Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Quizz No : 318 .

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11825
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Quizz No : 318 .   Sam 25 Mar - 9:34

Je suis un ensemble de fortifications dont la construction a débuté juste avant la Seconde Guerre mondiale, destiné à la défense .

Cette ligne se déploie en arc de cercle autour d'une grande ville , sur une longueur de 130 km.

Étudiée dès 1931 mais commencée qu'en 1939, ma réalisation fut trop tardive et trop sommaire pour avoir un quelconque rôle en 1940.

Je porte le nom du Général qui était le directeur de la construction .

Je suis la ligne : .............................................. scratch

Facile pour notre Ami JJ   Very Happy .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Patard
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Age : 78
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Quizz No : 318 .   Sam 25 Mar - 11:23

Bonjour
Je doute que quelqu'un d'autre que moi trouve, car c'est effectivement peu connu.
Il s'agit de la ligne Chauvineau, constituée de blockhaus légers, réalisée pour la défense de Paris.
Elle n'a effectivement pas retardé beaucoup l'avance allemande, en juin 1940.
JJ

Quelques images


Canon de 65 de la ligne Chauvineau, capturé par les Alemands


Blockhaus à Gouvieux, dans le département de l'Oise
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 13213
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Quizz No : 318 .   Sam 25 Mar - 14:03

Bon ! C'est vrai , je suis un nul.... mais là alors ....vous m'en bouchez un coin !!!

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11825
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Quizz No : 318 .   Sam 25 Mar - 14:34

Mon JJ ;

Ligne Chauvineau



Tracé de la ligne Chauvineau

La ligne Chauvineau est un ensemble de fortifications dont la construction a débuté juste avant la Seconde Guerre mondiale, destiné à la défense de Paris.

Cette ligne se déploie en arc de cercle autour de Paris, sur une longueur de 130 km.

Étudiée dès 1931 mais commencée qu'en 1939, sa réalisation fut trop tardive et trop sommaire pour avoir un quelconque rôle en 1940.

Histoire


Conception et construction

On retrouve dès le 13 janvier 1930 les premières préoccupations de la Commission d'Études de la Défense Nationale pour la constitution d'une ligne de défense pour protéger la capitale .

Ce sujet est immédiatement pris en compte par le général Gamelin qui, le 17 mars 1931, donne l'ordre d'étudier une ligne de défense de la région de Paris.

Rien ne se fera pendant plusieurs années : la ligne Maginot capte l'essentiel des crédits et de l'attention.

Cependant, en 1938, le général Billotte, alors gouverneur de la place de Paris, révise les plans établis en 1931 pour recommander une ligne plus courte (sa longueur passe de 250 km à 150 km) et plus proche de la capitale, ce qui permettra de limiter les forces nécessaires à sa défense.

À la déclaration de guerre, pris de doutes, l'État-major s'inquiète en effet de la vulnérabilité des défenses du nord de la France, et une note du 26 juillet 1939 du même général Billotte précise le rôle et l'urgence des travaux.

Si celui-ci avait bien compris l’efficacité de la Blitzkrieg pendant la campagne de Pologne, il ne pouvait que recommander la construction d'une ligne défensive en espérant d'avoir les divisions mécanisés qui manquaient à l'armée française.

En septembre 1939 les études sont reprises et les travaux démarrent sous la direction du général Chauvineau.

Les travaux sont découpés suivant trois niveaux d'urgence :

1.Amorcer la position en organisant des môles de résistance aux trouées les plus exposées (trouées de Crépy-en-Valois et de Betz, plateaux entre le Grand Morin et le bois Sud de Nangis ainsi qu'entre le Grand Morin et la Marne, vallées de Oise et de l'Ourcq)

2.Réaliser un obstacle antichar continu sur tout le front, en privilégiant la position au sud de l’Oise puis celle au nord de l’Oise.

3.Assurer la continuité de la défense et donner de la profondeur.

L'approche des Allemands au début de juin 1940 stoppe définitivement les travaux.

Caractéristiques

La Ligne était essentiellement vue comme une ligne de défense antichar susceptible d'arrêter des engins motorisés et de couvrir Paris (à l'instar de la ligne Maginot).

Se déployant finalement sur une longueur de 130 km suivant un demi-cercle protégeant le nord de Paris, elle ne devait être édifiée qu'au dernier moment, suivant les recommandations du général Gamelin :

— Maurice Gamelin, note du 17 mars 1931 au Général Gouverneur de Paris .

« Aucun commencement de réalisation en temps de paix. Il ne sera constitué, d’autre part, aucun stock de matériel. (…) Les travaux de défense devront commencer aussitôt que possible après l’ordre de mobilisation. Les études à faire en temps de paix porteront sur le tracé de la position, les travaux d’organisation, l’ordre d’urgence des travaux. »

Cette fortification était assez légère (les dispositifs équivalents de la Ligne Maginot n'étaient d'ailleurs appelés que ligne défensive), essentiellement constituée de petites casemates ou de places de tir pour l'artillerie.

Il n'était pas prévu de doter cette position d'armes spécifiques mais elle devait être équipée, le moment venu, avec l'armement organique des troupes chargées de la défense de la position : mitrailleuse Hotchkiss Mle 1914 et Canon léger de 25 antichar SA-L modèle 1934.

Cet armement fut complété à partir de 1940 par des emplacements pour des pièces de marine de 47 mm et de 65 mm.

Tétraèdres utilisés pour la ligne Chauvineau

Il n’était pas envisagé de construire une organisation défensive complète telle qu’elle est prévue dans les règlements généraux avec ses trois lignes décalées (ligne d’avant-postes, ligne principale de résistance et ligne d’arrêt), mais de ne réaliser qu'une unique ligne principale de résistance.

Sur la courte période de 9 mois que dura sa construction, l'activité fut intense : près de 300 casemates et 14 km de fossés antichars furent construits.

Les zones inondables le long de la Nonette et de la Grivette furent organisées.

Des barrages antichar de tétraèdres furent mis en place, en complément du minage des ponts.

Le matériel étant en priorité réservé aux frontières du nord et de l'est, très peu de réseaux de fil de fer purent être posés.

Pour l'ensemble de ces travaux, un crédit prévisionnel de dix millions de francs français avait été ouvert sur 1939.

Six millions furent utilisés en 1939, quatre reportés sur 1940.

Un crédit supplémentaire de 6 millions pour 1940 sera demandé. le planning avait également été très optimiste: un délai de réalisation de quatre mois avait été planifié, alors que les études d'avant-guerre devaient être recommencées à cause des changements tardifs du tracé de la Ligne.

Combats de 1940

En mars 1940, le général Chauvineau peut dresser un tableau satisfaisant de l'avancement des travaux : la totalité des casemates sont coulées et les fossés antichar quasiment finis.

Les engins de terrassements ont été tous rendus.

Le 9 juin, la ligne de défense est occupée, mais beaucoup de troupes ont perdu leur matériel et sont désorganisées.

La destruction des différents ponts eut lieu le 11 juin au matin, parfois sous le feu des avant-gardes allemandes.

Dès le 10 juin, la position était en cours d'enfoncement, notamment sur son flanc ouest, dans le secteur de L'Isle-Adam, où la 13e DI cède sous la violente offensive de la 7e armée allemande.

Le 11 juin, la pression est maintenue sur les troupes défendant la Ligne.

Une forte pression sur le flanc Est, concentrée autour d'Ormoy-Villers et à Rosières, qui est reprise aux Allemands après un bref combat, menace d'encerclement l'ensemble du dispositif.

Le lendemain matin, une tentative de traversée de l'Oise en direction de L'Isle-Adam butte sur l'artillerie française et échoue.

Les positions françaises s'étant dévoilées, des bombardements sont réalisés et une nouvelle tentative de traversée de la rivière est entreprise vers midi.

Cette deuxième attaque est également repoussée.

Une troisième traversée un peu plus loin, derrière un écran de fumigène, échoue encore.

Le soir, une dernière traversée permet aux troupes de choc allemandes d'établir une tête de pont.

Malgré de furieux combats, les renforts peuvent alors traverser la rivière et les défenses françaises cèdent une à une.

Le 12 juin au soir, le général Weygand donne l'ordre de retrait aux troupes, également attaquées au Nord et menacées d'encerclement.

Vestiges actuels


Cette ligne est la dernière fortification permanente française.

Très éloignée des standards établis par la CORF lors de l'édification de la ligne Maginot, elle est peu visible.

Cependant, l'ensemble des casemates a été peu dégradé et leur inventaire est en constante amélioration.

A toi la main , mon JJ .



___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Patard
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 500
Age : 78
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: Quizz No : 318 .   Sam 25 Mar - 15:43

Cet article (wikipedia, j'imagine), est à peu près valable historiquement, mais ça se gâte à la fin.
Il témoigne de la désinformation permanente à laquelle nous sommes soumis, et (où) au manque de culture des pseudo-historiens qui souhaitent nous cultiver.
Et aussi à leur vision hexagonale de l'histoire.
La ligne Chauvineau n'est pas, bien entendu, la dernière ligne fortifiée française.
Parlons déjà de la ligne Morice, qui défendait les frontières algéro-tunisiennes et algéro-marocaine.
Si on entend par ligne fortifiée, une ligne ininterrompue de fort et de blockhaus, la ligne Morice ne répond pas à cette définition.
Il n'empêche, la ligne était continue, une longue barrière de barbelés, avec clôture électrifiée et champ de mines.
Les blockhaus étaient remplacés par la "herse", chars et half-tracks, qui n'étaient rien d'autre que des blockhaus mobiles.
Et par les régiments d'interventions, chargés d'intercepter les intrus ayant réussi à passer l'obstacle.
Cela à bien fonctionné.
Mais, les véritables dernières lignes fortifiées françaises ont été réalisées en Indochine.
Je vous ai parlé de la ligne de Lattre qui défendait le delta du Tonkin contre le corps de bataille vietminh, et contre une possible attaque de la Chine communiste.
Elle était forte de 1400 ouvrages (le chiffre définitif est difficile à estimer, car des blockhaus étaient encore en construction en 1954), casemates et blockhaus, puissamment armés, en particulier de tourelles de char.
Appuyée par de nombreuse batteries de position, elle était autrement puissante que la ligne Chauvineau.
Et elle a rempli sa mission, puisque ni les divisions vietminh, ni les divisions chinoises ne s'y sont frottées.
Mais je ne pense pas vous avoir parlé de la fortification réalisée entre 1942 et 1945 à la frontière de Chine.
A Lang Son, Dong Dang, Cao Bang, Ha Giang et Lao Kay, huit forts ont été édifiés, dont six de grandes dimensions.
Ils ont été construits en béton non armé, par suite du manque de fer à béton en Indochine, mais avec des murs de très forte épaisseur.
Ils n'étaient malheureusement pas terminés en mars 1945. Ils n'étaient de toutes façons pas tournés contre les Japonais, mais contre les Chinois.
Il en est question dans le livre "Mourir à Lang Son", dont nous avons parlé, je crois.
Les Chinois les ont fait sauter après leur départ, mais il reste des beaux restes.
Pour revenir à la ligne Chauvineau, je vous rappelle que le général de division Charles Ardant du Picq a été tué le 6 juin 1940, en inspectant les positions de sa division (84e DI), sur la ligne Chauvineau. La 84e DI est une division arrivée en renfort, le 25 mai, en provenance de Tunisie. J'en parle là:

http://paras.forumsactifs.net/t12227-generaux-francais-tues-en-1940?highlight=g%E9n%E9raux

JJ


Ligne Morice, ouvrage d'artillerie du bordj ruiné, à la frontière algéro-marocaine. Il était armé de trois canons de 90 US M1, dirigés par radar


Casemate PC de la ligne de Lattre, avec tourelle de char H 39


Le fort Negrier, à Lang Son
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11825
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Quizz No : 318 .   Sam 25 Mar - 16:07

Merci pour ces précisions JJ ;

Je me souviens de ton article , j'étais dans les Ardennes .

Je ne suis hélas pas comme toi , un spécialiste des fortifications Françaises de par le monde .

Mais avec toi , je découvre plein de choses sur notre "Ancienne" belle France .




___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quizz No : 318 .   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quizz No : 318 .
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quizz : Around the clock...
» Allez NENESS, on passe à un QUIZZ naval .
» QUIZZ FRIENDS N° 2
» Quizz Beauté "mon premier, mon dernier"
» ATTENTION, ceci est un quizz " surprise"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: .-
Sauter vers: