement de 700 hommes embarquera pour l’ extrême orient           Cette même année, le Lt-Cel Paris de la Bollardière, insiste fortement auprès des E.M et obtient que soit créé, en 3è R.M, une demi Brigade Coloniale de Commandos Parachutistes, il obtient satisfaction , sa création est décidée le 13 août 1947avant elle comprendra :un EM, un Bataillon de Cdt et le 5è B.P.I.C.plus 2 bataillons dont un à former en 1948.      C’est le Chef de Bataillon Grall Edmondqui le 1er septembre prend le Cdt du 5è B.P.I.C. (On verra que plus tard il prendra le Cdt du 7è R.P.C). le 15 février, le 5è B.P.I.C devient le 5è B.C.C.P.                                                                                                                                                                                                                Cette période met les E.M en effervescence la réorganisation des TAP est nécessaire, la 1/2 brigade S.A.S  en Indo devient 1/2 Brigade Coloniale de Cdos Para S.A.S, avec un EM, 1 Bataillon de Cdt, deux Bataillons 1 et 2è;  le 5è B.C.C.P doit assurer la soudure avant le rapatriement du 1er Bon,l’embarquement se fera  en juin 1948.  . Cette nouvelle organisation des T.A.P en métropole verra des  tractations, pour de nouvelles implantations des T.A.P , création d’un G.A.P etc… en outre il est prévu pour l’année 1948, l’implantation d’un Bataillon en A.O.F,c’est pendant ces réunions qu’il fut décidé que  les bataillons porteront le nom deBataillons Coloniaux de Commandos Parachutistes, numérotés à partir de 1, une 1/2 Brigade en Indo ,1/2 Brigade en Métropole.     De là découlera le départ d’une compagnie, le 19 juin 1948, pour l’A.O.F  elle va relever une Cie métro qui s’y trouve depuis 1947 ; elle sera l’échelon précurseur et le premier élément du 4è B.C.C.P constituée d’appelés et d’engagés plus des rapatriés d’Indo (1er B.C.C.P débarqué à Marseille le 22 juillet ,les 2è et 3è Cies embarquent pour Dakar le 9 février 1949 avec le Cne Ducasse qui commande le 4è B.C.C.P , le 20 avril 1949,le 4è B.C.C.P , sera implanté définitivement à Dakar.
A Suivre….
Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: La CA du 7è défile à Dakar 1959   Jeu 15 Fév 2018 - 12:19

Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Porte fanion de la CA Rodrigués, Dakar    Jeu 15 Fév 2018 - 12:30

Bonjour à tous.   Ah! pour envoyer des photos ça marche Very Happy mais je pensais mettre du texte ensuite et là encore un truc à voir ? bon sur cette photode Droite à gauche pour ceux connus :Samina un guerrier Mossi le caporal Herault ,le Sgt Rodrigués,??? ,Sgt Blanc ,Sgt Delferrière ,Sgt Duplan
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12768
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 12:40

Mon Papa disait : je vais me tirer des plombs dans la tête .

Voici une vielle expression militaire lol!

Te casses pas la tête , mon Ami Denis , le grand Maître de l'informatique , va voir Shocked .




___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 14:11

Salut de l'après-midi. voici le 75 SR au sol ,champ de tir de Cambérène Sénégal et sur jeep
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12768
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 15:37

Merci mon Ancien du 7 ,

Franchement , je ne connaissais pas trop ton Régiment .

Mon Papa certainement , il a fait deux séjours en Indo .

Bel exposé et belles photos .

Merci Merci

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14589
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 16:17

Salut mon ami Delferrière dont je ne connait pas le prénom Photos d'époque superbes et le canon de 75 sans recul puis le 106 sur Jeeps je connais car j'étais de l'Escadron de Jeeps Armées du 3e RPC !!! Nous avons arrêtés nos manœuvres avec ces engins , la raison : Bigeard voulait des troupes au sol et non pas en jeep, impossible de suivre dans la montagne avec des pistes de chevriers !!




___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12768
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 17:14

Merci Merci

Merci Gus ,

Dis moi , au dessus du canon , ........................ Shocked Shocked c'est quoi ????

Au dessus du volant blanc : ont dirait une AA52 canon lourd .!!!!!

Perso , je ne connais pas ce type de canon , non affecté dans l'AA .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14589
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 17:45

Si mes souvenirs sont bons et notre ami Delferrière pourra rectifier à la rigueur , C'est affut de 12'7 ajusté au tir du canon et permettait de faire un tir de précision avec une balle de 12'7 je ne sait pas comment dire , éclairante donnant la justesse du prochain tir sur l'objectif avec un obus de 106 !! économie d'obus !! Le volant blanc sur le côté  ??? pas savoir, moi chauffeur mais pas tireur !!

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12768
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 18:57

Merci pour l'info Gus ,  Merci 2

Je viens de faire des recherches avec tes indications   .



Il s'agit bien d'une 12,7 , servant de système de visée .

Le lien et sources : http://s294984131.onlinehome.fr/M40_fichiers/image009.jpg



Clind'oeil

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14589
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 19:33



Sur cette photo, nous étions en route pour une liaison vers Tébessa à 500 km d'Alger frontière Tunisienne, l'Adjudant Rébouillé, mon chef, le lieutenant Michel aida sa femme dans les démarches funèbres et les papiers administratifs, Vous remarquerez la poussière jaune  sur le véhicule et mes pataugas, et mon allure décontracte; j'ai même l’impression d'avoir un pull de laine ???



Et le volant soit pour monter ou ???? mais je pense pour monter le canon, avec des graduations  adéquates !!!

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12768
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 20:43

Merci Gus ,

Mais dis moi , tu ne confonds pas avec la Croisière Jaune de Tintin et l'Miloud ........


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: 106 SR   Jeu 15 Fév 2018 - 21:27

Bonsoir   troisième essai, sur le 106 la Mit semi auto servait au réglage du tir ,balles traçantes d'ou économie de l'obus ,la portée de ce canon était le double du 75 ST ,environ 7500m en tir indirecte ; le volant sur le côté servait à régler l'angle de tir .Sur le 75, il fallait simbloter càd régler axe du canon avec la lunette à l'aide d'un simblot ,croisillon mis à la bouche du canon ,visée sur un objectif lointain a travers le trou du logement du percuteur ,pas pratique car il fallait démonter une partie de la culasse .J'y avais remédié en sciant une douille ,conservant le culot que j'avais percé en son centre on engageait ce culot et on simblotait sans pb de démontage .
  Pour ce qui est de mon prénom c'est Jacques je vais encore une fois tenter d joindre une photo, je ne sais pourquoi j'ai autant de PB sur ce site ? ma foi avec plus d'usage je vais y arriver .
Bonne soirée
Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 21:31

Aie je voulais que l'image soit avec le texte ça n'est pas le cas ,cette photo a un an prise pendant une rando en Cévennes
Revenir en haut Aller en bas
Delferrière
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 31
Age : 80
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 08/02/2018

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Jeu 15 Fév 2018 - 21:36

Encore moi , rien ne va comme je veux ,soyez conciliants , avant de partir en Bourgogne pour qq jours voici quelques mots sur le premier 7 
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14589
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Ven 16 Fév 2018 - 9:21

Merci Jacques d'avoir bien voulu nous faire connaitre "l'homme" ....de plus,  sportif !!



Voilà ce que je voulais dire " BALLES traçantes"  par contre je ne sais pas pourquoi le volant était blanc ?? Ta photo est superbe et ta coupe de cheveux ressemble à la mienne

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Patard

avatar

Masculin
Nombre de messages : 542
Age : 78
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Ven 16 Fév 2018 - 13:05

Bonjour
Le tube de 12,7 installé sur le 106 SR servait essentiellement à vérifier que les éléments de pointage étaient bons.
Pas question, avec ces matériels sans recul, très indiscrets au départ du coup, de tirer sur un char sans être absolument certain de le toucher.
Car lui ne vous ratera pas...
J'ai commandé une section de 75 SR, et exécuté pas mal de tir au 106.
Je me souviens de la formule : un coup, toujours ; deux coups, rarement ; trois coups, jamais!
Ce qui suffit à démontrer la vulnérabilité de ces matériels.
Pour revenir au 106, la cartouche de 12,7, appelée "spotler" était spéciale.
Son projectile, traçant, avait la même trajectoire que l'obus de 106.
La séquence de tir était la suivante:
- chef de pièce : sur tel objectif, distance tant. Le tireur affiche la hausse et prend l'objectif dans son réticule. Si l'objectif est en mouvement, on donne la vitesse estimée, pour apporter la correction nécessaire
- tireur : prêt
- chef de pièce : spotler, feu. Le coup de 12,7 part. Si le réglage est bon, c'est à dire que le projectile traçant touche l'objectif :
- chef de pièce : obus, feu. La commande de tir des deux projectiles est la même, mais manœuvrée différemment.
Si le projectile de 12,7 a raté la cible, on en tire un autre. Pas question de tirer l'obus sans être certain de toucher le but.
Le départ du coup de 106 doit suivre quasiment instantanément la confirmation apportée par l'impact du projectile de 12,7, pour éviter l'esquive de l'objectif.
En ce qui concerne le 75 SR, j'avais trouvé une solution pour le simblotage, afin d'éviter le démontage du percuteur.
Nous utilisions la cartouche de tir réduit, qui était une fausse cartouche, munie en son centre d'un canon de 7,62.
Elle permettait d'entrainer les personnels sur un stand de tir ordinaire, en tirant sur de petites silhouette de chars, à 50 mètres.
La cartouche de 7,62 était spéciale, dotée d'une faible vitesse initiale.
Pour effectuer le simblotage, il suffisait d'effectuer la visée par le tube de 7,62.
JJ


Tir d'un canon de 106 SR, au camp de Caylus en 1974


Caylus 1974


Manœuvre Beauce en 1982. Mes réservistes et un de leurs canons de 75 SR.
Ce n'est qu'une pose pour la photo. Au tir, pas question de rester derrière le tube...


Dernière édition par Patard le Ven 16 Fév 2018 - 20:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14589
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Ven 16 Fév 2018 - 15:44

Merci à vous deux !! Je ne me souvenais pas de tout çà !! j'ai appris les rudiments de la pièce en 1955, et comme j'étais pas concerné ??? donc , c'est passé dans l'oubli

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12768
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   Ven 16 Fév 2018 - 20:33

Merci a J & JJ sans oublier Gus .

Merci pour les photos , explications et tout le reste .

Je suis fier que vous soyez avec nous , mes Anciens .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le 7eme RPIMa .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le 7eme RPIMa .
Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» INSIGNE DU 7eme RPIMa
» Mobilisation pour sauver le 3ème RPIMa
» 6 Rpima - présentation (89/08)
» INSIGNE DU 1er RPIMA
» Fond d'écran réalisé personnellement sur le 1er RPIMa

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les Régiments dissous (Terre/Air/Marine)-
Sauter vers: