Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Armée de l'Air. Le PC aérien ...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bretirouge
modérateur


Masculin
Nombre de messages : 10039
Age : 80
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Armée de l'Air. Le PC aérien ...   Ven 14 Oct - 14:05

Armée de l 'Air

The Air Force

 
 
 
 
 
 
Le PC aérien "alerte avancée"
 
 
 
 
 

La guerre froide bat son plein.


Le Strategic Air Command commence à être outillé pour répondre à toute attaque atomique SSBS sur son territoire.


Les bombardiers stratégiques, les ravitailleurs en vol, la chaîne de radars avancés Nadge qui va du cap Nord jusqu’à la Turquie et sur les iles Aléoutiennes, protègent l’Amérique d’une attaque surprise.


Une nouvelle menace se précise : les MSBS lancés à partir des sous marins lanceurs d’engins qui peuvent le faire de n’importe où.


Le SAC va se doter dès le 12 Juin 1963 d’un radar aéroporté destiné à détecter tout ce qui vole ou qui décolle au dessus et au dessous de lui dans un rayon de 500 kilomètres.


L’AWACS vient de naître sous la forme d’Early warning.


C’est un Super Constellation, l’EC 121, doté d’un radar qui est largement limité dans sa détection vers le bas à cause des effets de sol.


Les techniciens orientent donc leurs recherches en direction de l’effet Doppler, seul capable de discerner l’écho d’un avion volant en très basse altitude, d’un écho parasite émis par le sol.


Surveillance, coordination, direction et harmonisation




Le premier prototype de l’AWACS E3 Sentry que nous connaissons vole pour la première fois en octobre 1975.


Son rôle est défini de la sorte : Surveillance de l’espace aérien d’un théâtre d’opération, coordination des communications, direction et harmonisation des opérations aériennes.


Son radar AN/APY-1 ou 2 situé dans le rotodôme de 9.14 mètres de diamètre situé sur le dessus du fuselage, peut détecter tous les types d’appareils volant entre le niveau de la mer et la stratosphère.


Son équipement électronique de pointe permet en outre de détecter les navires amis et ennemis (code IFF) et de garder une mémoire de position de chacun dans la sphère du théâtre d’opération.





La France, poste avancé face au bloc communiste, se devait de s’équiper d’une telle machine pour crédibiliser sa politique indépendante de dissuasion.


Le 26 Février 1987 elle commande 4 E3 à la firme Boeing. Ce seront les derniers B707 (cellule de base) construits par celle-ci.


Enfin, le 10 Octobre 1990 l’E3-F n° 201, escorté par 4 chasseurs atterrit au Bourget pour être équipé. Le premier vol de test a lieu le 8 Février 1991 suivi le 30 Mai 1991 par le premier vol avec équipage constitué.


La 36ème Escadre de détection aéroportée EDA est déclarée opérationnelle le 19 juin 1992 par le général commandant le CAFDA.
Dès le jeudi 12 août 1992, les E-3F sont engagés sur les Balkans. 




L'activité opérationnelle de l'escadron est une sortie de 10 heures par jour au plus fort de la crise du Kosovo en 1999. 




Depuis 2000, les 4 SDCA sont équipés du système ESM pour rendre nos avions encore plus performants et interopérables avec les autres AWACS.



Le modèle réduit du géant, utilisé par la Marine en alerte avancée est le E-2C HAWKEYE

-FNCV-
 
 
 
 
 
Lexique :
 
 


  • MSBS : mer – sol – balistique - system
  • SSBS  : sol – sol – balistique – system
  • AWACS :  Airborne warning and control system
  • Early warning :  alerte avancée
  • EDA : Escadre de Détection Aéroportée
  • EDCA : Escadron de Détection et de Contrôle Aéroporté

 
 
 
 
 
L’E-3F SDCA AWACS :
 
 
Moteurs :                      4 CFM 56-2-A3          Puissance : 4 x 10900 kgp
Envergure :                  44.40 m                      Longueur :   46.60 m
Hauteur au sol :         12.60 m                      Surface alaire :  283 m²
Masse à vide :            85600 kg                    Masse maximale :  151950 kg
Plafond pratique :      12200 m                     Autonomie :  9250 km
Vitesse maxi :             Mach 0.78  


                Equipage :  2 pilotes et 15 membres
 
 
 
 
 


___________________________________ ▂ ▄ ▅ ▆ ▇ █ Signature █ ▇ ▆ ▅ ▄ ▂ ____________________________________

N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
 
Armée de l'Air. Le PC aérien ...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Recherche PHOTOS MARINE pour le musée de l'armée
» L'armée Normande !
» 2 décembre : Nocturne au Musée de l'armée à Bruxelles
» l'armée suisse
» Crash d'un hélicoptère de l'armée: 2 blessés graves

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LES MATERIELS ET LES MOYENS :: MATERIELS/MOYENS DE TRANSPORTS :: Aérien-
Sauter vers: