Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 PMP rustique

Aller en bas 
AuteurMessage
Ancien38

avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 75
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

MessageSujet: PMP rustique   Lun 20 Mar 2017 - 18:27

C'était en 1959, j'avais 16 ans, orphelin de père depuis l'âge de 14 ans, ma vie scolaire en était fortement perturbée. J'avais la tête ailleurs et je rêvais d'aventure. Mon père , ancien militaire, avait été un modèle pour moi. A l'époque, une émission de radio le samedi : "La voix du Bled", mettait largement en avant les troupes parachitistes en Algérie et, chez un jeune adolescent rêvant d'évasion, il n'en fallait pas plus pour gamberger.
    J'habitais à La Côte St André, petit chef-lieu de canton non loin de l'aérodrome de Grenoble St Geoirs. Mais à l'époque cette piste de 3 Km n'existait pas (elle a été créée pour les J.O. de 68). Il n'y avait qu'un petit aéroclub composé de baraquements en bois, d'une piste en herbe de quelques centaines de mètres orientée Sud-Nord entourée de haies, et d'un petit carré de bois genre pinèdes. Périodiquement un Dakota passait à basse altitude au-dessus de La Côte St André et, bien sûr, un jour j'ai pris mon vélo pour aller voir de plus près ce qu'il se passait à l'aéroclub. Cela a été mon premier contact avec les paras prémilitaires et, maintenant, je devais agir tout d'abord en me renseignant. Comme handicap, j'avais le problème du jeune âge et, avant de prétendre à la PMP, il fallait d'abord obtenir le Brevet de Préparation Militaire Elémentaire. Ce fut chose faite auprès de la Gendarmerie.
     Ainsi, un beau jour, en 1960, pendant les vacances de Pâques, je me suis retrouvé à Grenoble, Caserne de l'Alma, pour premier hébergement et perception de l'habillement. La viste médicale s'est effectuée à l'hôpital de La Tronche, puis ce fut le déplacement vers le Camp de Chambarand où devait se dérouler l'entraînement au sol.
     Ce Camp était constitué de petits baraquements dont chacun allait habriter un Stick, d'un Ordinaire et d'un P.C.. Il n'y avait pas de lit, le couchage était constitué d'une enveloppe que l'on avait remplie de paille (donc une paillasse) et d'un "sac à viande" et une couverture.
     Les installations d'instruction au sol étaient très simples : une maquette d'avion en bois pour les positions à la sortie, des sortes de tables en bois pour l'apprentissage du"roulé-boulé", les harnais suspendus à une branche d'arbre et une roulette improvisée : deux lits superposables comme point de départ du cable relié à un arbre situé en contrebas d'une légère pente.

 (à suivre)
Je suis le gringalet à droite de la photo


Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: PMP rustique   Lun 20 Mar 2017 - 20:38

Ces souvenirs qui remontent a la surface ont toujours un côté nostalgue de la part de celui qui les a vécus et les exprime. Merci Ancien38.

Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11431
Age : 58
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: PMP rustique   Lun 20 Mar 2017 - 22:09



pour ce passage de ton vécu !

des souvenirs qui sont bien gravé

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16160
Age : 82
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mar 21 Mar 2017 - 7:54

Tu as la chance d'avoir des photos de ta PMP Merci de ton vécu

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14492
Age : 72
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mar 21 Mar 2017 - 8:48

Un grand merci Ancien38 ;

Je connais bien La Côte St André .

Mon oncle était Prof de sport au Foyer Départemental et ma tante y était Lingère .

J'y ai passé des vacances , avec mon cousin nous allions a la vogue a Marcilloles

Tous les noms d'endroits que tu cites , me sont bien familiers .

Peut être nous sommes nous croisés .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Patard

avatar

Masculin
Nombre de messages : 567
Age : 79
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 20/02/2015

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mar 21 Mar 2017 - 10:03

Bonjour
Deux photos de la mienne, en 1958:


Orléans-Bricy, le Noratlas de mon premier saut, le 157. Le même, chose étrange, qui m'emmènera à Bizerte, 3 ans plus tard


Caserne de Limoges, à Versailles. Elle n'existe plus...

Petite remarque: on trouve beaucoup de "sans pap'" chez les parachutistes (j'en suis). Un psy pourrait sans doute expliquer ce phénomène...
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14492
Age : 72
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mar 21 Mar 2017 - 10:18

Merci a toi aussi JJ .

Oui , une belle coïncidence de voler sur le même avion , pour ton premier saut , puis pour aller au combat a Bizerte .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16160
Age : 82
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mar 21 Mar 2017 - 14:13

OUI ! une autre coïncidence de la vie : le même N° de Nord !!! Je vois une boite qui ressemble à une house de guitare appuyé au mur ??

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Ancien38

avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 75
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mar 21 Mar 2017 - 18:30

Le Commandement de la PMP était assuré par le Capitaine MARCE, béret vert, ancien d'un BEP en Indochine (Emprisonné par la suite lors des événements d'Algérie) avec pour encadrement l'Adjudant-Chef RANCILLAC, l'Adjudant JOYEUX  et d'autres cadres dont je ne me souviens pas du nom.
    Le recrutement venait de plusieurs départements correspondant aujourd'hui à la Région Rhône-Alpes.
    Notre béret n'avait pas le macaron et c'était l'époque de la disparition du béret bleu pour le rouge..
    Les cheveux étaient coupés courts et la discipline était sans faille: Il y avait eu un écart de conduite de la part d'un élève; tout a été réglé par le Sergent-Chef, à huis-clos, les manches retroussées, derrière un baraquement. Un soir, alors que nous étions assez bruyant après l'extinction des feux, nous avions reçu l'ordre de mettre le casque lourd sur la tête, sans casque léger et nous sommes sortis, dans la nuit, faire un petit tour en petite foulée. L'emploi de la sanction dissuasion (pompes etc . . .) n'était pas un gros mot ou brimade et tout le monde jouait le jeu et on se sentait dans une bonne ambiance. Naturellement il y avait décrassage tous les matins en "tutu".
     Nous avions pris contact avec la corvée de "pluches", nous mangions dans les gamelles que nous lavions avec de la terre en guise de produit vaisselle. (Nous ne sommes pas tombés malade pour autant.)
     Après une huitaine de jours (ou plus ?) d'entraînement au sol classique avec déplacements en petite foulée, ce fut: "embarquez dans les camions" direction l'aéroclub de St Geoirs ! Quel moment d'excitation et en même
temps d'inquiétude que celui-là ! Direction l'inconnu: C'était le grand jour du premier saut.
Je suis le deuxième à partir de la droite (main floue et brevet PMP)







         (à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 75
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mer 22 Mar 2017 - 18:28

LES  SAUTS.

   Lorsque nous sommes arrivés à l'aéroclub de Dt Etienne de St Geoirs, l'avion n'était encore pas là. Aprés perception des parachutes, nous avons formé les faisceaux, puis ce fut l'attente. C'était le moment du "pipi de la peur", nous allions affronter l'inconnu: voler pour la première fois, puis sauter et mettre en application tout ce que nous avions appris.
   Tout à coup l'avion a été signalé en direction de l'horizon, à l'Ouest (Il faut dire que la plaine est immense, elle est bordée par des collines et, justement, il sortait de derrière ces collines). Au loin, le Dakota ressemblait plus à un corbeau qu'à un avion. Il nous a survolé, puis gracieusement il s'est posé sur une très courte distance. C'était la première fois que j'ai vu un avion de cette taille d'aussi près.
    Stick après stick, les sauts ont débuté, les décollages s'effectuaient sur très courte distance, l'avion faisait un tour de piste pour s'aligner en vue du largage, la D.Z étant à proximité immédiate de la piste et parallèle à celle-ci. Malgré la ficelle qui les tenait relièes au harnais, des bombes de casque ont fait une descente rapide en solitaire. A l'arrivée au sol, ayant certainement effectué une mauvaise traction ou à cause du vent, assommés, certains ne se sont pas relevés immédiatement. Un seul incident notable: Un parachutiste est resté pendu à l'avion. Ce fut là une observation peu rassurante pour nous qui allions sauter un peu plus tard. Le Dakota s'est incliné sur la gauche et, après quelques secondes ou minutes qui nous paraissaient une éternité, nous avons été soulagé en le voyant se décrocher. Il avait simplement franchi la porte avec la S.O.A. sous le bras.
     Cela ressemblait à une attente chez le dentiste (de l'époque) et la sensation fut la même lorsque notre tour arriva. Nous entrions dans un monde nouveau, un milieu inconnu avec un sentiment contradictoire de peur et le désir de découvrir. Pour contrer cette peur il suffisait de se dire qu'on était là parce qu'on l'avait demandé, donc on était volontaire et pas question de s'effacer devant sa responsabilité.
      Le largueur, connaissant bien le mental de ses hôtes, et pour tromper leurs inquiétudes, il a fait entonner une chanson dite de "cul" (Cela me rappelle que nous étions dans une ambiance virile, mot devenu tabou et non usité aujourd'hui du fait de la mixité . . . .). Tout à coup les moteurs ont couvert nos voix et le majestueux oiseau s'est révélé être un gros tas de ferraille vibrant et emettant un vacarme sans pareil. Comme par hasard, en regardant par l'ouverture de la porte, la première chose caractéristique a été le cimetière d'un village (Brezin), l'atmosphère étant déjà tendu . . . .

      (à suivre)
Adjudant-Chef RANCILLAC à gauche.
Revenir en haut Aller en bas
Papa schulz
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11431
Age : 58
Emploi : Apéro à plein temps!
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: PMP rustique   Mer 22 Mar 2017 - 19:37



une belle époque

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Ancien38

avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 75
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

MessageSujet: Re: PMP rustique   Jeu 23 Mar 2017 - 17:20

Je viens de décrire des moments collectifs et me voici seul, devant la porte, pour la prise de position. Il ne s'agit plus que de moi et de ce que je vais ressentir personnellement: après l'éjection je suis pris dans une chute verticale sans fin, me donnant l'impression de tomber dans un puits, se terminant par l'agréable moment de l'ouverture du parachute, suivi par la douceur de la descente et l'envie de crier sa joie à ses voisins. La montée d'adrenaline a provoqué une sensation de bien être qui va durer jusqu'après l'arrivée au sol.
     En effet, quelle joie ressentie, mais déjà une question me vient à l'esprit : tout a été tellement rapide que, tout compte fait, je n'ai pas vu grand-chose et ça ressemble plus à la sensation d'avoir eu un accident, quelque chose de difficilement définissable. Et maintenant il va falloir recommencer pour confirmation. Et c'est ainsi que, pour moi, le deuxième saut a été plus important que le premier. Quoi qu'il en soit ce n'était, ici, qu'une initiation à ce qui allait, par la suite et pour longtemps, entrer dans le domaine d'une aptitude à utiliser le transport aérien à des fins opérationnelles.

        (à suivre)
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16160
Age : 82
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: PMP rustique   Jeu 23 Mar 2017 - 17:40

Combien Ancien38, tu as narré ton émotion et ton état d'âme dans la situation d'un premier saut, le" pipi de la peur "que ne peut connaître que le "para" dans cette situation et qui ne se raconte pas assez souvent pour un para qui s'apprête à monter dans le "tapin" puis l'impression dans la carlingue et le passage de la porte "avec un coup de main ou de pied selon le courage du para au 1er saut" Que de souvenirs sur cette sortie de la sacré porte du zinzin !! Pour moi du Dakota et du Nord 2501, à un prés je passé la porte d'un Junker, un moteur a pris feu juste avant mon tour  !!! c'était le 29 novembre 1955 à Pau !! Très loin tout çà !!!!!

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Ancien38

avatar

Masculin
Nombre de messages : 494
Age : 75
Emploi : retraité
Date d'inscription : 16/08/2016

MessageSujet: Re: PMP rustique   Ven 24 Mar 2017 - 17:38

Par la suite, j'ai encore effectué deux stages PMP comme aide-moniteur. Le dernier a eu lieu à Clermont-Ferrand avec entraînement au sol au camp de La Fontaine du Berger. Là, nous avons effectué quelque chose de nouveau la veille des sauts: une marche d'une journée, topographique, en direction du sommet du Puy-de-Dôme (Sans radio, comme des scouts). Au cours de cette marche, en milieu de journée, nous avions un point de regroupement à atteindre (Voir photos). Nous avons attendu le largage du ravitaillement par un piper (Je me demande encore quel système "D" a été utilisé pour effectuer cette opération). Le premier largage s'est bien passé, mais au deuxième, le parachute ne s'est pas ouvert ou s'est mis en torche et l'on devine le résultat: Toutes les boîtes de conserves étaient éclatées. Ca n'a pas provoqué de conséquence sur le moral, nous étions pris dans l'action et ne recherchions pas la satiété. A la fin de la marche, alors que nous étions presque exténués, le Capitaine Marce nous a informé que c'était là le quotidien de nos camarades en Algérie: l'ambiance Para nous était donnée. Dans la soiré, au camp, à l'extérieur, nous avons eu la visite du Général Gouverneur Militaire de Lyon: le Général DESCOURS (voir wikipedia). Nous nous sommes regroupés autour de lui. Pour nous, encore civils, nous n'avions pas la notion de l'importance de ses fonctions et nous avons vu un petit homme à lunettes nous parler, comme le ferait un père de famille et je ne me souviens que du véritable objet de sa visite: il nous a affirmé que l'Algérie était française et resterait française. (C'était bien en 1960). Il allait prendre sa retraite peu après. Il était loin du protocole et je me demande encore s'il n'est pas parti en conduisant lui-même sa voiture de fonction.
    Le lendemain, nous prenions la direction de l'aéroport de Clermont et, à l'entrée de la ville, sur la droite il y avait un très long mur, certainement d'une entreprise, peut-être Michelin, sur lequel était peint en noir: " Paras = SS ". Les mêmes étaient encore là, toujours là, comme aujourd'hui . . . .

    En conclusion, cette Préparation Militaire Para destinée à des futurs soldats volontaires leur permettait de se tester dans leurs capacités individuelles à entreprendre quelque chose de nouveau, loin des sentiers battus, dans une ambiance de camaraderie incomparable. C'était déjà l'apprentissage des valeurs et chacun pouvait savoir quel genre de Service National il choisira. Ce n'était qu'un premier pas, mais ce premier pas pouvait marquer profondément la mémoire, la preuve . . . .

    Nota : J'ai eu la chance d'être en possession de ces photos et une bonne mémoire m'a permis de restituer, avec suffisamment de détails, cette époque révolue. Le but principal de cette communication est de montrer aux jeunes générations comment certains, de leur âge, occupaient leur temps libre à l'époque. L'essentiel étant d'avoir un idéal dans la vie et de chercher à l'atteindre.

Le Capitaine MARCE est à droite, le Capitaine MENNETAU au centre.


Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 16160
Age : 82
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: PMP rustique   Ven 24 Mar 2017 - 20:57

Que de beaux souvenirs que tu as conservé mon ami, tout çà se conserve comme des reliques

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 14492
Age : 72
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: PMP rustique   Sam 25 Mar 2017 - 8:25

Merci Ancien38 ;

La bonne école de la vie .

Que ferai une parti de nos jeunes aujourd'hui ?????

Sans Tel portable , consoles , alcool , joints , musique de dingue .

Plus de valeurs , plus de repères , sans but .

Pauvre pays .




___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

 



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: PMP rustique   

Revenir en haut Aller en bas
 
PMP rustique
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petite sortie très sympa en Bretagne, DERRY II
» Pain rustique au noix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: L'ALBUM PHOTO :: Souvenirs-
Sauter vers: