Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fontarabie - La bataille du pays basque -Histoire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6656
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Fontarabie - La bataille du pays basque -Histoire.   Dim 3 Sep - 19:25

SOURCE : SUD OUEST
------------------
La mémoire perpétuelle des assiégés de Fontarabie
Publié le 03/09/2013 par olivier darrioumerle .

L’historien local, Andoni Etxarri, montre les traces du siège sur la muraille de Fontarabie. PHOTO O. D.

Andoni Etxarri fait revivre la citadelle qui a tenu 69 jours contre les armées françaises. Depuis 1638, les habitants de Fontarabie ne cessent de fêter la victoire.

Les fêtes de Fontarabie célèbrent depuis près de 400 ans la libération du siège de la ville, encerclée par les armées du grand Condé en 1638. Quelques années auparavant, les esprits s’échauffaient. Des deux côtés de la Bidassoa, les arrestations arbitraires se multiplient. Les pêcheurs s’arment et se harponnent. En 1634, les tensions montent encore d’un cran. La France attaque les Espagnols en Flandres. Ces derniers prennent Hendaye en représailles.

Les espions du roi de France soufflent à Richelieu que l’Espagne décadente est affaiblie et vulnérable. Ce dernier projette de contourner la montagne du Jaizkibel et ainsi fondre sur la citadelle de Fontarabie. 47 000 soldats débarquent à Hendaye le 1er juillet 1638. Le quatrième jour, Fontarabie est encerclé par 12 bateaux français. Pendant deux mois, les attaques françaises, en descendant du Jaizkibel, vont s’écraser sur la face ouest de la haute muraille, appelée les remparts de la reine.

Femmes et enfants aussi

Une muraille construite avec la pierre du Jaizkibel à la moitié du XVe siècle, au moment où Hendaye commence à être colonisée. L’historien local, Andoni Etxarri, s’interroge. Selon lui, il doit y avoir une corrélation entre la construction de ce rempart et la première pierre d’Hendaye, en 1451, lorsque le Labourd intègre la couronne française.
Derrière ces impressionnnantes murailles, les 700 assiégés étaient en majorité des bourgeois fidèles à la couronne d’Espagne. Quelques mercenaires venus des quatre horizons. « Les troupes espagnoles étaient en Flandres et les miliciens de Gipuzcoa avaient refusé d’être enfermé dans la citadelle. À la fin, les femmes et les enfants ont prêté main-forte lors des derniers combats », raconte Andoni Etaxarri, montrant du doigt la brèche dans le rempart de la reine, sur l’actuelle rue Harresilanda, où passaient 15 soldats à la fois.

C’est au 62e jour de siège que l’armée du Grand Condé force la muraille. Les assaillants sont repoussés. Femmes et enfants se mêlent au corps à corps. On compte 50 morts chez les assiégés. Six fois plus du côté français. Une tempête empêche les renforts espagnols de grimper le Jaizkibel. L’assaut final est imminent. L’état des assiégés est désespéré.

L’assaut final repoussé
Le 3 septembre, les Français invitent les assiégés à se rendre afin d’éviter pillage et effusion de sang. « Le maire de Fontarabie refuse, raconte Andoni Etxarri. Il a un comportement héroïque. Il est même prêt à fondre ses biens en argent en balles de fusils. » Aujourd’hui, la promenade face à la France, le paseo Butron, porte le nom de ce glorieux magistrat.

Le 8 septembre, les troupes espagnoles reprennent la chapelle de la Guadalupe où les Français avaient installé leurs écuries. L’outrage est vengé ! Du haut du Jaizkibel, les 15 000 soldats espagnols s’abattent sur les Français. Dans la fuite en chaloupe, 1 000 soldats se noient dans la Bidassoa. La ville est libérée au terme de 69 jours de siège.

On peut voir sur la maison Casadevante, devenu un hôtel cosy, calle Major, une plaque où est écrit que les émissaires du Grande Condé ont signé la fin du siège. Ce dernier, commandant des forces françaises, avait depuis longtemps abandonné sa tente, laissant sur place titres et médailles.
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11208
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Fontarabie - La bataille du pays basque -Histoire.   Dim 3 Sep - 20:18

Merci René ,

Je ne connaissais absolument pas .


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
 
Fontarabie - La bataille du pays basque -Histoire.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Balade au pays Basque
» Normandie - Pays Basque.
» Mouclade basque
» Heller au 1/400
» LANDES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: Les Grandes Batailles du passé-
Sauter vers: