Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailFAQS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Ven 1 Jan - 10:58

Avis a tous
La Rubrique intitulée  Valeurs Actuelles - changera de denomination
a/c  du : 4 janvier - la Cause : Politique de ce tabloid de faire payer ses information et sa lettre journaliére..
Un MP va être envoiyé a notre administratrice pour qu'elle procédé au changement de Nom
Cette Rubrique s'appellera  : RUBRIQUE D' HUBERT LE MAQUIZARD
=========


=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=
QUI SOMMES NOUS?
--
LES MAQUIZARDS EN QUELQUES MOTS…
« Les Maquizards sont un groupe créé par une poignée d’hommes et de femmes patriotes. Devant les atermoiements des politiques, ils ont décidé de donner de la voix par amour de la France.
Les Français attendent justice, vérité, droiture et courage de leur Gouvernement. Ils sont prêts à se battre si leurs gouvernants acceptent de leur délier les mains. Les Maquizards se veulent leur avant-garde.
Les Maquizards ne sont pas partisans. Face aux fractures qui divisent et parfois opposent les Français, ils essaient de construire des passerelles, des choix qui rassemblent, des perspectives qui unissent.
De parcours et de sensibilités différentes, les Maquizards sont animés d’un même désir de servir notre pays avec détermination et sens des responsabilités.
Pour certains, il est trop tard : la France serait trop faible et son déclin irrésistible… Rejoindre le Maquis, c’est croire qu’il est encore l’heure d’espérer et d’agir. »
===========
Les raisons de notre anonymat
Nous avons choisi l’anonymat parce qu’il est pour nous la certitude d’être lu pour ce que nous écrivons et non pas pour qui nous sommes.
Aujourd’hui, en France, le débat se focalise trop souvent sur les messagers et pas assez sur les messages. Nous ne voulons pas céder à cette facilité. L’anonymat n’est pas pour nous un confort, c’est une conviction : ce qui compte, c’est ce qui est dit lorsque la personne s’en explique.
Nous voulons débattre et faire avancer les débats. Dénouer les nœuds et les blocages, dissiper les illusions, trouver des solutions aux défis de notre pays, servir l’intérêt général et non celui de tel ou tel parti, tel ou tel corporatisme, tel ou tel leader ; inciter chacun de nous à donner le meilleur de soi-même.

Ils ont rejoint le Maquis et ils nous disent pourquoi…
« La France s’affaissera si elle ne se prend pas en mains, si elle ne se voit pas telle qu’elle est, et si elle ne met pas en œuvre les changements dont elle a impérativement besoin : tel est l’enjeu dans lequel s’inscrit l’initiative citoyenne des Maquizards. » M
« Pour se sortir d’affaire, c’est ensemble ou pas du tout, dans la transparence et l’équité ou pas, dans un changement résolu de nos structures et pas dans une austérité qui nous mine, donc dans le courage… ou jamais. » J.-P
« J’ai rejoint les Maquizards parce que j’avais envie de réfléchir aux vrais sujets, de me poser les questions qui fâchent, d’aller plus loin que les articles inconsistants que nous propose souvent la presse quotidienne en ligne. Je voulais un espace de réflexion et d’échange sur la réalité de la situation économique et sociale de la France, qui permettent de trouver, ensemble, des solutions. » S
« Le monde a changé, il bouge tandis que la France se replie sur elle-même, sur ses avantages acquis et refuse le changement qui pourtant s’impose à elle. Notre jeunesse n’a plus comme horizon que la dette et le chômage. Il est temps de renverser la table et de mettre fin aux rentes dont certains bénéficient au détriment de beaucoup d’autres. Être Maquizards c’est empêcher le déclin qu’on nous prédit inéluctable, c’est refuser que l’avenir de notre pays continue à être pris en otage par les conservatismes de tous bords, c’est porter un nouveau projet de société qui redonnera l’envie aux Français  d’entreprendre, de créer et de conquérir le monde. » G
« J’ai intégré le Maquis à la suite d’autres Maquizards. Car notre maquis est d’abord une bande d’individus très différents, mais également très convaincus de la force des idées neuves, et très déterminés à les faire entendre. Conviction et détermination contagieuses: j’ai donc pris à mon tour la plume. Je la conçois moins comme un glaive, que comme une flèche qui vient transpercer les épais nuages de l’impuissance et du découragement. Il est possible que plusieurs flèches soient nécessaires pour y parvenir. » E
« Les Maquizards, c’est une bande de camarades aux idées et opinions différentes qui  propose des solutions courageuses et novatrices pour sortir la France des difficultés et lui redonner de l’espoir. Les Maquizards, c’est un certain état d’esprit. » A
> Contact presse : contact@maquizards.com
========
Hommes libres et patriotes, attachés à la vérité, nous avons rejoint le maquis.
Les Maquizards ne sont ni de droite, ni de gauche, ni du centre. Les Maquizards se retrouvent là où se battent, avec la force de leurs convictions, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, Français d’ici et d’ailleurs pour une société vibrante.
Les Maquizards ont quatre thèmes de prédilection: la vérité dans le discours politique, la justice sociale, la compétitivité des entreprises et du pays et la réduction de la dette publique. Pour autant, n’hésitez pas à nous envoyer votre contribution sur d’autres sujets comme l’éducation, la santé, la culture ou les collectivité territoriales.


Dernière édition par Kanesatake le Lun 4 Jan - 8:17, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Ven 1 Jan - 13:44

--Email to a friend
Pour leur lancement, les Maquizards ont décidé de se faire connaître par les médias online, diffusant leur première tribune sur Atlantico, nouveau site d’actualité online. S’inspirant des Anonymous et des Tea Party à l’américaine, ils souhaitent créer un mouvement, mobiliser les internautes et participer au débat des présidentielles 2012.

Après les Gracques qui voulaient rénover la gauche , voici les Maquizards ! Ce collectif de haut-fonctionnaires entend proposer des idées nouvelles pour sortir du déclinisme et regarder vers l’avenir. Voici leur manifeste.
Nombreux sont ceux qui s’accordent aujourd’hui pour dénoncer l’épuisement d’un système, et regretter la montée des intolérances, du découragement et du cynisme.
Parce que tout en ayant conscience des problèmes de notre pays, nous ne voulons pas glisser dans les sombres délices du déclinisme, nous avons décidé de prendre le maquis.
De ce « lieu », nous préparons des idées pour agir. Nous souhaitons associer le plus grand nombre à nos prises de position.
Certains de nos concitoyens pensent qu’il est déjà trop tard. « C’est foutu », disent-ils. D’autres qu’il est encore trop tôt. « La France n’est pas assez malade pour qu’un sursaut soit possible », affirment-ils.
Pour nous, il est encore et déjà l’heure d’espérer, de mobiliser et d’agir. Comme l’écrivait HG Wells : « Ayons le courage de regarder la réalité en face. Alors seulement nous pourrons faire quelque chose ».
Les Français attendent justice, vérité et exemplarité de leur État. Ils sont prêts à se battre si on veut bien leur délier les poings. Mais souvent ceux qui expriment les critiques les plus fortes ne font pas partie du système et n’ont pas le pouvoir de le réformer.
Qui sommes-nous ?
Nous sommes douze. De la gauche, du centre et de la droite, nous avons adopté une démarche bipartisane. Force que nous nous intéressons à la victoire de la France, pas à celle d’un parti ou d’un(e) candidat(e).
Parce que nos fonctions nous placent au cœur des rouages et nous permettent de voir ce qui se fait, ce qui se dit, ce qui se cache, nous avons décidé de nous unir pour dénoncer ensemble les obstacles et les erreurs qui affaiblissent notre pays et l’empêchent de progresser.
Nous occupons des postes à responsabilité dans l’appareil d’État, dans la Justice, dans de belles entreprises françaises.
Nos âges, nos parcours, nos origines sont divers. Mais nous avons en commun l’amour de la France et la conviction qu’il est – encore – temps d’agir pour redresser la situation de notre pays.
Dans treize mois, les Français éliront leur président de la République. Cette élection, l’élection reine dans la Vè République, ne peut pas, ne doit pas être bâclée. Un an, ce n’est pas trop pour mettre les grands sujets sur la table, les faits, les chiffres, les choix possibles et débattre. « Connaître le réel et aller à l’idéal » disait Jaurès. Nous ne devons pas seulement élire un homme ou une femme mais aussi un projet. Et ce projet doit être celui du candidat mais aussi – et surtout – celui des Français.
Pourquoi avons-nous choisi de rester anonymes ? Parce que nous voulons que l’attention soit portée sur ce que nous disons et non sur qui nous sommes. Nous sommes des messagers. L’important ce n’est pas nous mais nos messages et les débats qu’ils doivent générer et alimenter.
Ni à droite ni à gauche, on ne dit la vérité sur l’état réel de la France. Quand les partis sont au pouvoir, ils embellissent ! Dès que les mêmes sont dans l’opposition, ils dramatisent et noircissent. Comment nos concitoyens peuvent-ils s’y retrouver ? Qui peuvent-ils croire ?
Le peuple français est riche de son histoire et de son bon sens. Il sent que les responsables politiques de tous bords lui racontent des histoires, des balivernes, des contes de fées. Il faut convaincre et non séduire. Parler vrai et non plaire. Simplement dit, il faut dire le réel. Seul un diagnostic lucide, compris et partagé permettra aux Français de soutenir les réformes nécessaires.
A votre tour, sortez du rang et rejoignez-nous
Mobilisez vous. Entrainez vos proches, vos amis, vos voisins. Plus nous serons nombreux, plus la démocratie vivra. Plus nous serons nombreux, plus la République sera.
Notre site se veut un espace de proposition et de dialogue. Nous y publierons progressivement nos textes. Nous vous invitons à venir dialoguer et partager vos idées. Nous comptons sur vous. Comptez sur notre franchise.
Les Maquizards.
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Ven 1 Jan - 14:42

La mort de Coluche : Le complot ou ??....


Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Ven 1 Jan - 17:29

Kanesatake a écrit:
Avis a tous
La Rubrique intitulée  Valeurs Actuelles - changera de denomination
a/c  du : 4 janvier - la Cause : Politique de ce tabloid de faire payer ses information et sa lettre journaliére..
Un MP va être envoiyé a notre administratrice pour qu'elle procédé au changement de Nom
Cette Rubrique s'appellera  : RUBRIQUE D' HUBERT LE MAQUIZARD
=========


=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=o=
QUI SOMMES NOUS?
--
LES MAQUIZARDS EN QUELQUES MOTS…
« Les Maquizards sont un groupe créé par une poignée d’hommes et de femmes patriotes. Devant les atermoiements des politiques, ils ont décidé de donner de la voix par amour de la France.
Les Français attendent justice, vérité, droiture et courage de leur Gouvernement. Ils sont prêts à se battre si leurs gouvernants acceptent de leur délier les mains. Les Maquizards se veulent leur avant-garde.
Les Maquizards ne sont pas partisans. Face aux fractures qui divisent et parfois opposent les Français, ils essaient de construire des passerelles, des choix qui rassemblent, des perspectives qui unissent.
De parcours et de sensibilités différentes, les Maquizards sont animés d’un même désir de servir notre pays avec détermination et sens des responsabilités.
Pour certains, il est trop tard : la France serait trop faible et son déclin irrésistible… Rejoindre le Maquis, c’est croire qu’il est encore l’heure d’espérer et d’agir. »
===========
Les raisons de notre anonymat
Nous avons choisi l’anonymat parce qu’il est pour nous la certitude d’être lu pour ce que nous écrivons et non pas pour qui nous sommes.
Aujourd’hui, en France, le débat se focalise trop souvent sur les messagers et pas assez sur les messages. Nous ne voulons pas céder à cette facilité. L’anonymat n’est pas pour nous un confort, c’est une conviction : ce qui compte, c’est ce qui est dit lorsque la personne s’en explique.
Nous voulons débattre et faire avancer les débats. Dénouer les nœuds et les blocages, dissiper les illusions, trouver des solutions aux défis de notre pays, servir l’intérêt général et non celui de tel ou tel parti, tel ou tel corporatisme, tel ou tel leader ; inciter chacun de nous à donner le meilleur de soi-même.

Ils ont rejoint le Maquis et ils nous disent pourquoi…
« La France s’affaissera si elle ne se prend pas en mains, si elle ne se voit pas telle qu’elle est, et si elle ne met pas en œuvre les changements dont elle a impérativement besoin : tel est l’enjeu dans lequel s’inscrit l’initiative citoyenne des Maquizards. » M
« Pour se sortir d’affaire, c’est ensemble ou pas du tout, dans la transparence et l’équité ou pas, dans un changement résolu de nos structures et pas dans une austérité qui nous mine, donc dans le courage… ou jamais. » J.-P
« J’ai rejoint les Maquizards parce que j’avais envie de réfléchir aux vrais sujets, de me poser les questions qui fâchent, d’aller plus loin que les articles inconsistants que nous propose souvent la presse quotidienne en ligne. Je voulais un espace de réflexion et d’échange sur la réalité de la situation économique et sociale de la France, qui permettent de trouver, ensemble, des solutions. » S
« Le monde a changé, il bouge tandis que la France se replie sur elle-même, sur ses avantages acquis et refuse le changement qui pourtant s’impose à elle. Notre jeunesse n’a plus comme horizon que la dette et le chômage. Il est temps de renverser la table et de mettre fin aux rentes dont certains bénéficient au détriment de beaucoup d’autres. Être Maquizards c’est empêcher le déclin qu’on nous prédit inéluctable, c’est refuser que l’avenir de notre pays continue à être pris en otage par les conservatismes de tous bords, c’est porter un nouveau projet de société qui redonnera l’envie aux Français  d’entreprendre, de créer et de conquérir le monde. » G
« J’ai intégré le Maquis à la suite d’autres Maquizards. Car notre maquis est d’abord une bande d’individus très différents, mais également très convaincus de la force des idées neuves, et très déterminés à les faire entendre. Conviction et détermination contagieuses: j’ai donc pris à mon tour la plume. Je la conçois moins comme un glaive, que comme une flèche qui vient transpercer les épais nuages de l’impuissance et du découragement. Il est possible que plusieurs flèches soient nécessaires pour y parvenir. » E
« Les Maquizards, c’est une bande de camarades aux idées et opinions différentes qui  propose des solutions courageuses et novatrices pour sortir la France des difficultés et lui redonner de l’espoir. Les Maquizards, c’est un certain état d’esprit. » A
> Contact presse : contact@maquizards.com
========
Hommes libres et patriotes, attachés à la vérité, nous avons rejoint le maquis.
Les Maquizards ne sont ni de droite, ni de gauche, ni du centre. Les Maquizards se retrouvent là où se battent, avec la force de leurs convictions, jeunes et moins jeunes, hommes et femmes, Français d’ici et d’ailleurs pour une société vibrante.
Les Maquizards ont quatre thèmes de prédilection: la vérité dans le discours politique, la justice sociale, la compétitivité des entreprises et du pays et la réduction de la dette publique. Pour autant, n’hésitez pas à nous envoyer votre contribution sur d’autres sujets comme l’éducation, la santé, la culture ou les collectivité territoriales.
Revenir en haut Aller en bas
Liliane
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1793
Emploi : sans
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Ven 1 Jan - 17:42

Coucou rené
comme je t'ai dit en MP le changement de nom se fera quand JP reviendra pour l'instant il vaut mieux ne plus toucher à rien .
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Ven 1 Jan - 17:53

@ Lilane - Ton jugement est excellenr - Yes. JP le fera ..
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Dim 3 Jan - 20:33

OK - Liliane - c est fait - est-ce toi? Sollz ou jP
Revenir en haut Aller en bas
Liliane
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1793
Emploi : sans
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Dim 3 Jan - 23:23

C'est moi finalement lol!
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Q   Lun 4 Jan - 6:43

@ Liliane  ' Merci au nom d'Hubert the Maquizard


lol! lol!
,
@ de Source : La Presse + Mtl -Qc- Ca.
OPINION
DANS LES NUAGES À L’ABRI DU FISC

Nous vivons désormais dans un monde où c’est le pouvoir économique qui télécommande le politique, et non l’inverse
BOUCAR DIOUF
HUMORISTE, CONTEUR BIOLOGISTE ET ANIMATEUR
--------------------------
J’ai écouté cette semaine le formidable documentaire sur l’évasion fiscale en deux épisodes présenté à RDI et intitulé Évasion fiscale : le prix à payer, et je dois avouer que même pour un analphabète de la finance, cela m’a permis de comprendre pourquoi le mot austérité est le plus populaire dans le langage politique d’aujourd’hui et que le néolibéralisme est devenu la grande mode. J’ai appris que le temps où la grande industrie payait sa juste part de taxes et d’impôts semble bien loin. J’ai compris que nous vivons désormais dans un monde où c’est le pouvoir économique qui télécommande le politique, et non l’inverse.

J’ai surtout compris pourquoi l’État providence est aujourd’hui critiqué et méprisé comme s’il était la source de tous nos maux. Quand les politiciens nous disent que notre panier de services est trop lourd, on devrait être nombreux à répondre que c’est normal parce que les plus forts ne veulent plus pousser. Flanqués des meilleurs avocats et fiscalistes de la planète, ces puissants amènent même les politiciens à permettre que soit présenté comme de l’efficacité fiscale ce qui est de l’évitement fiscal. Ainsi, bien avant iCloud, une certaine finance internationale savait faire voyager l’argent et les informations par la troposphère. Comme ses activités sont planétaires, les gigantesques profits qu’elle génère passent par-dessus nos têtes, pénètrent ce nuage et aboutissent dans les paradis fiscaux.

Les leaders politiques du monde se donneront bientôt rendez-vous à Paris pour trouver des solutions au réchauffement climatique. Les mêmes chefs d’État qui ne jurent que par la croissance économique parleront de tout sauf du nœud du problème. Si la Terre se réchauffe, c’est aussi en partie parce que la richesse y est concentrée entre les mains d’une minorité qui en veut toujours plus. Alors, pour soigner ce mal de terre, il faut une certaine redistribution de la richesse, mais surtout questionner le gigantisme industriel engendré par la mondialisation des économies. Chaque accord commercial international est une opportunité offerte à ces géants de venir manger le gagne-pain de ceux qui sont plus petits et rapatrier toutes ces richesses dans ce nuage où ils sont les seuls à avoir le mot de passe.

En plus de cette indispensable guerre aux paradis fiscaux, la survie de cette Terre passera par un grand virage vers la croissance inclusive et l’économie de proximité.

Il y a quelques mois, Oxfam nous apprenait que désormais, 1 % de ces gens les plus riches de la planète possèdent un peu plus de 50 % de toutes les richesses de la Terre. Une information qui confirmait les mêmes préoccupantes inégalités qui avaient inspiré le slogan du mouvement Occupy Wall Street : « Nous sommes le 99 % ! » L’élastique des inégalités entre ces richissimes et les damnés de la terre a atteint sa limite d’extensibilité et à moins d’un changement majeur, le toujours plus gros cramera la démocratie avant même de réchauffer la planète.

Combien de temps encore résisteront les murailles de protection des richissimes contre ces oubliés que la droite américaine, adepte du cannibalisme social et allergique à l’« Obamacare », propose de laisser crever plutôt que de payer un peu plus d’impôts ? Victimes du capitalisme sauvage, ces serfs des temps modernes s’attaqueront tôt ou tard à ce néo-féodalisme où financiers, oligarques et banquiers sont devenus les tout-puissants seigneurs qui vampirisent les plus vulnérables.

Entendons-nous bien, je ne suis pas contre l’enrichissement, je dis simplement que tout le monde doit payer sa juste part d’impôts pour garnir l’indispensable panier de services. Dans le cas contraire, une révolte planétaire semble imminente, car il faut un jour freiner l’avidité de ces profiteurs sans scrupule qui oublient parfois qu’à la fin, il ne leur restera plus que la maigre surface de terre suffisante pour les enterrer.

Ce texte provenant de La Presse+ est une copie en format web. Consultez-le gratuitement en version interactive dans l’application La Presse+.


Dernière édition par Kanesatake le Lun 4 Jan - 8:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: TENSION ENTRE ANKARA ET RYAD   Lun 4 Jan - 8:04

Source Ouest Fr
=============
lol!  lol!  lol! La tension monte de plusieurs crans entre l'Arabie Saoudite et l'Iran
Arabie Saoudite - Modifié le 04/01/2016 à 07:54 |
======================

======================


L'exécution par Ryad d'un haut dignitaire chiite saoudien a mis l'Iran dans la rue. Les relations diplomatiques sont rompues. Les appels au calme se multiplie de par le monde. L'exécution par Ryad d'un haut dignitaire chiite saoudien a mis l'Iran dans la rue. Les relations diplomatiques sont rompues. Les appels au calme se multiplie de par le monde. | EPA/MAXPPP
Facebook Twitter Google+
Achetez votre journal numérique
L'exécution par Ryad d'un haut dignitaire chiite saoudien a mis l'Iran dans la rue. Les relations diplomatiques sont rompues. Les appels au calme se multiplient dans le monde.

L'exécution en Arabie Saoudite d'un dignitaire chiite saoudien a exacerbé dimanche les tensions au Moyen-Orient, en Iran où l'ambassade saoudienne à Téhéran a été en partie détruite par des manifestants en colère, mais aussi à Bahreïn théâtre d'affrontements entre la police et des chiites. Ce soir, l'Arabie saoudite annonce la rupture de ses relations diplomatiques avec l'Iran. L'Arabie saoudite a décidé de « rompre ses relations diplomatiques avec l'Iran et exige le départ sous 48H des membres de la représentation diplomatique iranienne », a-t-il déclaré dans une conférence de presse à Ryad.

La mise à mort du cheikh Nimr Baqer al-Nimr, figure de la contestation contre le régime saoudien, a également provoqué la colère dans les communautés chiites d'Arabie saoudite, d'Irak, du Liban, et du Yémen. Des affrontements violents opposaient dimanche à Bahreïn la police à des manifestants de la communauté chiite, majoritaire dans ce pays dirigé par une dynastie sunnite, qui protestaient contre l'exécution de Nimr al-Nimr.

Dans le village d'où était originaire Nimr al Nimr, la police saoudienne a essuyé des "tirs nourris" dimanche soir. Un civil a été tué et un enfant de huit ans blessé.

L'exécution de Nimr al Nimr suscite aussi l'inquiétude de l'ONU, des États-Unis et de l'Union européenne (UE) qui craignent qu'elle n'enflamme davantage les tensions entre chiites et sunnites dans la région. Le dignitaire chiite de 56 ans a été exécuté samedi avec 46 autres personnes, dont un Tchadien et un Égyptien, condamnées pour « terrorisme ». La plupart d'entre elles étaient des djihadistes du groupe djihadiste sunnite Al-Qaïda.

L'ambassade saoudienne attaquée

« Sans aucun doute, le sang de ce martyr versé injustement portera ses fruits et la main divine le vengera des dirigeants saoudiens », a averti dimanche le guide suprême iranien, l'ayatollah Khamenei.

Quelques heures plus tôt, en milieu de nuit, des centaines de personnes en colère ont attaqué à coups de cocktails Molotov l'ambassade d'Arabie saoudite à Téhéran dans laquelle ils ont pu pénétrer. « Le feu a détruit l'intérieur de l'ambassade », a déclaré un témoin.

Le consulat saoudien à Mashhad (nord-est) a également été attaqué. Le procureur de Téhéran a annoncé l'arrestation de 40 manifestants et quatre autres personnes ont été arrêtées à Mashhad.

Manifestations à Téhéran

Tout en dénonçant l'exécution, le président Hassan Rohani a qualifié d'« injustifiables » les attaques contre les représentations saoudiennes, que la police diplomatique a été chargée de « protéger ». Plus d'un millier de personnes ont manifesté dimanche sans incidents en deux lieux différents à Téhéran pour protester contre l'exécution de Nimr.

Un rassemblement s'est notamment tenu à proximité de l'ambassade d'Arabie saoudite, malgré l'interdiction du gouvernement. Avant d'être dispersés par la police anti-émeutes, les manifestants ont crié « mort à Al-Saoud », du nom de la famille régnante à Ryad et des drapeaux américains et israéliens ont été brûlés. La rue où est située l'ambassade a été rebaptisée du nom du dignitaire chiite exécuté, selon l'agence Isna. Dimanche soir, l'ambassade était protégée par la police qui a installé des barrières pour l'isoler.

Infographie Infographie | Visactu
Si l'indignation et la colère sont particulièrement fortes en Iran, pays musulman à 90% chiite et grand rival de l'Arabie saoudite à majorité sunnite, des chiites ont manifesté aussi en Arabie Saoudite et en Irak, dans la ville sainte chiite de Kerbala (centre). L'ayatollah Ali Sistani, plus haute autorité chiite en Irak, a qualifié d'« agression » le « versement du sang pur » des exécutés.

Au Liban, Hassan Nasrallah, chef du puissant mouvement chiite Hezbollah allié de l'Iran, a condamné le « terrorisme » et le « despotisme » de l'Arabie saoudite.

Éviter l'escalade

Le cheikh Nimr avait été condamné à mort en octobre 2014 pour « terrorisme », « sédition », « désobéissance au souverain » et « port d'armes » par un tribunal de Ryad. Au-delà du Moyen-Orient, son exécution préoccupe les États-Unis, soutien traditionnel de l'Arabie saoudite, qui craignent que les « tensions communautaires s'exacerbent à un moment où il est urgent de les apaiser ».

Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a appelé « tous les dirigeants de la région à chercher à éviter l'exacerbation des tensions sectaires ». La chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini a parlé au téléphone au ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

Ils ont estimé qu'« aucun effort ne devait être épargné pour maintenir la situation sous contrôle et éviter une escalade des tensions sectaires. La sécurité et la stabilité de l'ensemble de la région, qui fait déjà face à de graves menaces, est en jeu », selon un communiqué de l'UE.

Appel au calme de Paris et Berlin

Même tonalité du côté de la France et de l'Allemagne. Paris « appelle les responsables de la région à tout faire pour éviter l'exacerbation des tensions sectaires et religieuses », tandis que Berlin estime que la mise à mort du chef religieux saoudien « renforce notre inquiétude actuelle quant à une tension croissante (...) au sein de la région ».

L'exécution de Nimr al-Nimr risque en effet d'aggraver encore la rivalité entre Téhéran et Ryad qui s'opposent dans les crises régionales, en particulier en Syrie et au Yémen.
Revenir en haut Aller en bas
Liliane
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1793
Emploi : sans
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Lun 4 Jan - 11:17

lol! lol! lol!

Merci à HUBERT THE MAQUIZARD pour toutes ces bonnes nouvelles
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Lun 4 Jan - 13:12

Post Communiqué Par Miss61 et ayant sa olace dans la RubrIque de Hubert The Maquisard
====
Au nom de Hubert : Merci Miss61
===================

EN VOILA DES VERITES QU'ON AVAIT OMIS DE NOUS REVELER.

Chevre Rouge
27 novembre, 15:48 ·
Je vais vous raconter une longue histoire.
En 1971, une poche de gaz gigantesque a été
découverte, dans le golfe persique, répartie à moitié
moitié entre le Qatar et l'Iran. Cette poche, les qataris
l'ont nommé North Dome, et les perses - ou iraniens -
l'ont nommée South Pars (rien à voir avec Eric
Cartman).
Cette poche de gaz représente 20% des réserves
naturelles de gaz du monde. Le Qatar a commencé les
forages en 1988, pour passer, à partir de 1996, en
phase de production et augmenter progressivement sa
capacité de production, au fil des années.
L’Iran, du fait du blocus économique qui le frappait, n'a
pu commencer l'exploitation de ce champ que bien plus
tard, mais rattrape depuis son retard.
De l'autre côté, schématiquement, l'Europe est un
gigantesque consommateur de gaz qui ne produit
pratiquement rien et doit tout acheter sur le marché
international. Les trois grandes sources de gaz qui
alimentent l'Europe sont l'Algérie, les champs de la mer
du nord (exploités par le royaume uni et la Norvège)...
et la Russie.
La Russie ayant réussi à nouer des liens proches avec l'Algérie, l'Europe vit donc dans une situation de
dépendance stratégique permanente vis-à-vis d'une coupure toujours possible du gaz russe qui, si elle
était également appliquée par l'Algérie, plongerait l'Europe dans une crise énergétique grave.
La conjonction de ces deux facteurs, d'un côté un Qatar et un Iran producteurs massifs d'un gaz
abondant, et de l'autre d'une Europe qui voudrait diversifier ses sources d'approvisionnement
énergétiques, tout cela explique le rapprochement entre la France et le Qatar (mais aussi le relâchement
du blocus iranien).
Donc, à partir de 2007, un Qatar ayant des quantités immenses de gaz à fourguer a commencé à
draguer l’État français, s'offrant des clubs de foot, des coupes du monde pour devenir populaire et... en
substance, monter un projet de gazoduc direct, allant du Qatar, passant par l'Arabie Saoudite, rejoignant
la Turquie, puis rentrant en Europe par les Balkans.
Le seul problème... c'est qu'entre l'Arabie Saoudite et la Turquie, il n'y a que deux pays, le premier étant
l'Irak et le second... la Syrie.
L'Irak étant en guerre et jugé totalement inadéquat pour y construire un gazoduc, les qataris et les
saoudiens ont proposé, en 2009, à Bachar El Assad de construire ce gazoduc sur son territoire.
Bachar El Assad étant allié de la Russie, la Russie lui fit refuser ce transit, puisque ce gaz qatari allait la
priver de son arme stratégique contre l'Europe. Assad refusa donc, en conséquence de quoi, en 2011 le
Qatar et l'Arabie Saoudite consacrèrent quelques milliards d'euros à la création de milices en Syrie pour
entamer un conflit contre Assad, dans l'espoir de le destituer, étant entendu que l’État qui prendrait sa
place pourrait être islamiste ou n'importe quoi d'autre, la seule obligation qui lui incomberait, dès sa prise
de pouvoir, se résumant à la construction de ce gazoduc.
Le Qatar et l'Arabie Saoudite financèrent ainsi Al Nosra, branche d'Al Qaïda en Syrie, avec la
bénédiction d'Israël qui voyait d'un bon oeil la chute d'El Assad, qui ainsi arrêterait de financer le
Hezbollah qui du coup n'aurait plus eu de financement pour continuer de tirer des roquettes sur Israël.
Et la guerre civile en Syrie éclata, et ... la guerre s'enlisa, pendant des mois, des années...
En septembre 2013, excédés par le temps que prenait cette petite guerre coloniale, les USA, la France
et le Royaume uni se décidèrent à envoyer une flotte de guerre pour appuyer les rebelles syriens et faire
chuter Bachar et son régime.
La Russie, qui ne l'entendait pas de cette oreille, envoya plusieurs navires de guerre s'interposer entre la
côte syrienne et la coalition qui allait passer à l'attaque.
Il faut ici comprendre que la façon de faire la guerre des USA est très monolithique, codifiée... lorsqu'ils
passent à l'attaque, ils le font :
1) avec des missiles tomahawk, qui permettent de détruire les radars à interférométrie et les radars
passifs (ceux qui voient les avions furtifs),
2) ce qui permet ensuite d'envoyer l'aviation furtive détruire les défenses anti aériennes et les PC de
commandement,
3) ce qui permet ensuite d'envoyer la vague de bombardiers classiques pour inonder les troupes
terrestres ennemies de bombes.
Donc, toute la stratégie américaine est basée sur l'attaque première des tomahawks. En septembre
2013, la flotte américaine, avant de lancer le gros de ses tomahawks en a lancé deux, de
"reconnaissance"... et ils ont eu la très désagréable surprise de les voir tomber dans l'eau, leurs missiles
ayant été brouillés par les contre-mesures électroniques de la flottille russe.
Donc, alors que la télé nous bombardait avec les explications sur l'attaque qui allait avoir lieu, que
Hollande l'avait annoncée publiquement... eh bien l'occident a du replier ses billes et rentrer penaud à la
maison, puisque l'attaque ne pouvait pas avoir lieu. Et cette guerre annoncée fut oubliée du jour au
lendemain par nos médias.
La vengeance de l'occident eu lieu quelques mois plus tard, en Ukraine. Une révolution fut organisée par
les services secrets européens. Des barbouzes de la DGSE engagèrent quelques centaines de
mercenaires pour organiser un coup d’État, qui eut bien lieu, le but premier étant de punir la Russie qui
avait eu l'outrecuidance de croire qu'elle pouvait agir en tant que superpuissance.
Et l'Ukraine tomba aux mains d'une junte pro-occidentale. La Russie réagit en récupérant la Crimée et
en réussissant à utiliser le sentiment pro-russe d'une bonne moitié de l'Ukraine pour entamer là-bas une
guerre civile.
(Un avion de ligne abattu dans le ciel ukrainien) permet à l'Europe d'inventer des sanctions
économiques contre la Russie, ce qui permit de mettre à mal l'économie russe et de diminuer la valeur
du rouble par deux face à l'Euro tout comme au dollar.
Mais la Russie survécut sans trop de problèmes au choc économique.
Pendant ce temps, la guerre continuait en Syrie... Al Nosra avait accouché d'un monstre, l'Etat
Islamique, la guerre de tranchées était de plus en plus défavorable au régime d'El Assad...
L'Iran, considérant - à juste titre - que l'Arabie Saoudite finançait l'EI aussi bien en Syrie qu'en Irak, l'Iran
soutenant les pouvoirs centraux syrien et irakien et étant en conflit officieux avec l'Arabie Saoudite sur
deux fronts déjà, décida d'appuyer une révolte armée au Yemen contre l'Arabie Saoudite. Ce conflit
débuta en mars 2015.
Ainsi donc, l'Iran et l'Arabie Saoudite sont en conflit désormais sur trois fronts, en Syrie, en Irak et au
Yémen... l'exploitation de la poche de gaz north dome/south pars étant évidemment le noeud du
problème.
C'est ainsi que la Russie décida d'intervenir directement en Syrie, il y a un ou deux mois, pour assister le
pouvoir central, en faisant travailler essentiellement son aviation, sans troupes au sol.
L'espoir changea de camp, le combat changea d'âme, comme disait tonton Victor... Les troupes d'el
Assad reprenant le dessus, la construction qataro-arabo-turco-atlantiste tombait à l'eau. Qui plus est,
l'Etat Islamique et Al Nosra ayant poussé le bouchon un peu plus loin que ce qui était attendu... il
devenait de plus en plus difficile pour les "démocraties" occidentales de faire croire qu'elles étaient du
côté du "bien"... et l'on ne peut que constater l'habileté avec laquelle Poutine a réussi à remporter la
guerre médiatique en occident.
(extrait de publi de rouslan toumaniantz)
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Lun 4 Jan - 13:58

QUEL VA ETRE LES GAINS DES ELUS-ES SUR LES SIEGES DES FUTURES REGIONS
CELA VA BAISSER ... DIREZ VOUS.... ON A CENTRALISE - REGROUPÉ - COMPRESSÉ -
ET BIEN  " QUE NENNI  "  LEURS EMOLUMENTS VONT SERIEUSEMENT AUGMENTER..
ET SI CELA EST CONSTATE EN AQUITAINE- POITOU CHARENTES - C'EST LE MEME ARRANGEMENT SALARIAL QUI PREVAUT DANS LES DOUZE AUTRES REIONS..
HUBERT THE MAQUIZARD
--------------
Deux-Sèvres - Conseil régional
Combien nos nouveaux élus gagneront-ils à Bordeaux ?

04/01/2016 05:46
Nombre de commentaires réagir(3) Envoyer par mail Imprimer Soumettre  
La nouvelle assemblée qui sera installée ce matin à Bordeaux compte 183 élus. - La nouvelle assemblée qui sera installée ce matin à Bordeaux compte 183 élus. - (Photo archives PQR/Sud Ouest/Guillaume Bonnaud)La nouvelle assemblée qui sera installée ce matin à Bordeaux compte 183 élus. - (Photo -archives PQR/Sud Ouest/Guillaume Bonnaud)
-----------------------------------


La nouvelle assemblee siégera ce matin..
Les indemnités des conseillers régionaux du Poitou et des Charentes vont augmenter de 40 %. Celles de leurs collègues du Limousin de 75 %.

Quinze vice-présidents autour d'Alain Rousset
La fusion avec l'Aquitaine n'a pas que des inconvénients pour nos élus qui vont siéger pour la première fois aujourd'hui à Bordeaux. Les indemnités des conseillers régionaux de Poitou-Charentes vont augmenter de 40 % dans la nouvelle grande région. Celles de leurs collègues du Limousin vont bondir de 75 %.

C'est que le barème des indemnités des élus prévu par la loi est établi en fonction de la population de la région gérée. Le « salaire » maximum d'un conseiller de base peut ainsi varier de 1.500 € à 2.661 € bruts entre une région de moins d'un million d'habitants (c'était le cas du Limousin) et une autre de plus de trois millions d'habitants (c'était déjà le cas de l'Aquitaine et cela reste le cas de la Grande Aquitaine). En Poitou-Charentes, dans la strate des régions d'un à deux millions d'habitants, il s'élevait à 1.900 € bruts.
Alors que le président LR du Grand Est a déjà annoncé qu'il proposerait de réduire de près de 30 % le montant des indemnités des élus, la majorité de gauche sortie des urnes le 13 décembre dernier dans notre région a fait savoir qu'elle continuerait à appliquer le taux maximum prévu par la loi. L'argumentaire est simple : « Alain Rousset estime qu'il est important de bien rémunérer les élus politiques pour accomplir correctement leurs missions, ne pas céder à la tentation de la corruption et diversifier les origines ».

Facture totale en baisse de 211.000 €

Au passage, le service en charge de la communication du cabinet rappelle que « le travail d'un élu régional est très important » en citant les réunions parfois tardives, la présence dans les conseils d'administration et les missions de représentation le week-end.
Reste que l'alignement des conseillers élus dans les sept départements du Poitou, des Charentes et du Limousin sur celui des conseillers des cinq départements d'Aquitaine ne fera pas exploser le budget de la Région. Mieux, au final, la facture devrait baisser de 211.000 € ! Car si la nouvelle assemblée comptera 183 conseillers – soit l'addition des élus des trois anciennes régions –, elle n'aura plus que quinze vice-présidents à rémunérer contre quarante au total auparavant (quinze en Aquitaine, treize en Poitou-Charentes et douze en Limousin) et un seul président au lieu de trois. Qui a dit que la réforme ne permettrait pas de faire des économies ?

en savoir plus

Les 183 élus du nouveau conseil régional d'Aquitaine - Limousin - Poitou-Charentes percevront le maximum des indemnités prévues par la loi dans les régions de plus de 3 millions d'habitants.
> Conseiller régional : 2.661,02 € bruts par mois, soit 2.338,63 € nets.
> Membre de la commission permanente : + 10 %, soit 2.927,12 € bruts et 2.621,25 € nets.
> Vice-président : + 40 %, soit 3.725,43 € bruts et 3.275 € nets.
> Président : 5.512,13 € bruts.

Baptiste Bize
Revenir en haut Aller en bas
Athos79
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 6138
Age : 77
Emploi : retraité
Date d'inscription : 29/04/2014

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Lun 4 Jan - 14:50

Les gendarmes de Saint Tropez viennent de perdre leur adjudant Ckef : Gerber :
Michel Galabru est décédé
========
On ne l'entendra plus clamer  " C'est le Noooooooord...
avec sa vpix de stantor
Hubert  the Maquizard
============



DISPARITION - Le comédien, qui avait fêté ses 93 ans le 27 octobre, s'est éteint dans son sommeil, lundi 4 janvier. Ni le succès ni la reconnaissance du public n'ont jamais pu le persuader de son immense talent.

Il aurait aimé mourir sur scène. Michel Galabru s'est éteint au petit matin, lundi, dans un hôpital de la région parisienne. Il avait 93 ans. Il avait été très affecté par le décès de son frère médecin et de sa deuxième femme, ancien juge d'instruction, qui avait lutté des années contre la maladie.
En novembre dernier, Michel Galabru avait dû annuler les représentions de deux spectacles. Le Cancre où, seul en scène dans son théâtre de Montmartre, il racontait son parcours, ainsi qu'un spectacle Pagnol, Jofroi, qu'il devait jouer en tournée.
Il y a deux ans à peine, Galabru était en tournée avec La Femme du boulanger, de son auteur fétiche, qu'il avait lui-même mise en scène. Le public plébiscitait le comédien dont la faconde et la truculence seyaient si bien au cocu magnifique. Galabru avait aussi prêté sa verve à Jules Raimu au côté de Philippe Caubère en Marcel Pagnol. «On est des intermittents du spectacle, nous ne savons jamais où on va tomber», philosophait-il. Sa devise était «tenir le coup!».
Né le 27 octobre 1922, à Safi au Maroc, d'un père ingénieur des ponts et chaussées et d'une mère au foyer, le jeune Michel est scolarisé dans un pensionnat religieux de Montpellier, mais rêve de devenir footballeur professionnel. À 15 ans, dernier de sa classe, il devient, grâce à une tante passionnée de théâtre, fan d'un autre cancre: Sacha Guitry. C'est son admiration pour le dramaturge qui l'entraînera sur scène à Paris. L'adolescent s'habille comme son idole, porte des bagues de cuivre, marche avec une canne, rêve enfin d'être «auteur et acteur».

Michel Galabru n'était pas peu fier de rappeler qu'il avait décroché un premier prix au Conservatoire et avait eu Louis Jouvet pour professeur. Il l'imitait d'ailleurs parfaitement: «Bizarre, vous avez dit bizarre…», répétait-il, rigolard. Et plus sérieusement: «Il avait dit beaucoup de bien de moi.» En 1950, à 26 ans, Galabru entre à la Comédie-Française. Il y débute en interprétant George Dandin, de Molière. Sa prestation est saluée par Pierre Brisson, alors directeur du Figaro. Travailleur infatigable, Galabru passera sept années dans la Maison de Molière, qu'il quitte en 1957. Sans regrets. Suzanne Flon l'intègre dans sa troupe pour jouer La Mégère apprivoisée, avec Pierre Brasseur et Jean-Paul Belmondo.
Les années suivantes, le comédien, qui s'est toujours considéré avant tout comme «un homme de théâtre», s'illustre à la télévision, - en particulier dans le costume de Nestor Burma, dans de grandes dramatiques, et au cinéma. «Je préfère le cinéma car ça rapporte plus d'argent, le théâtre c'est correct, mais pas considérable», disait-il volontiers. Il se distingue ainsi dans La Guerre des boutons et surtout dans la tenue de Gerber, du mémorable Gendarme de Saint-Tropez, de Jean Girault, avec Jean Lefebvre et Louis de Funès (1964), premier opus d'une série qui marque les annales du 7e art. «À l'époque, on disait que nous étions des pitres, aujourd'hui, on offre les DVD des Gendarmes aux enfants!», avait-il constaté.

Michel Galabru regrettait souvent que le public le considère toujours comme le personnage de Gerber, qu'il confondait d'ailleurs avec celui de Cruchot (celui de Louis de Funès). «Je serai éternellement le ringard des gendarmes de Saint-Tropez, déplorait-il. Rien n'est jamais acquis… je ne suis pas Belmondo ou de Funès ; j'ai été le Poulidor du théâtre…»
Un acteur remarquable et remarqué
Pourtant, ce bourru profondément généreux, gourmet et gourmand, aurait aimé être un «auteur dramatique» et même créer une école pour former des jeunes pousses dans tous les domaines (théâtre, musique, peinture,…). Orgueilleux, il préférait attendre que son téléphone sonne plutôt qu'aller au-devant des rôles. S'il parlait souvent des nombreux «navets» qu'il avait tournés, il expliquait aussi qu'il dépensait plus qu'il ne gagnait et qu'il s'était «bien marré» sur les plateaux. Pour continuer à percevoir les cachets des Gendarmes, il refuse Le Nombril, la pièce de Jean Anouilh, dont il crée toutefois Les Poissons rouges. «On n'est jamais sûr de finir le mois», lançait-il, jovial.
Michel Galabru attendra vingt-cinq ans pour avoir un personnage à sa mesure sur grand écran: le meurtrier dans Le Juge et l'Assassin, de Bertrand Tavernier (1976). Un rôle d'abord destiné à Jacques Dufilho et qui lui vaudra le césar du meilleur acteur. François Truffaut ne s'était pas trompé: «Ce garçon, quand on lui donnera un beau rôle, il fera un malheur.»
Le Gendarme de Saint-Tropez, 1964.
Le Juge et l'Assassin, 1976 (césar du meilleur acteur).
La Cage aux folles, avec Michel Serrault (1978).
Le Femme du boulanger (1985).
Uranus (1990).
Les Chaussettes, opus 124, de Daniel Colas, avec Gérard Desarthe (2007, molière du meilleur comédien).
PrevNext

<>
Michel Galabru enchaîne ensuite avec un petit rôle dans Section spéciale, de Costa-Gavras (1975). Et plus tard, L'Été meurtrier, de Jean Becker (1983). À la télévision, il est remarquable dans Les Disparus de Saint-Agil, où il succède à Michel Simon (1991). Mais chassez le naturel comique et il revient au galop. Michel Galabru cumule de nouveau les comédies: Les Sous-doués, de Claude Zidi (1980), Papy fait de la résistance, de Jean-Marie Poiré (1983), La Cage aux folles, avec Michel Serrault (1978 et 1985). Impossible de les citer toutes!
Au théâtre, il casse la baraque avec Le Bourgeois gentilhomme, de Molière (1994), puis, déjà La Femme du boulanger. En 2004, il joue, avec sa fille Emmanuelle et son fils Jean, sa pièce fétiche, Les Rustres, de Carlo Goldoni, sous la férule de Francis Joffo. Une comédie qu'il avait créée dans une mise en scène de Roger Mollien et de Jean Vilar dans la Cour d'honneur du Palais des papes, au Festival d'Avignon, en 1961.
------------------------
Revenir en haut Aller en bas
Liliane
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1793
Emploi : sans
Date d'inscription : 13/08/2015

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Lun 4 Jan - 15:34

Et un de plus , il était sans langue de bois touchant par ses définitions sur la vie sans aucune ambiguÏté et sans illusion il savait ce que vaut le genre humain .
Revenir en haut Aller en bas
bretirouge
modérateur
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12110
Age : 80
Emploi : retraité actif
Date d'inscription : 29/07/2010

MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   Lun 4 Jan - 16:28

Si sunnite et chiites se bouffent c'est toujours çà en moins et sa fera du boulot pour la reconstruction  du fric dans les caisses des  illuminatis l'hydre mondial de la richesse

___________________________________ ____________________________________

3 ans chez Bigeard
N° 110396
Revenir en haut Aller en bas
http://blogdegustave-3rpc.over-blog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD   

Revenir en haut Aller en bas
 
RUBRIQUE DE HUBERT THE MAQUIZARD
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Criquebeuf en Caux HUBERT-LOISEL-LEMESLE-MAUCONDUIT
» Rubrique association
» anniversaire Hubert
» Suggestion pour la rubrique Make up
» Nouvelle Rubrique: beauté

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: LE FOYER :: Rubrique D' HUBERT LE MAQUIZARD par Athos79-
Sauter vers: