Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Arabes .....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12746
Age : 81
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Les Arabes .....   Lun 30 Jan - 15:26

Les Arabes
l' Islam
C'est le Prophète
Mahomet (de son vrai nom Abou Ibrahim Mouhammad ibn Abd Allah ibn al-Mouttalib ibn Hicham ) qui donne aux Arabes une religion monothéiste.
A la mort du Prophète en 632 commence la conquête Islamiste.
En moins de dix ans, ils conquièrent la Syrie sur l'Empire byzantin, la Chaldée et de l' Assyrie sur l'Empire perse, l' Egypte, autre province byzantine, et enfin la Perse elle-même. Sous les califes omeyyades de Damas, les Arabes enlèvent à l'Empire byzantin toute l'Afrique du Nord (696-708), puis passent en Espagne.
Après avoir défait l'armée des Visigoths près de Jerez de la Frontera (711), ils se rendent maîtres de la quasi-totalité de la péninsule ibérique.
A l'est, ils conquièrent l'Afghanistan, le Turkestan et une partie de l'Inde ; mais ils échouent devant Constantinople (717). Au moment où les Omeyyades sont dépossédés du califat en 750, l' Empire arabe s'étend, d'un seul tenant, du sud de la Gaule au nord-ouest de l'Inde.

                           référence: La conquête arabe 610 - 762© Hachette Livre et/ou Hachette Multimédia

Poitiers
Nous sommes dans les années 730. La bannière Islamiste flotte sur l' Espagne.
Eudes, Duc d' Aquitaine, eut l' idée pour se protéger de Martel, de s'allier au gouverneur berbère de la Septimanie, un dénommé Munuza qui bien que de religion musulmane était en révolte contre les arabes d' Espagne, et auquel notre bordelais donna sa fille en mariage. Ceci fâcha le grand chef arabe Abd-el-Rahmann, qui pour remettre les pendules à l' heure, balaya le Bordelais.
Le Duc d' Aquitaine fut laminé comme une crêpe par les Sarrasins (les Celtes en ont gardé une recette culinaire encore servie de nos jours en Bretagne)

Pour se rembourser les frais de déplacement, Rahmann décida de remonter plus au nord pillier le riche sanctuaire de Saint Martin de Tours, avant de retourner chez lui de l' autre coté des Pyrénées.

 
Sur le chemin du trésor il rencontra Charles Martel à Moussais sur la commune de Vouneil sur Vienne.
On ne sait pas grand chose sur cette bataille qui fut écrite plus tard par l' Eglise et est connue aujoud'hui sous le nom de BATAILLE de POITIERS.
Elle se serait déroulée en 732 (ou 733). Le choc principal aurait eu lieu le premier jour du Ramadan, sous une pluie battante qui dans les marais neutralisa la légendaire cavalerie arabe.
Ayant perdu leur chef dans le combat, les arabes qui étaient seulement venus pour voler, rentrèrent chez eux.

Il faut se souvenir que leur but n'était pas de coloniser la Gaule, mais seulement le pourtour méditerranéen. 



Narbonne
C'est la capitale de la Septimanie, le dernier bastion du Royaume Visigoth en France.
Elle conserve encore à cette époque, tous les vestiges des anciennes splendeurs romaines, dont elle fut longtemps la première capitale des Gaules.

Narbonne est prise sans heurt en 719. Une légende locale dit que les arabes ont profité des portes ouvertes à la période des vendanges pour entrer dans la ville fortifiée.
Elle fut conquise par des
troupes pour l'essentiel berbères, commandées par l'Arabe Al Samh ben Malik al-Khawlani, gouverneur d' 'Espagne, qui avait reçu des renforts syriens et yéménites ce qui lui avait permis de poursuivre sa marche vers le nord et de faire flotter les étendards de l'Islam au nord des Pyrénées.

La ville prend le nom d'Arbûna et devient la capitale d'une des cinq provinces d'Al-Andalus avec Cordoue, Tolède, Merida et Saragosse.
L
es conquérants permirent aux Chrétiens et aux Juifs, contre paiement du dhimi, de continuer à pratiquer leur religion.
Ils y pratiquèrent une politique de peuplement, faisant venir d'Afrique du Nord des familles entières avec femmes enfants et bagages.

Après la prise d'Avignon, les Francs vinrent assiéger successivement Nîmes, Agde, Béziers et Narbonne.
Visigoths et Gallo-romains Juifs et Musulmans luttèrent au coude à coude en Septimanie contre ces guerriers sanguinaires venus du Nord. C'est sans doute cette union qui empêcha Charles Martel de prendre Narbonne.

On est frappé à ce sujet, par les similitudes entre le comportement barbare des Francs de Charles Martel dans notre région, et celui 500 ans plus tard, des barons croisés du Nord qui toujours au nom de l' Eglise de Rome massacrèrent les Cathares.
La bataille de la Berre, n'est pas la cause unique de la fin de l' expansion Arabe sur notre continent, mais elle en fut un élément déterminant.

L' Emir Okba avait un objectif bien clair :
Reprendre la Conquête Islamique vers la '"Grande Terre - Erde Kebira" et le Moyen Orient par les rivages Nord de la Méditerranée.   Projet ambitieux partagé également par les Khalifes Omeyyades de Damas.

La bataille de la Berre brisa le rêve musulman de voir un jour le drapeau de l' Islam flotter sur l'ensemble de la Mare Nostrum devenue Mer Arabe. 
 
texte photos et réalisation : (c)Henry Coulondou -

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
 
Les Arabes .....
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» FANTASME DES ARABES !
» Mots arabes dans le français de tous les jours
» Humour, "A mort, les Arabes. A mort les Arabes".
» Autocratie et totalitarisme
» invention des armes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: