Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un nouveau Merdia sur le Net - Hedomadaire !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7474
Age : 78
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Un nouveau Merdia sur le Net - Hedomadaire !   Jeu 11 Jan - 10:31

SOURCE : LE MONDE
=============

MÉDIAS Le Monde La fabrique du Monde
Le nouveau journal « Ebdo » se dévoile
Après avoir connu la réussite avec « XXI » et « 6Mois », Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry lancent vendredi un nouvel hebdomadaire, tiré à 200 000 exemplaires : « cent pages et sans publicité » pour 3,50 euros.

LE MONDE | 11.01.2018 à 00h00 |
Par François Bougon


Dans les locaux parisiens de l’« Ebdo », en octobre 2017.

Ebdo, le nouvel hebdomadaire lancé vendredi 12 janvier et présenté en avant-première mercredi, est un journal tissé de convictions et de contradictions assumées. Si la rédaction se trouve à Saint-Germain-des-Prés, elle refuse le parisianisme et veut aller dormir chez les gens, dans les régions, pour dénicher des histoires et séduire des lecteurs ; et à l’heure du numérique, ses fondateurs, Laurent Beccaria et Patrick de Saint-Exupéry, qui ont connu la réussite avec les revues XXI et 6Mois, croient toujours au papier. « Cent pages et sans publicité, c’est un espace de liberté », a résumé Constance Poniatowski, directrice de la rédaction, lors de la conférence de presse avant la soirée de lancement.

La couverture du premier numéro, qui est tiré à 200 000 exemplaires et vendu à 3,50 euros (dans les kiosques mais aussi par abonnement), est consacrée à la SNCF, « l’intouchable ». Le journal a enquêté sur l’entreprise publique et dénonce comment, selon lui, elle « échappe à la justice ». « Mais l’enquête avait commencé il y a deux mois et demi, bien avant les récents incidents », a affirmé M. Beccaria. Car, contrairement aux hebdomadaires existants, Ebdo refuse de coller à l’actualité. « Elle nous a rattrapés », a-t-il ajouté. Il y aura aussi des sujets « qui parlent à tout le monde » pour un hebdo sans rubricages, a expliqué Mme Poniatowski : le loup pour commencer, puis, dans les prochains numéros, le sel ou encore les toilettes. On trouvera aussi de la BD, une histoire du soir « à lire avec un enfant, ou avec des yeux d’enfant », des jeux et une recette de cuisine – une poêlée de palourdes au curry vert. A la fin, une page blanche est laissée au lecteur pour qu’il y inscrive ses « notes », « trouvailles », « émotions » et « gribouillages ».

Lire aussi : Les fondateurs de « XXI » mettent la dernière main à l’« Ebdo »

Format manga

Bref, les mots-clefs sont accessibilité et simplicité. D’ailleurs, le format est celui d’un manga pour une prise en main aisée. « Ni pose, ni posture, ce sera la force de l’Ebdo », a lancé Patrick Saint-Exupéry, qui était allé chercher les premiers exemplaires au train de 19 h 14. « La ligne éditoriale, c’est de retrouver le lecteur et le journalisme simple », a-t-il ajouté. Pour Laurent Beccaria, il existe un lectorat nouveau pour une « information accessible, généreuse, ambitieuse ».

Le numérique n’est pas oublié malgré tout. « S’il n’y a pas de version numérique, cela ne veut pas dire que l’Ebdo n’a pas de stratégie numérique », a dit Thierry Mandon, son directeur général. Le site servira notamment à animer la communauté des lecteurs, qui sont là, non seulement pour héberger les journalistes en vadrouille mais aussi leur souffler des idées de papiers. Séduits par cette nouvelle aventure, des reporters sont venus de toute la presse, du Figaro à Télérama en passant par Challenges et le JDD, mais aussi La Montagne et Le Télégramme. Des journalistes sont basés à Marseille, Lyon, Lorient, Lille et Bordeaux.

Lire aussi : Nouveaux médias : le papier fait de la résistance

Ebdo, qui dispose d’un budget annuel de 13 millions d’euros, se donne jusqu’à fin 2019 pour arriver à l’équilibre financier avec l’objectif d’atteindre 70 000 abonnements et 20 000 ventes au numéro. Une levée de fonds de deux millions d’euros est en cours. Le groupe Bayard Presse a déjà annoncé son intention d’entrer au capital autour de 5 %. Mercredi soir, à la fête de lancement de l’Ebdo, l’ambiance était joyeuse, voire euphorique. Dans un secteur en pleine crise, les naissances sont rares.


En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/actualite-medias/article/2018/01/11/le-nouveau-journal-ebdo-se-devoile_5240070_3236.html#jy9XR2fFXPkjdl18
.99
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7474
Age : 78
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: Un nouveau Merdia sur le Net - Hedomadaire !   Jeu 11 Jan - 10:40

Faire entrer des grands groupes comme bayard au financement c'est déjà perdre le  contrôle de l'objectivité et de la neutrallté de l'information - dommage !
Revenir en haut Aller en bas
 
Un nouveau Merdia sur le Net - Hedomadaire !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Après le Godetia, y-aura-t-il un nouveau BSL ???
» Ouverture du nouveau port de Zeebrugge en juillet 1985
» Le nouveau livre de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: