Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11224
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 14:36

  Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un militaire

Grosyeux  Grosyeux

Un homme a tenté de s'emparer de l'arme d'un militaire de la mission Sentinelle ce samedi matin à l'aéroport d'Orly Sud, avant d'être abattu.

Les voyageurs ont été évacués.

Le Raid est sur place.

Confusion ce samedi matin à l'aéroport d'Orly Sud, dans le Val-de-Marne .

Un homme a été abattu après s'être emparé de l'arme d'un militaire de la mission Sentinelle.

Les démineurs sur place

Aux alentours de 8H30 dans le hall 1 de l'aéroport "un homme a dérobé une arme à un militaire de Sentinelle, puis s'est réfugié dans un commerce à proximité avant d'être abattu par les forces de sécurité", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet.

Il n'y a pas de blessé.

L'aéroport a été entièrement évacué.

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux doit arriver sur place dans les prochaines minutes.

Une opération de déminage est en cours pour déterminer si l'homme était porteur ou non d'explosif, selon Pierre-Henry Brandet.

Un périmètre de sécurité a été mis en place et d'importants moyens policiers ont été engagés, a-t-il précisé.

"On faisait la queue pour l'enregistrement sur le vol en direction de Tel Aviv quand on a entendu trois ou quatre coups de feu à proximité", a déclaré à l'AFP Franck Lecam, 54 ans, qui se trouvait ce samedi matin à Orly-Sud .





___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”



Dernière édition par Commandoair40 le Sam 18 Mar - 14:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11224
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 14:53

Un homme a été abattu après avoir tenté de voler l’arme d’un militaire à l’aéroport d’Orly .



Vers 8H30, ce 18 mars, à l’aéroport d’Orly-Sud, un homme a agressé une patrouille de l’opération Sentinelle composée de trois militaires de l’armée de l’Air afin de s’emparer de l’arme de l’un d’entre eux.

Dans un premier temps, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre Henry-Brandet, a déclaré que l’agresseur s’était « réfugié dans un commerce […] avant d’être abattu par les forces de sécurité.

Et d’assurer que la fusillade n’avait pas fait de blessés.

Mais, après la confusion inhérente à ce genre de situation, les faits ont pu être formellement établis.

Ainsi, d’après les explications données par le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, l’individu en question a agressé une aviatrice de la patrouille Sentinelle en la plaquant au sol, dans le but de lui voler son arme.

Ses deux camarades, dont un réserviste, ont alors ouvert le feu sur l’agresseur afin de la protéger.    

« Elle a réussi à résister, mais les deux militaires ont trouvé utile – et ils ont eu raison – d’ouvrir le feu pour venir en aide à l’aviatrice et protéger les voyageurs qui se trouvaient aux alentours », a précisé M. Le Drian.

Suite à cela, un important dispositif de sécurité, avec le déploiement du RAID, a été mis en place au sein de l’aéroport, qui a été évacué et fermé au public.

Des démineurs sont intervenus pour vérifier si l’homme abattu ne portait pas d’explosifs.

Ce qui n’était pas le cas.


L’agresseur, connu des services de police et de renseignement, avait fait l’objet d’un contrôle routier un heure et demi plus tôt à Garges-lès-Gonesses.

Armé d’un pistolet à grenailles, il avait ouvert le feu sur les policiers, blessant l’un d’entre eux.

Ce n’est pas la première fois qu’un incident se produit à l’aéroport d’Orly.

En avril 2015, un sergent en mission Vigipirate y avait été agressé à l’arme blanche par un homme « vêtu d’un bonnet noir et d’un blouson noir ».

Par ailleurs, cette nouvelle attaque survient après celles commises contre des patrouilles « Sentinelle » à Nice (février 2015), Valence (janvier 2016) et au Carrousel du Louvre (février 2017).

Enfin, le ministre de la Défense a salué le « professionnalisme » et le « sang-froid » des trois aviateurs agressés à Orly.

Armée : 02 , Police : 00 .




___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11224
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 15:10


___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6848
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Un de moins et de UN -   Sam 18 Mar - 15:17

SOURCE : CITOYEN ET FRANCAIS
==========
[size=18]18 mars 2017
Attaque à Orly: l’homme abattu était connu pour la radicalisation

Une opération de police en cours à l'aéroport d'Orly

Selon le Parisien, l'auteur de l'agression s'appelait Zied B.    

NDLR ( son nom - bande de gauchisants)

Il est fiché « J » au Fichier des personnes recherchées (FPR), c'est-à-dire qu'il était recherché par la police judiciaire. Son casier judiciaire comporte « neuf mentions » pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants. « Détecté comme radicalisé », il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui « n'avait rien donné », a précisé une source policière.

Les sources policières citées par Reuters affirment de leur côté que l'assaillant d'Orly faisait l'objet d'une fiche S des services de renseignement.

« L'individu avait une fiche S (des services de renseignements) », a-t-on dit à Reuters de sources policières.

Cet après-midi, le père et le frère de l'homme abattu à l'aéroport d'Orly ont été placés en garde à vue.

L'homme qui a été abattu samedi à l'aéroport d'Orly après avoir tenté de dérober l'arme d'un soldat était connu par des services de police. Si selon Reuters, citant des sources policières, l'assaillant aurait fait l’objet d’une fiche S des services de renseignement, Le Parisien révèle qu'il était fiché J.

Le ministre de l'Intérieur Bruno Le Roux a confirmé que ces deux incidents sont le fait d'un même homme, décrit comme « radicalisé et connu des services de renseignements ».

source : Voir entête.[
/size]
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11224
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 15:31

Homme abattu à Orly: perquisition en cours à son domicile, son père et son frère en garde à vue

L'individu a tiré ce samedi 18 mars sur des policiers lors d'un contrôle routier à Stains (Seine-Saint-Denis), puis a tenté de s'emparer à l'aéroport d'Orly de l'arme d'un militaire avant d'être abattu.

Une perquisition était en cours ce samedi 18 mars en début d'après-midi à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) au domicile de l'homme abattu quelques heures plus tôt à l'aéroport d'Orly, après avoir attaqué une militaire de l'opération Sentinelle, a appris l'AFP de sources proches de l'enquête.

Son père et son frère ont été placés en garde à vue.

L'homme est un Français de 39 ans, connu pour des faits de droit commun.

Il est fiché "J" au Fichier des personnes recherchées (FPR), c'est-à-dire qu'il était recherché par la police judiciaire.

Son casier judiciaire comporte "neuf mentions" pour des faits de droit commun dont des vols à main armée et du trafic de stupéfiants.

"Détecté comme radicalisé", il avait fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui "n'avait rien donné", a précisé une source policière.


Il était actuellement sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé, d'après une autre source proche de l'enquête

Cet homme est soupçonné d'avoir "ouvert le feu" lors d'un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) à proximité de Stains (Seine-Saint-Denis) vers 7H00, blessant légèrement un policier.

Il a ensuite été "repéré" à Vitry-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) pour un "car jacking", avant de se rendre à Orly, a détaillé le ministre, lors d'un point presse à l'aéroport.

Il n'y a pas eu de blessé à Orly

Vers 08H30 dans le hall 1 de l'aéroport d'Orly-Sud "un homme a dérobé une arme à un militaire de Sentinelle puis s'est réfugié dans un commerce de l'aéroport à proximité avant d'être abattu par les forces de sécurité", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Il n'y a pas de blessé, a-t-on précisé de même source.

L'homme abattu n'était pas porteur d'explosifs, a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. "L'opération de déminage est terminée.

Il n'y a pas de présence d'explosifs.

Le travail de ratissage du terminal se poursuit", a-t-il ajouté.

Les investigations sont confiées à la section antiterroriste de la Brigade criminelle (SAT), la sous-direction anti-terroriste (SDAT) de la police judiciaire et la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

Les militaires sont "fortement choqués"  affraid

Les faits se sont produits au premier étage du terminal sud dans la zone publique juste avant les contrôles.

Cette attaque intervient un mois et demi après celle contre des militaires au musée du Louvre à Paris commise par un homme qui a été grièvement blessé, et moins d'un an après l'attaque de l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016 (32 morts et plus de 300 blessés).

"Fortement choqués" , les trois militaires de l'opération Sentinelle visés à Orly samedi ont été pris en charge par les secours, selon des sources policières.

Le terminal Ouest de l'aéroport d'Orly, où le trafic était interrompu depuis l'agression, a rouvert ses portes ce midi.

Le trafic va reprendre progressivement.

Celui d'Orly Sud, où a eu lieu l'attaque, reste pour sa part partiellement fermé, a annoncé à l'AFP Aéroports de Paris.


"Fortement choqués"

Moi , je serais le plus "Heureux"    d'avoir démonté une "Crevure"




___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6848
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 15:48

SUITE : ORLY  MILITAIRE SENTINELLE ATTAQUEE - TEMOIGNAGE
----------------------------------
18 mars 2017
Aéroport d’Orly : un homme abattu après avoir dérobé l’arme d’une militaire (MàJ : individu déjà connu et fiché)


Un homme a été abattu ce samedi matin à l'aéroport d'Orly après avoir dérobé l'arme d'un militaire de l'opération Sentinelle, indique le ministère de l'Intérieur.
Vers 08H30 samedi dans l'aéroport d'Orly-Sud "un homme a dérobé une arme à un militaire de Sentinelle puis s'est réfugié dans un commerce de l'aéroport à proximité avant d'être abattu par les forces de sécurité", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet. Il n'y a pas de blessé.
Plus tôt, nous avions appris qu'une opération de police était en cours à l'aéroport. Une partie de l'aéroport a été évacuée. La Police nationale a recommandé d'éviter la plateforme aéroportuaire.
Le ministre de l'Intérieur Bruno Le roux se rend sur place.
Sur Twitter, on peut voir plusieurs messages faisant état de l'évacuation d'un aérogare de l'aéroport. BFMTV diffuse des images en direct d'Orly, où l'on voit des passagers en cours d'évacuation.
Le conducteur aurait pris la fuite. Il aurait abandonné son véhicule, une Clio, à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne puis il aurait volé un véhicule… qui aurait été retrouvé à l’aéroport d’Orly ce matin. Orly, où un homme a été abattu après avoir dérobé l’arme d’un militaire de l’opération Sentinelle.

La Voix du Nord

Un homme a été abattu ce samedi matin à l’aéroport d’Orly après avoir dérobé l’arme d’un militaire de l’opération Sentinelle, indique le ministère de l’Intérieur.
Dominique Rizet fait le point à 10h24 :
Dominique Rizet fait le point à 11h06 : L’assaillant est sûrement le même que celui qui a tiré sur des policiers à Stains :



Vers 08H30 samedi dans l’aéroport d’Orly-Sud « un homme a dérobé une arme à un militaire de Sentinelle puis s’est réfugié dans un commerce de l’aéroport à proximité avant d’être abattu par les forces de sécurité », a déclaré à l’AFP le porte-parole du ministère de l’Intérieur Pierre-Henry Brandet. Il n’y a pas de blessé.

Plus tôt, nous avions appris qu’une opération de police était en cours à l’aéroport. Une partie de l’aéroport a été évacuée. La Police nationale a recommandé d’éviter la plateforme aéroportuaire.

Le ministre de l’Intérieur Bruno Le roux se rend sur place.



Sur Twitter, on peut voir plusieurs messages faisant état de l’évacuation d’un aérogare de l’aéroport. BFMTV diffuse des images en direct d’Orly, où l’on voit des passagers en cours d’évacuation.

Le Figaro

via http://www.fdesouche.com/833857-aeroport-dorly-un-homme-abattu-apres-avoir-derobe-larme-dun-militaire



Partager cet article
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 11224
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 16:29

Que sait-on de Ziyed B., l'auteur de l'agression de l'aéroport d'Orly ?



L'homme abattu à l'aéroport d'Orly, après avoir agressé une militaire

Non fiché S, l'homme abattu à l'aéroport d'Orly était néanmoins connu des services de police, pour des actes de délinquance.

Auteur de vols à main armé et impliqué dans des trafics de stupéfiants, il aurait passé une quinzaine d'années en prison.

Une perquisition était en cours dans l'après-midi du 18 mars, à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), au domicile de l'homme abattu par des soldats de l'opération Sentinelle à l'aéroport d'Orly, a rapporté l'AFP.

Agé de 39 ans (né le 14 février 1978) et de nationalité française, l'individu était connu des autorités pour des faits de droits communs.

Inscrit «J» au Fichier des personnes recherchées – c'est-à-dire qu'il était recherché par la police judiciaire –, Ziyed B. était jusqu'à son décès sous contrôle judiciaire pour un vol à main armé, a rapporté une source proche de l'enquête, toujours citée par l'AFP.

Son casier judiciaire comporte neuf mentions, certaines concernant des trafics de stupéfiants.

Si l'homme avait été «détecté comme radicalisé» par les autorités, la perquisition administrative dont il a fait l'objet en 2015 n'a «rien donné», a fait savoir une source policière citée par l'agence de presse française.

A ce portrait, Europe 1 a ajouté quelques éléments : d'après la radio, l'homme, né à Paris, est d'origine tunisienne. Il aurait en outre passé une quinzaine d'années en prison, et serait sorti du centre pénitencier de Fresnes en novembre dernier.

Le père de Ziyed B., actuellement entendu par la police sous le régime de la garde à vue en même temps que le frère de celui-ci, le décrit comme un consommateur de drogues «fragile psychologiquement», rapporte Europe 1.

Le père de l'agresseur a ajouté qu'il n'imaginait pas que l'acte de son fils puisse avoir une connotation terroriste.

Course-poursuite violente jusqu'à l'aéroport

L'homme en question a été abattu dans la matinée du 18 mars, dans un commerce de l'aéroport d'Orly, après avoir tenté de voler l'arme à feu d'une militaire de l'opération Sentinelle.

Il serait en outre l'auteur d'une attaque sur des policiers et d'un «car jacking» survenus plus tôt dans la matinée, assure notamment Le Parisien.

Un scénario également suggéré par le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux. A 6h55, lors d'un contrôle routier au niveau d'un rond-point à la frontière entre Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise) et Stains (Seine-Saint-Denis), le conducteur d'une Renault Clio blanche a tiré en direction de deux policiers au moyen d'un pistolet à grenaille, après leur avoir donné ses papiers.

Un policier a été blessé dans cette attaque, tandis que le tireur a pris la fuite.

Les autorités ont retrouvé la trace de cette voiture à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) quelques minutes plus tard, avec, à son bord, un tee-shirt maculé de sang.

Là, le conducteur aurait changé de véhicule : il aurait volé une Citroën Picasso, en tirant plusieurs coups de feu qui n'ont pas fait de blessés.

Cette Picasso a été retrouvée à l'aéroport d'Orly.

« J'ai fait une connerie ! J'ai tiré sur la police ! »


D'après BFMTV, Ziyed B. aurait envoyé un SMS à son frère et à son père dans la matinée, indiquant : «J'ai fait une connerie ! J'ai tiré sur la police !»

L'enquête ouverte par le parquet antiterroriste devrait permettre d'en apprendre plus sur les motivations qui ont provoqué cet étrange enchaînement d'actes violents.



     



___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6848
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 17:22

Cold case : Cette affaire est classée : Une bastos =5ct
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12742
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 17:42

Affaire conclu !!c'est bon pour le moral des troupes qui prouve qu'ils peuvent répondent sans encourir les foudres de la justice des pourris !!

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
stoltz
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10498
Age : 57
Date d'inscription : 23/10/2007

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 18:37






un de moins à nourrir !!

le sang-froid des soldats de la force Sentinelle

Le 18 mars 2017, à 08H35 dans l'aérogare d’ORLY SUD, un homme armé a menacé un personnel féminin d’une patrouille de l’opération Sentinelle, composée de soldats de l’armée de l'air, et tenté de lui dérober son arme.

Réagissant rapidement, l’aviatrice s’est débattue et est parvenue à conserver son arme, luttant au sol contre son agresseur.

Leur camarade ayant réussi à se défaire momentanément de l’emprise de son adversaire, face à l’agressivité de l’assaillant, les deux autres membres de la patrouille - dont un réserviste - ont ouvert le feu et neutralisé cet individu.

Alertés par les coups de feu, d’autres membres de la force Sentinelle et les forces de sécurité de l’aéroport sont alors intervenus en renfort pour assurer la sécurité des personnes présentes dans l’aérogare et s’assurer que cet individu ne détenait pas d’engin explosif.

Cette réaction de sang-froid de la force Sentinelle a été déterminante puisqu’elle a entravé l’action d’un homme dont les intentions réelles restent à préciser à l’heure actuelle. Elle souligne à nouveau le professionnalisme des soldats et le sérieux de leur préparation.

Bravo en haut

___________________________________ ____________________________________

Dans une guerre, ce qui se passe, ce n'est jamais ce qu'on avait prévu. Alors ce qui compte, c'est d'avoir le moral !
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6848
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Sam 18 Mar - 20:59

@ExpliciteMondeFrancePolitiqueFinancePeopleSportSciences & TechCulture MédiasSantéInsolite
ALERTE INFO
Fusillade à Orly : l'assaillant a lancé "Je suis là pour mourir pour Allah"

Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir attaqué des militaires

AFP
Romain FONSEGRIVES et Sophie DEVILLER
AFP18 mars 2017
Aéroport d'Orly: l'homme abattu, "connu des services de police"

Aéroport d'Orly: l'homme abattu, "connu des services de police"
AFP Videos - France

Orly (France) (AFP) - Un Français de 39 ans a été abattu samedi matin par les forces de sécurité à l'aéroport d'Orly-Sud (Val-de-Marne) après avoir attaqué une patrouille militaire de l'opération Sentinelle, au terme d'un parcours mouvementé à travers la banlieue parisienne.
Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête, alors que la France est confrontée depuis deux ans à une vague d'attentats jihadistes qui ont fait 238 morts. Le Procureur de la République de Paris, François Molins, tiendra une conférence de presse à 19H30.
S'ils cherchent encore à déterminer clairement ses motivations, les enquêteurs ont rapidement retracé le parcours de l'agresseur: un homme du nom Ziyed Ben Belgacem, déjà connu des services de police et de renseignement.


Tout a commencé peu avant 07H00 à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise), une commune de la banlieue nord de Paris d'où il est originaire : arrêté à un contrôle routier, l'homme tire au pistolet à grenailles sur des policiers, en blessant légèrement un à la tête et prend la fuite.
Sa trace réapparaît à une trentaine de kilomètres de là, à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne) en banlieue sud, où il vole une autre voiture, avant de gagner l'aéroport d'Orly-Sud situé à quelques kilomètres.
Vers 08H30, au premier étage du hall 1 du terminal, il menace avec son pistolet à grenailles une militaire en patrouille pour s'emparer du fusil d'assaut Famas qu'elle porte en bandoulière.
Le gouvernement a expliqué que l'assaillant n'avait pas réussi à prendre l'arme mais, selon des sources proches de l'enquête, il est bien parvenu à s'en saisir, avant d'être abattu par un autre soldat de la patrouille.
"Il se débat avec la militaire pour lui prendre son Famas. La lutte dure un temps assez long, peut-être 30 secondes ou une minute. Il arrive à faire passer le Famas au-dessus de la tête de la militaire et il met la sangle dans son dos", a détaillé à l'AFP une de ces sources.
François Hollande a "salué" le "courage et l'efficacité" des policiers et militaires intervenus pour mettre fin aux "agressions commises par un individu particulièrement dangereux".
- 'J'ai fait des bêtises' -
Selon des sources proches de l'enquête, Ziyed Ben Belgacem était fiché "J" au Fichier des personnes recherchées (FPR), en raison de son placement sous contrôle judiciaire pour des faits de vol à main armée, mais il n'était pas recherché. Son casier comporte "neuf mentions" pour des faits de droit commun.
"Détecté comme radicalisé", il avait également fait l'objet en 2015 d'une perquisition administrative, qui "n'avait rien donné", a précisé une source policière.
Son père et son frère se sont présentés spontanément à la police qui les a placés en garde à vue. Selon une source proche de l'enquête, ils ont déclaré avoir été contactés par l'assaillant qui leur a dit : "J'ai fait des bêtises, j'ai tiré sur des gens et on m'a tiré dessus".
Des perquisitions ont également eu lieu à son domicile de Garges-lès-Gonesse.
Fermés le temps qu'une opération de déminage exclue la présence d'explosifs, les terminaux d'Orly-Sud et Orly-Ouest ont rouvert leurs portes dans l'après-midi et le trafic aérien a repris progressivement.
- 'Gouvernement dépassé' -
A un mois de l'élection présidentielle, cette attaque a relancé le débat sur le maintien de l'état d'urgence - en vigueur jusqu'au 15 juillet - déjà alimenté ces derniers jours par la fusillade dans un lycée à Grasse (Alpes-Maritimes) et un courrier piégé au siège européen du FMI à Paris.
En déplacement à Grenoble, François Hollande a affirmé que "ceux qui s'interrogeaient encore sur le rôle de l'opération Sentinelle doivent comprendre que ce renfort des militaires aux forces de sécurité est essentiel".
A Metz, Marine Le Pen a, elle, attaqué un "gouvernement dépassé, ahuri, tétanisé" et déploré "la lâcheté de toute la classe politique devant le fondamentalisme islamiste (...) qui a produit les résultats que l'on sait et que l'on voit encore aujourd'hui à Orly".
Face à un "événement grave", "Madame Le Pen choisit l'outrance", a immédiatement fustigé le Premier ministre Bernard Cazeneuve, en l'appelant à faire preuve de "dignité".
Cette agression intervient un mois et demi après celle à la machette contre des militaires au musée du Louvre à Paris, et moins d'un an après l'attentat de l'aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016 (32 morts et plus de 300 blessés).
L'attaque à Orly survient dans un contexte de menace jihadiste élevée en France, placée en état d'urgence depuis les attentats du 13 novembre 2015 à Paris (130 morts). Le groupe Etat islamique, qui perd du terrain en Irak et en Syrie, menace régulièrement la France de représailles pour sa participation à la coalition militaire internationale dans ces deux pays.

Revenir en haut Aller en bas
arwen
modérateur
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3472
Age : 62
Emploi : Secrétaire
Date d'inscription : 20/10/2009

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Dim 19 Mar - 20:19

Bravo à cette jeune militaire qui a résisté et à ses collègues qui ont tiré !

Un massacre a été évité !


___________________________________ ____________________________________

Tu ne sais jamais à quel point tu es fort, jusqu'au jour où être fort reste ta seule option !
Revenir en haut Aller en bas
glaive
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3726
Age : 53
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   Dim 19 Mar - 20:28

OUF ,pas un vrai terroriste ,il aurait pu égorgé la Militaire et avoir une ceinture de plastique,pour moi perso c'est un coup de folie..........................Par une racaille.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita   

Revenir en haut Aller en bas
 
Aéroport d'Orly: un homme abattu après avoir dérobé l'arme d'un milita
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Stains -93 - Orly - 94 - Un homme abattu à l'aéroport d'Orly après avoir dérobé l'arme d'un militaire.
» Déménager l'aéroport d'Orly... au Havre
» FLASH - Loir-et-Cher - Un homme tué après avoir forcé un barrage de gendarmerie
» Une carte postale arrive 72ans après.
» La rage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: