Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Ploume en haut ! ploume en bas ! Mais ploume au ....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7250
Age : 78
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Ploume en haut ! ploume en bas ! Mais ploume au ....   Mer 15 Nov - 21:09

Les Italiens défilent - ploume en haut ! ploume en bas 
et quand ils entendent  " On charge à la baïonnette " ils comprennent - On court à la camionnette -
----------

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13255
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Ploume en haut ! ploume en bas ! Mais ploume au ....   Jeu 16 Nov - 8:45

Les Bersagliers sont très fort !!  Et cette démonstration le prouve !! Va jouer du clairon et de la basse  au pas de course , c'est un peu comme si tu jouais de l'accordéon sur un trampoline

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11881
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Ploume en haut ! ploume en bas ! Mais ploume au ....   Jeu 16 Nov - 18:05

Merci René ,

Mais je ne suis pas trop d'accord avec toi .

Il ne faut pas se moquer de l'Armée Italienne .

Perso , j'ai beaucoup d'Amis Italiens , anciens Folgores , anciens Alpinis et anciens du San-Marco .

Ce sont des troupes d'élites et crois moi , je n'aimerai pas les avoir en face de moi au combat .

Ceux que je cite plus haut , sont d'anciens sérieux adversaires : dans l'ordre .

- : Les Paras .

- : Les Chasseurs Alpins .

- : Les Commandos de marines .

Nous avons en France le culte de dénigrer et de sous estimer nos adversaires :

Les Allemands en 40 .

Les Viets en Indo .

Les Fels en Algérie .

Bon , j'en arrête là .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7250
Age : 78
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: Ploume en haut ! ploume en bas ! Mais ploume au ....   Jeu 16 Nov - 22:24

JP - Soyons honnêtes : Les voila les Italiens ! Et j'etais sur ces routes JP en 1940 !
-------
[/url][url=https://servimg.com/view/18944066/7582]
RECHERCHES DIVERSES SUR AVIONS ITALIENS 1940


20 MAI 1940 : Dans "Guerrier errant", l'auteur, lieutenant de réserve d'infanterie écrit, à propos du 20 mai 1940 prés de Valenciennes : "A quinze minutes d'intervalle en particulier, nous fûmes survolés à basse altitude par deux formations denses comprenant chacune 5 escadrilles de 22 appareils à croix gammée. A noter que la dernière escadrille de la seconde formation comprenait deux avions à cocarde tricolore. Je cite le fait, l'ayant constaté moi même non sans étonnement."
                                                                       -0-0-0-0-0-0-
A Remiremont (Vosges), le samedi 15 juin 1940 à 15 heures , 3  avions italiens viennent
bombarder  la gare de Remiremont  sans sommation, 5 employés SNCF dont Monsieur PIERRAT (grand père de ma voisine)  sont tués et il y a de nombreux blessés dont des voyageurs (Solange Mougin de Saulxures) une plaque commémorative est toujours sur le quai.  Voir ci-dessous récit d’un témoin toujours vivant.
de Monsieur COLNOT : Le 15 juin 1940, (j’avais onze ans), depuis l’appartement de mes parents (1), je regardais trois avions dans le ciel. Ils étaient assez bas, je distinguais des cocardes tricolores, sous les ailes.
Mon père, à la gare, à 200 mètres de nous, avait mis en place un train prêt à partir, pour l’évacuation vers le sud, des cheminots et de personnes diverses,  avec leurs familles. Papa était mobilisé, affecté spécial, en qualité de responsable du trafic/sous chef de gare.
Les bombes sont tombées (il devait être 16 h 00 environ). En quelques secondes, j’étais devenu orphelin de guerre: les cocardes étaient probablement italiennes (j’avais dû confondre les couleurs bleu blanc rouge, avec les couleurs vert blanc rouge, et ce devait être des avions du régime fasciste de Benito Mussolini) Il s’agissait de provoquer la panique parmi les civils.  Je suis formel sur le fait qu'il s'agissait de cocardes, sous les ailes aux 3 couleurs mentionnées ci-dessus
(1)     L’immeuble en question est situé en face de la gare de Remiremont


Le Savoia-Marchetti SM.82 Marsupiale (voir détail plus bas)
Contrairement aux allégations de nos fameux  studioso, cet avion ou un autre aurait bien pu aller  jusqu’au Jura, Chateauneuf, Orléans et même Remiremont   (Turin Remiremont : 340 km) sans même survoler les Alpes. Certains témoins disent avoir vu des cocardes, d’autres disent des avions italiens sans plus , les reconnaissant,  comme ces soldats Français de la 149° Batterie de DCA du 52/402 ,ci-dessous,qui avaient appris à bien les connaître pour tirer dessus sans commettre de confusion, c’était des gens sérieux !
Des cocardes, les Italiens en décoraient encore leurs avions en 1942 comme le Macchi MC 205 Veltro un des meilleurs chasseurs de cette guerre.
Plusieurs historiens certifiaient que les avions italiens n’avaient pas franchi la zone de Toulon Côte d’azur et Marseille . Sur Forum, l’Ufficio storico del l’Aeronautica militaire précise que le 21 juin :8 BR 20 du 7 ème Stormo tentent d’attaquer une batterie d’artillerie également à l’ouest de Bourg-Saint-Maurice. L’objectif étant là aussi masqué par la brume, 4 appareils lâchent leurs projectiles sur la voie ferrée entre Aime et Moûtiers, les autres rentrent à leur base avec leur chargement. Ces avions soit disant incapables de franchir les Alpes sont donc bien montés jusque là. Encore quelques recherches honnêtes dans ces archives militaires italiennes et l’on aura bien la preuve qu’ils sont bien « montés » jusque Remiremont avant d’avoir « effacé » leurs cocardes.




Le 15 juin  1940 A St-Germain-lès-Arlay, des avions italiens mitraillent la route nationale Poligny – Lons-le-Saunier. Nous restons terrés sur les abords de la route pendant une bonne demi-heure. Il semble que cette attaque n'a pas fait de blessés (2)


1940 :un avion de guerre italien se délesta de ses bombes sur le hameau de Frettechise, près de Tournus Saône et Loire  détruisant une habitation. (La Chapelle Thècle) Pour pouvoir atterrir à ?


de Jean-Dominique Merchet, journaliste à Libération
Le vendredi 14 juin 1940 , j'ai vu également les avions italiens bombarder la ville de Gray, on suppose encore que les pilotes ont fait exprès de larguer leurs bombes dans des lieux peu habités, alors qu'en faisant sauter l'usine à gaz, ils auraient pu «atomiser» la ville.
                                                                                         -0-0-0-0-0-0-0-0-
De M. Magnien, secrétaire de Mairie à Vecoux : (Vosges)
. Le 20 juin à 11h du matin la fusillade commence. Les allemands qui ont pu franchir les cols sur la rive gauche de la Moselle traversent ........ D’autre part la ville de Remiremont est occupée dans le courant de l’après-midi........mitrailleuses immédiatement repérées par un avion italien qui sans risque comme sans gloire réglait le tir des allemands
                                                                                      -0-0-0-0-0-0-0-0-0-0-
1ere Division d’Infanterie Coloniale  71° GRDI
14 juin 1940 : Le peloton Chauvet fait une reconnaissance sur Troyes.
Des avions italiens, par vagues successives, bombardent Vendeuvre, traversée par une
colonne de réfugiés. Nombreux morts et blessés. Sur la voie ferrée, un train de munitions est
entrain de brûler. Plusieurs maisons sont en flammes.
                                                           -o-o-o-oo-
De René BLED : Le 14 juin, la compagnie est mise à la disposition  de la 21e division infanterie coloniale
Nous nous dirigeons de nouveau plein sud, vers  Bar-le-Duc. Les routes étaient encombrées, barrages d’arbres tombés qu’il faut déplacer. Des avions italiens bombardent  Bar-le-Duc, ils repassent au dessus de notre convoi, au ras des arbres. Nous leur tirons dessus avec nos mousquetons. La camionnette porte-mitrailleuse  devant moi leur tire aussi dessus.
                                                           -o-o-o-o-o-o-o-o-
Les 14 et 15 juin 1940, les soldats des avions allemands et italiens bombardent Moyenvic. Le 17 juin 1940 les soldats de la Wehrmacht entrent dans Moyenvic.
                                                                       -0-0-0-0-0-0-
Le 608e Rp est un régiment organique du 8e CA : A partir du 14 juin, 2 éléments vont déclencher la "dislocation" du régiment : - alors que le régiment se regroupe dans un bois entre Nogent-sur-aube et Avant-lès-Ramerupt, il est bombardé par des avions italiens causant de nombreuses pertes (34 tués dont lieutenants Galopin et Baudet et 50 blessés). - le même jour le colonel Herique (commandant du régiment) et le Commandant Gautherot sont faits prisonniers par les éléments avancés Allemands alors qu'ils cherchent à rejoindre le QG du 8e CA pour prendre des ordres.


 Le pont suspendu de Sully-sur-Loire
Le pont existait dès le Xe siècle mais a été détruit et reconstruit à plusieurs reprises. Le premier a été submergé par une crue de la Loire en 1363. Le pont de 1836, détruit à cause de la crue de 1856, est reconstruit en 1859. En 1870 et 1932 il est l'objet de reconstructions. Durant la Seconde Guerre mondiale il est détruit à deux reprises. Le 15 juin 1940 l'aviation italienne le bombarde et il est ensuite détruit par l'armée française lors de sa retraite. L'ouvrage reconstruit en 1941 est de nouveau détruit lors d'un bombardement par l'aviation alliée en juin 1944. Réparé en 1947, …
                                                                          -0-0-0-0-0-0-0-0-0-0—0-0-0-0-0
Avions Italiens dans le Loiret juin 1940 :
« Par contre le rapport du capitaine Rousseau adjoint au colonel commandant le 608 RP sur la conduite du régiment du 14 au 17 juin 1940 est beaucoup plus intéressant et fourmille de détails. En voici un extrait : « 14 juin
Le colonel, à son retour du QG, donne l'ordre de continuer le mouvement vers le sud par Vaupoisson, Nogent-sur-Aube, en vue de bivouaquer, la nuit suivante au carrefour des routes Nogent-sur-Aube,Avant-les-Ramerupt et Nogent-sur-Aube,Mesnil-Lettre, dans les bois au nord d'Avant-les-Ramerupt.
Les premiers éléments arrivent vers 14h30. Les hommes sont exténués. Chaque compagnie se groupe dans les bois, aux abords des roulantes et des voitures de compagnie soigneusement camouflées.
De nombreuses voitures de réfugiés circulent au carrefour, se dirigeant vers Avant-les-Ramerupt.
A 16h, tandis que certaines de ces voitures se sont arrêtées au milieu de la route près du bivouac du régiment, pour laisser souffler leurs attelages, arrive une escadre de 12 avions italiens qui, opérant pas groupe de trois, en piqué, mitraillent et bombardent atrocement le carrefour près duquel sont arrêtés les réfugiés et le bivouac du régiment.
Le lieutenant Archimbaud prit en main le fusil-mitrailleur placé en DCA et le sert jusqu'à épuisement des cartouches. Les hommes tirent au fusil. Tant que le FM est en action les bombardiers se maintiennent à basse altitude (100m environ), bombardant et mitraillant la route et les bois qui la bordent. Mais ensuite ils descendront à très basse altitude et, passant au ras des arbres, à 40 ou 50m, mitrailleront et bombarderont le bivouac avec une très grande précision, jusqu'à 16h35.
============
Alors JP - pour toutes ces raisons ! Les Italiens ne sont pas ma tasse de thé - Ma mère , et ma grand -mére et moi -meme  furent mitraillés a Nogent le Rotrou en pleine exode  - J'avais quelques mois - 7 mois exactement et je circulais en voiture d'enfant -
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ploume en haut ! ploume en bas ! Mais ploume au ....   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ploume en haut ! ploume en bas ! Mais ploume au ....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les dents poussent, oui mais comment?
» Rallye Haut Perché ASM/ACSAM du 18 Avril 2010
» Je perds, mais pas que du poids ... (régime et dérèglements... féminins)
» des pâtes, des pâtes, oui mais...
» acheter palette 28 et 10 sur ebay,mais quel vendeur?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: NOTRE MUSIQUE ET CHANTS - LES MUSEES ET LES LIENS..... Action Forum :: CHANTS DE MARCHE ET TRADITIONS-
Sauter vers: