Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un élève officier de l’ESM Saint-Cyr, retrouvé mort en 2016 .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11208
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Un élève officier de l’ESM Saint-Cyr, retrouvé mort en 2016 .   Lun 10 Juil - 16:28

 La famille d’un élève officier de l’ESM Saint-Cyr, retrouvé mort au camp de La Courtine, porte plainte



Le 9 février 2016, le corps du sous-lieutenant Michaël Lavocat, 22 ans, élève officier de l’École spéciale militaire de Saint-Cyr Coëtquidan, était retrouvé sans vie, le front collé à un fusil Famas dressé à la verticale, dans le baraquement 74 du camp de La Courtine (Creuse) où il effectuait, avec ses camarades, son dernier stage d’entraînement.

Tout indiquait alors que le jeune homme s’était donné la mort avec son arme de service.

La disparition de son père, quelques jours plus tôt, fut alors avancée par le procureur de la République de Guéret, Sébastien Farges, pour expliquer ce « geste désespéré ».

Seulement, il s’avéra, plus tard, que le père de l’élève officier était bel et bien en vie.

Ce qui donna lieu à un rebondissement dans cette affaire, le parquet de Guéret ayant décidé de la requalifier en « provocation au suicide. »

« Le suicide ne fait matériellement pas de doute mais l’enquête a évolué car les motivations sont curieuses », avait expliqué le procureur. Et d’ajouter qu’il s’agissait alors de donner un « cadre plus large à l’enquête, même s’il n’y aucune raison de penser que quelqu’un a délibérément poussé ce jeune homme au suicide. »

En mai de la même année, l’enquête judiciaire était finalement classée sans suite.

Tout comme celle, dite de commandement, ordonnée par Jean-Yves Le Drian, alors ministre de la Défense.

D’après les investigations menées à l’époque, il fut établi que le sous-lieutenant Lavocat, souffrant d’un « mal-être », voire de « détresse », avait longuement mûri son acte, ayant cherché sur Internet des informations sur les doses mortelles de certains médicament et gardé sur lui pendant une quinzaine de jours une cartouche de 5,56 mm, subtilisée lors d’une séance de tir.

L’étui de cette dernière, portant le lot des munitions utilisées à cette occasion, fut retrouvé près du corps.

Pour autant, plus d’un an plus tard, ces explications sont toujours loin de convaincre la famille du sous-lieutenant Lavocat, d’autant plus que certaines zones d’ombres n’auraient toujours pas été éclaircies.

Déjà, sa mère avait confié au journal « Les Dernières Nouvelles d’Alsace » qu’elle ne croyait pas à la thèse du suicide.

« Tout allait bien pour Michael, il n’était pas déprimé, il avait une petite amie, des projets, il allait être diplômé », avait-elle dit.

Aussi, la famille du sous-lieutenant a décidé de porter plainte contre 8 fonctionnaires, dont 2 colonels et un capitaine, pour « entrave à la saisine de la justice. »

Selon Le Parisien, le défaut de réponses à certains faits a motivé le dépôt de cette plainte.

Ainsi, environ une heure avant sa mort, deux camarades du sous-lieutenant Lavocat auraient tenté de le joindre par téléphone, alors qu’il n’avait jamais reçu, auparavant, d’appels de leur part.

Le quotidien avance que « le binôme a dissimulé étrangement son appel, alors que le portable du défunt n’a pas encore été exploité. »

Et de se demander pourquoi.

En outre, aucun fragment de balle n’aurait été recueilli sur les lieux du drame (ce qui n’est pas surprenant quand une arme est utilisé à bout touchant).

Or, toujours d’après Le Parisien, des fragments auraient bel et bien été récupérés lors du nettoyage de la scène avant d’être jetés.

Nettoyage qui aurait été effectué alors que les auditions étaient toujours en cours.

D’où l’accusation de « modification d’état des lieux d’un crime ou d’un délit » portée par la famille.

Enfin, l’annonce de la mort de son père par l’élève officier reste un mystère.

Interrogé par Le Parisien, Daniel Lavocat, ancien sous-officier des Transmissions, ne croit pas au suicide de son fils.

« J’ai été chef de section pendant 15 ans. Quand vous avez un décès dans la famille d’un de vos hommes, le minimum, c’est de vérifier si c’est vrai. Il y a un protocole à respecter : vous avertissez le capitaine, le chef de corps. Le médecin vient rendre visite à la personne pour voir s’il peut continuer son service. L’assistance sociale est également prévenue. Là, rien de tout cela n’a été fait. Pourquoi? », demande Daniel Lavocat.

« Pour moi, c’est un scénario monté de toutes pièces. Mon fils était un battant comme moi, quelqu’un de très volontaire, de très actif. Mais aussi de très posé. Dans ce dossier, il y a beaucoup de zones d’ombre. Pour moi, mon fils a vu quelque chose qu’il n’aurait pas dû voir ou a fait quelque chose qu’il n’aurait pas dû faire », a-t-il ajouté.


 

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12604
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Un élève officier de l’ESM Saint-Cyr, retrouvé mort en 2016 .   Lun 10 Juil - 21:03

C'est ce que l'on appelle " la grande muette", une affaire suspect sinon très trouble :!! OUI mais voilà, comment faire aboutir une affaire de meurtre si se n'est pas un suicide ???

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
arwen
modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3429
Age : 62
Emploi : Secrétaire
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Un élève officier de l’ESM Saint-Cyr, retrouvé mort en 2016 .   Mer 12 Juil - 22:49

Bizarre cette histoire mais aussi très triste...

___________________________________ ____________________________________

Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un élève officier de l’ESM Saint-Cyr, retrouvé mort en 2016 .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un élève officier de l’ESM Saint-Cyr, retrouvé mort en 2016 .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Saint-Cyr. Un élève officier meurt noyé lors d'un exercice
» Un élève officier de l'école de Saint-Cyr est décédé ce mardi 9 février 2016 au camp militaire de La Courtine,
» devenir sous-officier
» Creuse - Un élève de Saint-Cyr mort dans le camp de La Courtine.(2016).
» IUT Saint-Cloud DUT Année Spéciale - admissions 2009

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: