Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Au nom d"Allah , il faut détruire la religion:Judeo-Chrétienne.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7053
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Au nom d"Allah , il faut détruire la religion:Judeo-Chrétienne.   Sam 25 Mar - 18:31

SOURCE : Le Journal de Montréal - Qc. Ca
-----------------------------------------------
EDITE : PAR HUBERT LE MAQUISRD
----------------------------------------
25 mars 2017

Denise Bombardier : « Au nom d’Allah, détruire la culture judéo-chrétienne »

Denise Bombardier

Denise Bombardier est une journaliste, essayiste et animatrice de télévision, née à Montréal en 1941, très connue dans la « Belle Province ». Elle vient, dans la rubrique « Opinions » qu’elle tient dans le quotidien québécois Le Journal de Montréal, de publier les réflexions que lui inspire le dernier attentat islamiste commis à Londres, sous le titre « Au nom d’Allah »… Ce n’est pas “politiquement correct”, mais cela mérite d’être lu…

Chaque nouvel attentat islamiste provoque dans nos pays occidentaux des réactions diverses, enveloppées d’une ouate de prudence et formulées dans un vocabulaire qui cherche à atténuer la brutalité et l’intolérable barbarie d’un acte meurtrier. « Nous n’avons pas peur », assurent nos dirigeants, obligés de cacher leurs mains tremblantes derrière le dos lorsqu’ils commentent publiquement les tueries des soldats­­ d’Allah.

Des médias préfèrent parler de « fous » ou de « malades » afin d’éviter de jeter de l’huile sur le feu et laisser place aux amalgames accablant des musulmans. Or, le vocabulaire psychiatrique fait référence­­ à une maladie mentale expliquant le besoin de tuer, supprimant ainsi­­ la responsabilité pénale de ces criminels­­. Certains veulent laisser entendre­­ que ces terroristes agissent par des pulsions incontrôlables et seraient­­ donc inaptes à être jugés.

Or, cette tentative d’écarter le véritable motif de cette guerre, menée au nom d’Allah par des combattants dont l’objectif est de détruire la culture judéo-chrétienne, sert à justifier Daech­­, Al-Qaida, les talibans ou Boko Haram, qui créent la terreur sur tous les continents.

Les djihadistes ne se réclament ni du marxisme ni du fascisme. Leur combat n’a pas comme objectif d’abolir les inégalités­­ sociales, l’exploitation politique ou économique. Ils recherchent non pas la paix, mais le cataclysme universel. Ce sont des combattants de la mort.
Tuer est un sentiment orgasmique pour eux. Tuer tous ceux qui ne sont pas eux, tous les « infidèles », c’est-à-dire les chrétiens, les juifs, les athées, les bouddhistes, les hindous et les minorités musulmanes hérétiques à leurs yeux, et dont la présence sur terre est une offense­­ à leur Allah à eux.

Le terroriste au passé de criminel, radicalisé­­ probablement en prison par un des imams qui sévissent en Angle­terre depuis longtemps, a attendu son heure. Installé dans sa voiture, il s’est engagé sur le pont de Westminster, bourré de touristes, et a foncé dans la foule.
Ensuite, armé de couteaux de 12 pouces, il s’est précipité vers un policier en faction devant le parlement, l’a poignardé à mort et a continué sa course vers des gardes armés qui l’ont descendu.

Cessons de crier haut et fort que nous n’avons pas peur et que la démocratie qui est la nôtre va triompher. D’abord la peur, c’est-à-dire la conscience aiguë du danger, n’est pas que paralysante.
Elle peut ajouter à la lucidité. Être sur ses gardes n’est pas un défaut. Lorsque le président Erdogan de Turquie, un musulman­­ “modéré”, déclare que les Européens ne pourront plus marcher dans la rue en sécurité si l’Union européenne poursuit son hostilité à l’endroit de son pays, faut-il hausser les épaules ?

Le paradigme pacifiste est chose du passé. Des touristes de neuf pays sont morts ou ont été blessés à Londres. Ils sont originaires de la Corée du Sud aux États-Unis.

Au moment où j’écris ces lignes, un djihadiste français vient d’être arrêté à Anvers en Belgique pour avoir tenté de foncer dans la foule avec sa voiture.

Que conclure ? Qu’il faut le soigner ?

Source : Le Journal de Montréal, 24 mars


Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 7053
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: Au nom d"Allah , il faut détruire la religion:Judeo-Chrétienne.   Sam 25 Mar - 18:45

MOTION : GOUVERNEMENT CANADIEN.
========================
25 mars 2017
Grave erreur, erreur fatale, le gouvernement Trudeau a voté la motion interdisant de critiquer l’islam


La motion M-103* qui vise à condamner l’islamophobie a été adoptée à 201 voix contre 91 à la Chambre des communes à Ottawa, jeudi après-midi.

La motion M-103, présentée par la députée Iqra Khalid de Mississauga-Erin Mills, en Ontario, a été adoptée par plus des deux tiers des élus présents lors du vote.

La résolution demande à la Chambre des communes de condamner l’islamophobie et «toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques». Elle demande aussi qu’un comité entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait éliminer ce problème et recueillir des données sur les crimes haineux.

La proposition a été appuyée par 201 députés et 91 ont voté contre.

Elle a été rejetée par presque tous les députés conservateurs qui pensent qu’elle peut potentiellement brimer la liberté d’expression de ceux qui souhaitent critiquer l’Islam.

«Lorsqu’il est question d’islamophobie, c’est très difficile à définir exactement et ça peut porter atteinte à un certain degré à la liberté de parole», a dit Gérard Deltell (député du Bloc Québécois).

Tous les députés libéraux (dont on nous disait que certains avaient des doutes), les néo-démocrates ainsi que la cheffe du parti Vert Elizabeth May, se sont levés pour appuyer la motion de la libérale Iqra Khalid. Le Premier ministre Trudeau était absent de la Chambre des Communes lors du vote.

La plupart des députés du Parti conservateur du Canada ont voté contre la motion. Plusieurs d’entre eux ont fait écho aux préoccupations de manifestants, faisant valoir qu’elle n’était pas assez inclusive envers d’autres groupes religieux et qu’elle ne protégeait pas la liberté d’expression.

Les libéraux qui ont pris la parole ont rétorqué qu’il s’agit d’un geste symbolique de solidarité dont le but est de sensibiliser les citoyens contre la discrimination. La députée Iqra Khalid a défendu sa motion en prenant position contre la charia.

Mme Khalid a été fortement applaudie par ses collègues libéraux lorsqu’elle s’est levée pour appuyer la motion.

Faisant fi des opposants et des commentaires racistes sur les réseaux sociaux, Mme Khalid a vigoureusement défendu sa motion tout au long du processus parlementaire.

Prétendre que la motion permettrait l’imposition de la charia au Canada est «outrancier», a-t-elle affirmé.

«M-103 ne donne pas de privilège à une religion ou à une communauté aux dépens des autres,» a-t-elle déclaré à la Chambre des communes. «M-103 ne restreint pas la liberté d’expression. La motion n’est pas juridiquement contraignante.»

Conclusion

Même si les Libéraux disent qu’il ne s’agit que d’un geste symbolique, ils ont tort de croire que les Canadiens vont accepter ce symbole.

...

Etrange : les députés à la Chambre de Communes ont adopté la Motion 103, la population qu’ils représentent a dit qu’elle n’en veut pas. Donc ils ne représentent pas la population. Alors qui représentent-ils ?

Curieusement, 45% des répondants estiment que les préjugés anti-musulmans et la discrimination sont un réel problème tandis que 55% croient que ce sujet est exagéré par la classe politique et par les médias.

Après tout, les députés libéraux ont maintes fois fait valoir qu’il est réellement question de toutes les formes de racisme et de discrimination, qu’il ne s’agit pas exclusivement d’islamophobie.



Les Canadiens n’oublieront pas de sitôt que les Libéraux ont fait fi de l’opinion publique sur cette question sensible

Par contre, ils pourraient aussi sur-représenter l’angle de l’islamophobie. La motion de Khalid a été en partie inspirée par une pétition en ligne affichée sur le site Web du gouvernement qui portait exclusivement sur l’islamophobie.
Cette pétition E-411, qui a recueilli 70 000 signatures, disait que les terroristes islamistes «ne reflètent en aucune façon les valeurs ou les enseignements de la religion de l’islam» et qu’ils «déforment cette religion».

Si c’est cela que l’enquête choisit d’explorer, les membres du Comité auront du pain sur la planche.

Premièrement, ils devront définir cette expression nébuleuse «islamophobie», qui est utilisée pour faire taire les critiques de l’Islam dans un certain nombre de pays dans le monde.
Ensuite, ils devront également étudier ad nauseam la relation entre l’islam et ses sectes les plus radicales ainsi que leur lien avec le terrorisme.
... Les Canadiens n’oublieront pas de sitôt que les Libéraux ont fait fi de l’opinion publique sur cette question sensible.

Il y aura un prix à payer pour cela. Chaque attentat commis à Londres, Bruxelles ou Paris nous le rappellera.



* Voici le libellé de la motion adoptée :

Que, de l’avis de la Chambre, le gouvernement devrait :

a) reconnaître qu’il faut endiguer le climat de haine et de peur qui s’installe dans la population ;
b) condamner l’islamophobie et toutes les formes de racisme et de discrimination religieuse systémiques et prendre acte de la pétition e-411 à la Chambre des communes, ainsi que des problèmes qu’elle a soulevés ;
c) demander que le Comité permanent du patrimoine canadien entreprenne une étude sur la façon dont le gouvernement pourrait,
(i) établir une approche pangouvernementale pour la réduction ou l’élimination du racisme et de la discrimination religieuse systémiques, dont l’islamophobie, au Canada, tout en assurant l’adoption de politiques fondées sur les faits, qui soient d’application globale et axées sur la communauté ;
(ii) recueillir des données pour contextualiser les rapports sur les crimes haineux et pour évaluer les besoins des communautés touchées ; le Comité devrait présenter ses conclusions et ses recommandations à la Chambre dans les 240 jours civils suivant l’adoption de la présente motion, pourvu que, dans son rapport, le Comité devrait formuler des recommandations que pourra appliquer le gouvernement afin de mettre davantage en valeur les droits et libertés garantis dans les lois constitutionnelles, y compris la Charte canadienne des droits et libertés.
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11518
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Au nom d"Allah , il faut détruire la religion:Judeo-Chrétienne.   Lun 27 Mar - 8:51

Allé , un pays de plus a entrer dans le système .


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au nom d"Allah , il faut détruire la religion:Judeo-Chrétienne.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au nom d"Allah , il faut détruire la religion:Judeo-Chrétienne.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Rubrique D' HUBERT LE MAQUIZARD par Athos79-
Sauter vers: