Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilPortailS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur .

Aller en bas 
AuteurMessage
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 16394
Age : 73
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Empty
MessageSujet: Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur .   Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Icon_minitimeLun 26 Oct 2015 - 18:42

Il y a 600 ans, le premier gendarme français tombait au champ d’Honneur
 
Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Azinco10
"La bataille d’Azincourt, miniature extraite des Vigiles du roi Charles VII de Martial d’Auvergne, fin du XVe siècle, Paris, Bibliothèque nationale de France, département des Manuscrits"

Ce 26 octobre 1415, c’est la désolation à Azincourt : la fine fleur de la chevalerie française y a été anéantie la veille par l’armée anglaise du jeune roi Henri V, débarquée à Cap-de-Caux, à l’embouchure de la Seine, quelques semaines plus tôt, avec l’intention de marcher vers Paris.

Après la très difficile conquête d’Harfleur, cette dernière, fatiguée et frappée de dysenterie, se dirige ensuite vers Calais pour s’y retrancher, le projet de s’emparer de la capitale du royaume de France étant remis à plus tard, le temps d’attendre des circonstances plus favorables.

Et c’est donc à Azincourt que la chevalerie française tente de couper la route aux Anglais et à leurs alliés.

Le rapport de force est alors largement en faveur des Français. Mais ces derniers, ayant oublié les leçons de la bataille de Crécy, vont donc subir une écrasante défaite.

Manquant de discipline tactique, portant une armure de 30 à 50 kg, embourbés dans un terrain détrempés, les chevaliers français sont « fixés » par les archers gallois capables de tirer 10 flèches à la minute alors que leurs adversaires, dotés d’arbalètes, ne peuvent aligner qu’un carreau dans le même temps.

C’est ainsi que de nombreux chevaliers du roi de France – qui n’avait pas toute sa tête – seront faits prisonniers.

Mais Henri V n’aura aucune mansuétude à leur égard, craignant leur attitude : à de rares exceptions, ils seront tous exécutés avec des méthodes que n’aurait pas renié Daesh!

Seule satisfaction dans ce désastre pour les Français : la prise de la couronne royale anglaise par les hommes emmenés par Ysembart, seigneur d’Azincourt, lors d’une attaque d’arrière-garde.

Cette bataille, qui inspirera Shakespeare, aura mis à mal certaines croyances alors bien ancrées chez les Français : la supériorité numérique n’est pas forcément un avantage, surtout quand on utilise des moyens et des méthodes totalement dépassés, quand on ne tient pas compte de la nature du terrain, quand on prive l’avant-garde de ses soutiens ou encore quand on refuse de voir les évidences et les réalités, parce qu’on « a toujours fait comme ça ».

Pourtant, le souvenir de Crécy ou même celui de Poitiers aurait dû éviter de telles erreurs.

Cela étant, parmi les chevaliers français tués à Azincourt, Le Gallois de Fougières tient une place particulière dans la mesure où il est considéré comme étant le premier gendarme à être tombé au champ d’Honneur.

Ou du moins identifié comme tel.

En effet, ce noble occupait les fonctions de Prévôt des Maréchaux, qui était à l’époque une sorte de gendarme chargé d’empêcher et de sanctionner toute atteinte de la part de la troupe à l’égard des populations civiles.

C’est plus probablement pendant la Guerre de Cent Ans qu’apparaît la Gendarmerie, alors nommée Maréchaussée, ainsi que le mot Gendarme, qui désignait alors des combattants d’élite à cheval, de noble origine :

Les Gens d’armes.

Ces derniers, exerçaient essentiellement une fonction de police militaire », a expliqué, à France3, Christophe Gilliot, le directeur du Centre Historique Médiéval d’Azincourt.

Dans les années 1930, et grâce aux recherches du capitaine de gendarmerie Georges Benoît-Guyot, la dépouille de Gallois de Fougières est retrouvée, avec celles de son écuyer – « petit Hollandes, fils du bailly de Rouen » -, et du connétable Charles d’Albret, dans l’abbatiale d’Auchy-lès-Hesdin.

Les restes du « Prévôt des Maréchaux » seront par la suite transférés à Versaille, puis placés sous le monument nationale de la Gendarmerie.

Le nom de « Gallois de Fougières » sera donné à la 109e promotion de l’École des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN) en 2002.

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . 908920120 Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Marian11 Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
MONCEY

MONCEY

Masculin
Nombre de messages : 75
Age : 72
Emploi : Retraité
Date d'inscription : 16/08/2015

Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Empty
MessageSujet: Re: Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur .   Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Icon_minitimeMar 27 Oct 2015 - 6:06

Bonjour cher ami,dimanche,il y avait du beau monde à AZINCOURT.
Un détachement de la Garde Républicaine à cheval,musique de la GR,un détachement anglais,des
drapeaux des associations patriotique.
C'était simplement magnifique.Je n'est ^pas tout vu étant donné que je suis toujours handicapé suite à mon accident.

Bien cordialement MONCEY
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Empty
MessageSujet: Re: Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur .   Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Icon_minitimeMar 27 Oct 2015 - 6:47

@ La Gendarmerie dans l'histoire a perdu beaucpup d'hommes -  Comme l'on disait de la Prévauté 
que ce soit au cours des deux guerres - de l' Indo ou de l'Algérie.. Honneur a ces hommes de terrain que sont les Gendarmes..
Revenir en haut Aller en bas
Commandoair40
Admin
Commandoair40

Masculin
Nombre de messages : 16394
Age : 73
Emploi : Patriote Français & Sécessionniste.
Date d'inscription : 07/11/2014

Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Empty
MessageSujet: Re: Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur .   Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Icon_minitimeMar 27 Oct 2015 - 9:17

Merci Moncey Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . 926774

Prends soins de toi , en espérant que ce ne soit pas trop grave .

___________________________________ ____________________________________

Sicut-Aquila

Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . 908920120 Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Marian11 Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . 908920120

“Nous avons entendu et nous savons ce que nos pères nous ont raconté, nous n’allons pas le cacher à nos fils.
Nous redirons à tous ceux qui nous suivent, les œuvres glorieuses...”

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Empty
MessageSujet: Re: Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur .   Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur . Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Il y a 600 ans, le premier gendarme tombait au champ d’Honneur .
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mon premier achat MAC livré !!!
» mon premier gif anime
» Mon accouchement de mon premier agé de 3 ans et demie
» Premier béguin
» Premier accouchement à domicile

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! :: HISTOIRE DE NOTRE PATRIE :: .-
Sauter vers: