Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les forces Espagnoles UOE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Les forces Espagnoles UOE   Ven 2 Mai - 16:06





Lorsque l'on rend visite à l'UOE, stationnée à San Fernando, à quelques kilomètres de Cadix, une chose saute immédiatement aux yeux : l'orgueil et la satisfaction qu'affichent ses membres d'appartenir à cette unité d'élite. Mais avant d'obtenir le très convoité béret vert, tous ces hommes ont été soumis à un processus de sélection parmi les plus exigeants des forces armées espagnoles.

Actuellement, l'UOE est composée d'un Estor (Terme issu des unités d'Almogavares qui réalisèrent des missions de reconnaissance en territoire ennemi aux Xllle et XIVQ siècles) de commandement et de services et de trois Estoles Operativos (le troisième étant spécialisé dans les opérations sous-marines). En 1995, la section de formation, chargée de la sélection et de l'instruction des commandos-marine, fut dissoute. Lécole d'infanterie de marine, stationnée elle aussi à San Fernando, récupéra alors cette mission et commença à proposer un stage d'aptitude pour les opérations spéciales d'infanterie de marine au profit du personnel de troupe professionnel.

Les officiers et les sous-officiers suivent le cours supérieur d'aptitude au commande ment d'unités d'opérations spéciales à l'école militaire de montagne et des opérations spéciales (EMMOE) de l'armée de terre, ainsi que ceux de nageur de combat et de chasseur parachutiste.

Par la suite, et tant qu'ils restent au sein des commandos-marine. les membres de l'UOE complètent leurs connaissances en suivant plusieurs stages : chuteur éclaireur, chuteur opérationnel, guidage aérien. chef largueur, combat en montagne, déminage (TEDAX) terrestre et sous-marin. HALO-HAHO, observation et réglage du tir naval, nageur élémentaire et de combat. renseignement tactique, etc.

Toutes ces connaissances font que l'UOE est parfaitement préparée pour réaliser toute la gamme des missions confiées à une unité de commandos-marine : reconnaissance, recueil d'informations en territoire hostile, attaque contre objectif ponctuel, récupération tactique de personnel et d'aéronef, sabotage. CTM...



Une sélection draconienne


La sélection pour les opérations spéciales d'infanterie de marine se révèle particulièrement difficile. On en est même arrivé à l'extrémité de ne retenir aucun des candidats lors de plusieurs sélections annuelles. « En 1999, il y eut deux épreuves. A la première, sur 40 candidats, seulement 3 réussirent. A la deuxième, les 40 postulants échouèrent et tous retournèrent vers leurs groupes d'origine. En 2000, sur 60 candidats, seulement 9 ont atteint leur but, remarque un sergent chargé de la sélection. Parfois, ils échouent en natation, parfois en résistance aux épreuves d'interrogatoire, parfois dans les marches... 11 n'y a pas une épreuve qui puisse être considérée comme plus difficile que les autres. Toutefois, nous préférons manquer un peu d'effectifs plutôt que d'avoir du personnel qui ne soit pas capable d'accomplir toutes les tâches qu'on lui demande.»

Le candidat - qui devra compter au minimum une année d'expérience comme militaire professionnel (METP) et, de préférence, être au Tercio de Armada (TEAR)4 - devra passer une première batterie d'épreuves physiques et psychologiques, de même que des tests sur ses connaissances militaires.

Après cela commencent onze semaines d'instruction variée, durant lesquelles sont éliminés les candidats les moins préparés. Tir, topographie, instruction physique et psychologique et activités diverses constituent cette étape de base. On poursuit avec la phase dite avancée, où se succèdent exercices de navigation, maniements d'embarcations, escalades, etc. On y pratique également des infiltrations, des reconnaissances, des coups de main et tout type de mission que le futur commando-marine pourrait être amené à réaliser. La phase finale, appelée « Soy Capaz » (« Je suis capable »), comprend notamment un exercice de synthèse qui reprend toutes les connaissances acquises.

Ceux qui tiennent jusqu'à la fin reçoivent alors le béret vert, qu'ils porteront pendant bien des années, puisque l'UOE, comme l'explique un caporal membre de l'unité depuis neuf ans, « se caractérise par la permanence du personnel. Au fil du temps, les hommes peuvent certes perdre de leur capacité opérationnelle, mais ils restent au sein de l'unité, car leur expérience les rend irremplaçables à l'heure de donner des stages, d'effectuer des réparations, d'assurer la maintenance de matériels qu'ils connaissent à la perfection et d'évaluer tout le nouvel équipement qui arrive. »


Brevet des opérations spéciales
Brevet de nageur de combat - Brevet de saut en commandé
Brevet parachutiste



Pas le temps pour le repos


Titulaires du béret vert, les commandos-marine réaliseront les stages de perfectionnement mentionnés plus haut, qui les rendront capables d'assumer les missions les plus variées.

En plus de ces stages, l'UOE dispose d'un vaste calelendrier exercices qui permettent de mettre en pratique les savoir-faire, de tester et, éventuellement. d'adopter de nouvelles méthodes et techniques opérationnelles, et enfin de confronter les connaissances avec celles d'autres unités. espagnoles ou étrangères.

Ainsi, chaque mois, les commandos réalisent des exercices avec différents types d'embarcations, de plongée, de saut en mer un à partir d'avion et un autre d'hélicoptère), des sorties d'instruction en campagne, un exercice du type MIO (Maritime Interdiction Opération) et un exercice CSAR (Combat. Search and Rescue).

Chaque semestre, l’unité réalise deux exercices amphibies (un national et l'autre avec des forces spéciales américaines) et un exercice spécifique d'opérations spéciales. Annuellement, l’UOE participe à trois exercices amphibies multinationaux, un exercice d'opérations spéciales combiné et un exercice d’opérations spéciales conjoint combiné.

A l’occasion de ces exercices, l'UOE a eu l’opportunité de connaître, entre autres, les méthodes et les matériels d'unités comme les SEAL et les Marine Recon des Etats-Unis, le SBS britannique, les Incursori italiens, le DAE portugais, le commando Hubert et d'autres unités spéciales roumaines, autrichiennes, néerlandaises ou grecques.

« Au sein de cette unité, on n'a pas le temps :e s'ennuyer ! Ceux qui ne sont pas maintenant en train de sauter en parachute. ou en train de nager, ou de tester des méthodes d'infiltration ou des équipements. c'est tout simplement qu'ils sont en mission dans l'ex-Yougoslavie... », assure un commando en train de préparer son équipement en vue d'un exercice de patrouille dans une zone marécageuse toute proche. Cet endroit. connu sous le nom de « los canos » (les tuyaux) de San Fernando, est investi pour nombre d'activités. Ainsi, un îlot entouré de boue s'y révélé idéal pour un entraînement réaliste aux infiltrations à partir de Zodiac ou à la reconnaissance. Sur une zone bâtie se fait l'apprentissage des opérations TRAP (Tactical Recovery of Aircraft andlor Personal: récupération d'aéronef et/ou de personnel), NEO (Non-combatant Evacuation Operation) et CSAR. LUOE dispose également de parcours de tir, de piscines... sans oublier que les côtes gaditanes offrent toutes les facilités lorsqu'il s'agit de préparer ou de réaliser les exercices maritimes les plus complexes.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les forces Espagnoles UOE   Ven 2 Mai - 16:20

Merci CA !!!!!!

Je ne connaissais pas !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4032
Age : 76
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les forces Espagnoles UOE   Ven 2 Mai - 16:29

merci CA ! alors on peut dormir tranquille sur la façade africaine ???


___________________________________ ▂ ▄ ▅ ▆ ▇ █ Signature █ ▇ ▆ ▅ ▄ ▂ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ifqs.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les forces Espagnoles UOE   Ven 2 Mai - 16:37

Aokas a écrit:
merci CA ! alors on peut dormir tranquille sur la façade africaine ???


Si le Président ESPAGNOL , arrête de filer des nationalités MADE IN SPAIN sans arrêts !!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les forces Espagnoles UOE   Ven 2 Mai - 16:38




Les bérets verts de l'Armada




1952. Création de la Compania de Escaladores Anfibios de Infanteria de Marina, stationnée à El Ferrol.

1957. La Companla est transférée à Chiclana j et est intégrée au sein du Grupo Especial de Infanteria de Marina, précurseur de l'actuel Tercio de Armada (TEAR).

1961. Lunité est transférée à San Fernando.

1967. Lusage du béret vert est autorisé et, après s'être appelée Compania de Reconocimiento et Compania de Operaciones Especiales, 1 l'unité adopte le nom d'Unidad de Operaciones Especiales (UOE).

1969. LUOE est intégré au Tercio de Armada ~ (TEAR) et récupère la Seccibn de Zapadores ,' Anfibios (sapeurs) existant au sein de l'Armada. I Lunité effectue sa première intervention réelle à ' l'occasion de l'évacuation de la Guinée Equatoriale, assurant le retrait des dernières troupes coloniales et des ressortissants espagnols.

1970-1974. Création de la section d'instruction et structuration de l'unité en sections dénommées Estoles. L'unité se dirige peu à peu vers sa structure actuelle.

1974. Nouveau changement de nom : Unidad Especial de Incursiones Anfibias (UNESIAN). L’unité assure la reconnaissance des plages du Sahara espagnol.

1983. Le nom de Comandos Anfibios Especiales (Comanfes) est adopté. LEstol de Zapadores Anfibios adopte la même organisation et reçoit les mêmes missions que les Estoles de Operaciones Especiales, tout en gardant sa capacité d'effectuer des actions subaquatiques. Les Comanfes dépendent directement du général en chef du TEAR.

1988. On revient à la dénomination d'UOE.

1995. L’unité est totalement professionnelle. La section d'instruction est dissoute.

1996. En ex-Yougoslavie, au sein de l'IFOR, une équipe de l'UOE est intégrée dans le 3e bataillon d'infanterie de marine espagnol. Ces hommes réalisent des reconnaissances, des patrouilles et des services d'escorte.

1999. En ex-Yougoslavie, une autre équipe est intégrée au sein du bataillon d'infanterie de I marine espagnol de la SFOR.





Garder !'esprit et moderniser les matériels





CUOE a régulièrement reçu de l'équipement moderne pour réaliser ses missions. Ainsi, en matière de communications, l'unité compte des équipes dotées de Thomson CSF PR4G en VHF avec terminaux alphanumériques TRC-9100 et 9200 et d'AN/PRC104 en HF avec chiffreurs-déchiffreurs Racal MA4287 Merod et des équipes dotées de RTA-345 en UHF.


Pour les communications entre les membres d'une même équipe, on utilise les émetteurs-récepteurs portables Motorola GSP-300 et Yaesu FT26.

Pour le transport, l'UOE possède douze Zodiac Commando F-4.70, quelques vedettes semi-rigides Duarry Supercat, des IBS (Inflatable Boat System) et des kayaks, de même que plusieurs véhicules Hummer.

Les sauts en parachute s'effectuent avec les parachutes MC-1 B (automatique). MT1-XX et Foil, tous les deux manuels.

Pour l'orientation. les hommes disposent de GPS des types Magellan 5000M et Trimble Scout, de télémètres laser EISA LP7 et de lunettes de vision nocturne AN/PVS-5 et ANIPVS-7B.

De plus, l'unité possède une large gamme d'uniformes et d'équipements pour la plongée, le parachutisme, le sniping... parfois achetés à l'étranger, parfois de fabrication nationale (par exemple, l'adaptation espagnole du gilet américain Eagle, le casque Marte ou les tenues du type Ghillie Suit).





En ce qui concerne l'armement, l'unité vient de recevoir le nouveau fusil d'assaut Heckler & Koch G-36, et on maintient les fusils d'assaut Cetme L et LC malgré des problèmes de pièces défectueuses. Comme fusils de sniping, l'UOE emploie les Mauser 66SP, les Accuracy International AW (dont plusieurs avec silencieux) et les fusils de sniping lourd Barrett M95. Le PM en dotation est le Sterling MkV, avec silencieux intégré, même si est attendue l'arrivée des Heckler & Koch MP-5 A5 et SD6 plus modernes. Le capitaine du troisième Estol assure qu'à sa connaissance, le PM britannique est un des plus silencieux qui soit : « Pour plusieurs unités étrangères, les qualités de cette arme constituèrent une véritable surprise. »

Le PA réglementaire est le Llama M-82, mais chacun est libre de choisir un autre modèle suivant ses préférences. Pour les actions les plus discrètes, on dispose du SIG Sauer P230 avec silencieux. Pour les mitrailleuses, on trouve à l'armurerie de l'UOE l'Ameli et la MG42. On commence cependant à parler d'un possible remplacement de fAmeli par un autre modèle plus efficace pour pallier les mêmes problèmes que ceux rencontrés avec les fusils d'assaut Cetme. La FN Minimi apparaît comme un candidat sérieux, mais jusqu'à présent aucun appel d'offres n'a été lancé.

En matière de systèmes d'acquisition de cibles et de vision nocturne, les commandos-marine espagnols utilisent les désignateurs laser Tasco LMB9, montés sur le PA Llama et sur les fusils d'assaut Cetme. Plusieurs Cetme sont dotés de l'optique britannique Susat. Les Mauser 66SP utilisent des lunettes de tir diurne Zeiss 4 x. On emploi les Accuracy avec une lunette diurne Schmidt & Bender 3-12 x 50 ou avec une Simrad KN-202F Mk3 nocturne.

Pendant quelques années, l'arsenal de l'UOE alignait les fusils d'assaut M-14 et M-16, la mitrailleuse M-60, le fusil à pompe Remington 870 et le lance-grenades M-79, provenant de la dotation des bâtiments cédés par l'US Navy à l'Armada espagnole. Cet armement n'est aujourd'hui utilisé en pratique que lors d'actions ponctuelles.




Source
Revenir en haut Aller en bas
Aokas
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 4032
Age : 76
Date d'inscription : 23/06/2007

MessageSujet: Re: Les forces Espagnoles UOE   Ven 2 Mai - 17:35



tout cela est bien beau......
quelques références militaires feraient pas de mal ?

la dernière guerre fût-elle celle à Cuba contre les américains....en 1898 ?



je connais la différence entre un CI et la réalité, d'ailleurs on a pas le temps de ramener des photos.

Pourtant en 61, j'avais un 24x36 "optima II agfa" avec cellule incorporée....c'est pas ça qu'on laisse sous la main.



___________________________________ ▂ ▄ ▅ ▆ ▇ █ Signature █ ▇ ▆ ▅ ▄ ▂ ____________________________________

Aokas
14ème RCP - 9ème RCP
AFN
194658

Revenir en haut Aller en bas
http://www.ifqs.org
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Les forces Espagnoles UOE   Dim 4 Mai - 21:39

MERCI CA
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les forces Espagnoles UOE   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les forces Espagnoles UOE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les forces françaises en OPEX
» L'armée de l'air contrainte de quitter (temporairement?) Manas, au Kirghizstan
» aller au bout de ses forces...
» Les Forces Morales
» FMR - Forces Maritimes du Rhin - Stagiaires pilotes du Génie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les Unités Etrangères (Toutes Armes)-
Sauter vers: