Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Edition du soir : Valeurs actuelles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6012
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Edition du soir : Valeurs actuelles   Jeu 9 Mar - 20:28

[size=18]Edition du soir : Valeurs actuelles"
------------------------------------
Votre quotidien du soir - Remplacement des enseignants absents : la Cour des comptes dénonce une mauvaise gestion
-----------------------
18:07 (Il y a 2 heures)
VOTRE QUOTIDIEN DU SOIR
9 mars 2017 - Numéro 296

Photo © ABACA


Remplacement des enseignants absents : la Cour des comptes dénonce une mauvaise gestion

Un « échec durable ». C’est avec ces termes que la Cour des comptes a qualifié le système de remplacement des professeurs absents. Dans un référé publié hier, les sages de la Rue Cambon expliquent ainsi que seules entre 5 et 20 % des absences de courte durée sont remplacées dans le second degré, alors que le ministère de l’Éducation nationale l’estimait à un tiers. Pour remédier à ce problème, la Cour des comptes recommande notamment « de mentionner la mission de remplacement » dans les « obligations de service des enseignants », définies dans un décret. Une proposition à laquelle Najat Vallaud-Belkacem a répondu en expliquant qu’elle « n’envisage[ait] pas de modifier à courte échéance la réglementation pour inclure la mission de remplacement ». En ce qui concerne les absences de longue durée (quinze jours) le système est plus performant : une solution est trouvée dans 97 % des cas dans le secondaire, et dans près de 80 % dans le primaire. Côté financier, le remplacement des professeurs absents « mobilise d’importants moyens pour compenser 13,6 millions de journées d’absence : en 2015, plus de 65 000 enseignants titulaires remplaçants auxquels s’ajoutent près de 30 000 contractuels étaient en fonction dans le secteur public et 23 000 remplaçants dans le secteur privé, pour une charge budgétaire supérieure à 2,8 milliards d’euros », détaille le référé.

Le Conseil d’État ordonne la poursuite des soins de la petite Marwa

Photo © AFP
Âgée de quinze mois, la petite Marwa, lourdement handicapée, est hospitalisée à l’hôpital de la Timone de Marseille. Hospitalisée depuis le 25 septembre 2016 après avoir contracté un virus foudroyant, Marwa présente « des lésions neurologiques graves, entraînant une paralysie des membres, de la face et une dépendance à une respiration et une alimentation artificielles », a détaillé le Conseil d’État. Face à cette situation, les médecins ont tout simplement proposé l’arrêt des traitements. Une décision à laquelle la famille s’est opposée, portant l’affaire devant la justice. Hier, le Conseil d’État a tranché en ordonnant la poursuite des traitements, expliquant qu’il ne s’agissait pas d’une « obstination déraisonnable ».

Interpellations dans un lycée de Saint-Denis : huit mineurs devant la justice

Photo © ABACA
Après les incidents qui ont éclaté mardi à Saint-Denis à proximité du lycée Suger, une cinquantaine de jeunes, dont 44 mineurs, avaient été interpellés. Huit mineurs ont été présentés aujourd’hui devant un juge des enfants, a indiqué le parquet de Bobigny. Ils sont soupçonnés de “violences sur personne dépositaire de l’autorité publique, attroupement armé et rébellion”. « Ce sont des actes gravissimes menés par un certain nombre de casseurs qu’il faudra sanctionner fermement, avait pour sa part déclaré la ministre de l’Éducation, Najat Vallaud-Belkacem, sur BFM TV. Une digue semble avoir sauté [avec] l’introduction de la violence non plus seulement sur le parvis des établissements mais à l’intérieur des établissements. »

Vosges : il tire un coup de feu et sort son couteau à cause de chants religieux

Photo © SIPA
À Saint-Dié-des-Vosges, un homme, importuné par des chants religieux provenant d’un temple protestant, a violemment réagi dimanche dernier, rapporte Vosges Matin. Muni d’une carabine et d’un couteau, il s’est d’abord rendu dans l’édifice religieux avec des casseroles et des poêles afin d’y faire du bruit et de perturber l’assemblée. Deux paroissiens se sont ensuite rendus à son domicile afin d’en discuter, mais le quadragénaire, en colère, a alors brandi sa carabine par la fenêtre et tiré une balle de 9 millimètres pour impressionner les deux visiteurs. Interpellé puis placé en garde à vue, l’homme a été libéré et placé sous contrôle judiciaire. Il comparaîtra devant la justice le 28 mars.

L’ÉDITO D’YVES DE KERDREL

Photo © Valmonde
La prouesse des champions français. C’est désormais officiel après la clôture des comptes annuels : en 2016, les 40 groupes français qui composent l’indice phare de la Bourse de Paris ont dégagé 75,5 milliards d’euros de bénéfice net. Soit 32 % de plus qu’en 2015. En dépit d’une croissance plus modeste que prévue, de troubles monétaires dus au Brexit et d’un environnement moins favorable dans certains pays émergents, nos champions tricolores ont vécu un millésime record l’an passé. Moins ils sont présents en France et plus ils partent à la conquête du reste du monde, plus ils affichent de beaux résultats. Voilà pourquoi, lorsque Pierre Gattaz prend la parole, ou bien Carlos Ghosn ou encore Henri de Castries, ex-patron d’Axa, les hommes politiques seraient bien inspirés de les écouter davantage. D’autant qu’être patron en France ne laisse pas d’autre choix que d’être optimiste, sinon on baisse les bras et on ferme boutique. Les seules personnalités à croire encore dans l’avenir de notre pays, ce sont eux. À une condition : non pas que l’État s’efface, mais qu’il se concentre sur ses fonctions régaliennes et qu’il laisse tranquilles tous ceux dont le métier est de créer, d’innover et d’entreprendre.

Le Koweït est en train de construire un immense pont de 36 kilomètres au-dessus des eaux du golfe Persique afin de “relancer” la route de la soie entre l’Asie et l’Europe. Baptisé du nom du défunt émir Jaber al-Ahmad al-Sabah, le pont est “stratégique” pour le succès du projet Silk City, une zone de libre-échange située entre l’Asie centrale et l’Europe, a expliqué Ahmad al-Hassan, un haut responsable du ministère des Travaux publics. Lancé en 2015 par le gouvernement, le projet Silk City pourrait nécessiter jusqu’à 95 milliards d’euros d’investissements,[/size
]
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
avatar

Masculin
Nombre de messages : 10597
Age : 71
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

MessageSujet: Re: Edition du soir : Valeurs actuelles   Ven 10 Mar - 8:35

Merci René .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

   



“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
 
Edition du soir : Valeurs actuelles
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le repas du soir = organisation !!!
» DUT Edition ou DEUG lettres modernes ?
» Masters 1 Edition PRO - entretiens et écrits
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Harry Roselmack : Premier JT ce soir à 20 heures

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: