Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 UN BUDJET DES ARMEES QUI SE DOIT D'ETRE REVU ET CORRIGE A LA HAUSSE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6435
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: UN BUDJET DES ARMEES QUI SE DOIT D'ETRE REVU ET CORRIGE A LA HAUSSE   Mer 7 Sep - 17:51

SOURCE : MINISTERE DEFENSE - VIA ECHOS
=---------------------




--Manuel Valls a estimé que la France allait devoir continuer à augmenter son budget de défense, face à la menace terroriste, pour atteindre 2% du PIB, et "peut-être plus". - Pierre ADENIS/LAIF-REA
-----------------------
Le chef d’état-major alerte sur l’« usure » de forces surmenées. Gauche et droite convergent sur la nécessité de relever les dépenses militaires.


Quel que soit le futur chef de l'Etat en 2017, il devra trouver de nouvelles ressources pour le budget de la défense. A gauche comme à droite, les principaux dirigeants politiques insistent sur la nécessité d'augmenter la dépense militaire au niveau minimum de 2 % du PIB, promis lors du dernier sommet de l'Otan à Varsovie. Actuellement, la France consacre 1,7 % de son PIB à sa défense, en incluant les retraites des militaires


« On n'a pas le choix, il faut dépenser plus, l'objectif de 2 % est atteignable », a souligné ce mardi le Premier ministre, Manuel Valls, lors de l'universités d'été de la Défense, en rappelant la rupture fondamentale constituée par l'apparition du terrorisme djihadiste.


« Le budget doit augmenter à 41 milliards »


« Ces 2 % sont le socle de notre souveraineté », a insisté l'ex-chef de gouvernement Les Républicains Jean-Pierre Raffarin, aujourd'hui président de la commission des Affaires étrangères, de la Défense et des Forces armées du Sénat, tandis que Patricia Adam, présidente socialiste de la commission de la Défense nationale et des Forces armées de l'Assemblée, a rappelé les besoins immédiats : 1 milliard d'euros de plus pour maintenir la dissuasion nucléaire, 1 milliard de plus pour payer les 11.000 postes de l'armée de terre rétablis par François Hollande, et 2 milliards, voire 2,5 milliards pour combler ce que l'armée dénomme pudiquement des « trous capacitaires ».


« Au Mali, on identifie des katibas djihadistes mais on les laisse filer, parce que l'hélicoptère est en réparation, le blindé pas disponible ou parce qu'il n'y a toujours que trois drones à disposition au Sahel, résume en substance un haut gradé. C'est comme d'avoir un vêtement usé dont vous craignez à tout moment qu'il ne se déchire. »


Se préparer à une guerre longue


Le chef d'état-major des armées, Pierre de Villiers l'a confirmé : « Parfois on a la cible, mais on ne peut pas y aller », rappelant que la France a le devoir de se préparer à une guerre longue. « Le budget doit augmenter de 32,7 milliards actuellement à 41 milliards en 2020 », a-t-il demandé, en insistant sur le fait qu'il s'agit seulement de mettre en cohérence les moyens avec les opérations demandées.


La loi de programmation militaire prévoit, par exemple, la mobilisation de 12 avions de chasse, mais l'engagement de la France en Syrie, au Sahel, en Irak et dans le cadre de l'Otan se traduit par l'emploi permanent de 20 chasseurs. A aucun moment le législateur n'avait anticipé l'opération Sentinelle et la mobilisation permanente de 7.000 à 10.000 soldats dans l'Hexagone... « Nous sommes une grande armée, respectée, mais elle s'use, je ne vois pas que nous puissions continuer comme cela », a insisté le général de Villiers.


Priorité à la sécurité des Français


A l'université d'été, Manuel Valls et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, ont souligné la fin des rêves de quiétude post-guerre froide et l'obligation de réinscrire l'effort militaire dans un nouveau contexte de menaces : le terrorisme djihadiste, lui, ne disparaîtra pas. Même si Daech perd les territoires conquis en Irak et en Syrie, les racines du fondamentalisme demeureront. A ce terrorisme militarisé s'ajoute le retour de l'utilisation de la force par les grandes puissances, sans souci du droit international, comme l'ont montré l'annexion de la Crimée par la Russie ou le rejet par Pékin de l'arbitrage international sur les îles Spratleys, en mer de Chine.


En ajoutant l'inéluctable repli américain, il est « impossible dans ce contexte de renoncer à l'éventail complet de notre défense », a plaidé Jean-Yves Le Drian. « Jusqu'à la fin de mon mandat, ma priorité sera la sécurité des Français, a promis Manuel Valls. Mais ce sera aussi celle du prochain quinquennat. »


@annebauerbrux 

En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/industrie-services/air-defense/0211263091365-larmee-admet-renoncer-a-des-cibles-faute-de-moyens-2025291.php?gZtWPGYjZS21ooAD.99----------------------------
Revenir en haut Aller en bas
glaive
membre confirmé
membre confirmé
avatar

Féminin
Nombre de messages : 3628
Age : 53
Emploi : Doublure
Date d'inscription : 08/06/2012

MessageSujet: Re: UN BUDJET DES ARMEES QUI SE DOIT D'ETRE REVU ET CORRIGE A LA HAUSSE   Mer 7 Sep - 22:37

Les Militaires doivent avoir un budget,conséquent ,pour moi perso,c'est normal....................................
Revenir en haut Aller en bas
 
UN BUDJET DES ARMEES QUI SE DOIT D'ETRE REVU ET CORRIGE A LA HAUSSE
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Signification de "mariés en face d'église" de LAURENT et COSNAY !
» Chien attaché en voiture: Est-ce obligatoire?
» La puériculture d'occasion
» PTLH - son forum doit-il ETRE ET DURER... ?
» Mon bulletin de paie doit contenir des mentions obligatoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Le Bar de l'Ancien, les Infos du Monde-
Sauter vers: