Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis !

Forum pour Parachutistes et Sympathisants de par le Monde
 
AccueilAccueil  portailportail  FAQFAQ  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Partagez | 
 

 La Browning M2 ou 12,7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: La Browning M2 ou 12,7   Lun 2 Juil - 7:45



C'est une arme automatique de calibre 12,7 mm, crée et conçue à l'origine pour équiper les avions, juste après la grande guerre (1914-1918)

Elle est alimentée par bandes de toile de 110 cartouches ou par bande à maillons métalliques de 105 cartouches, fonctionnant au coup par coup, en semi automatique ou en automatique, elle est refroidie par air, la M2 est transportable par un homme.

En remplaçant certains éléments, les munitions peuvent être engagées, par la droite ou par la gauche.



RENSEIGNEMENTS NUMERIQUES

- Type : Mitrailleuse lourde

- Fonctionnement : Automatique

- Calibre : 50

- Munition : 12,7 mm

- Cadence de tir : 450/550 coups/minutes

- Chargeur : bandes de 105 ou 110 cartouches

- Portée : 1830 mètres

- poids : 24 Kg

- Poids du trépied : 20 Kg

- Longueur de l'arme : 1625 mm

- Longueur du canon : 1125 mm

- Vitesse initiale : 760 m/s
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Jeu 15 Mai - 11:26

M2 jumelées sur un navire américain




La Browning M2 est une mitrailleuse lourde chambrée en 12,7 x 99 mm, une munition également connue sous le nom de .50 BMG. La conception de la M2 remonte à la fin de la première guerre mondiale. Elle est le fruit du travail de John Moses Browning et montre une longévité peu commune. Elle connaît un grand nombre de désignation et constitue la principale arme chambrant la puissante munition de 12,7mm qui est un standard de l’OTAN. Tout au long de sa carrière, elle a connu l'épreuve du feu à de nombreuses reprises, notamment lors de la Seconde Guerre mondiale. Elle est encore en activité de nos jours dans de nombreuses armées



La M2 est un dérivé d'une mitrailleuse moyenne chambrée en 7,62mm. La munition fut initialement développée pour une application anti-aérienne mais la M2 fut également adoptée pour une utilisation au sol en 1921 par l'armée des États-Unis sous le nom de Model 1921. A cette époque elle était efficace contre l'aviation et contre les blindés.
Elle connut quelques amélioration en 1932 et fut adoptée sous le nom de M2. Elle était alors équipée d'un manchon permettant un refroidissement à eau. Il fut développé une variante pourvue d'un canon plus lourd refroidit par air pour les applications aériennes embarquées. Le canon surchauffait rapidement quand la mitrailleuse était utilisée par l'infanterie, mais l'augmentation de la masse du canon et de la surface d'échange du nouveau canon compensait un peu l'absence de refroidissement à eau. L'absence de celui-ci permettait de l'alléger l'arme d'une vingtaine de kilos et la rendait plus simple à mettre en oeuvre. Cette nouvelle variante fut dénommée M2 HB, HB étant l'acronyme de Heavy Barrel : canon lourd en anglais. En raison de la complexité de l'opération visant à démonter le canon, un système amélioré de changement rapide du canon fut créé. Des versions équipées de canons allégés de 11 kg et de 27 kg furent alors développés.
La mitrailleuse M2 offrit un avantage sensible aux alliés pendant la Seconde Guerre mondiale, elle était suffisamment puissante pour défaire nombre de blindés légers allemands qui eux étaient équipés de mitrailleuses moyennes incapables d'en faire autant et de canons automatiques certes plus puissants que la munition de la M2 mais aussi beaucoup plus rares et beaucoup plus coûteux. A l'inverse en matière de combat aérien, la M2 qui était presque exclusivement employée dans les avions américains de la seconde guerre mondiale manquait de puissance pour le combat aérien de la fin du conflit. Alors que les autres nations mettaient généralement en oeuvre au moins un ou plusieurs canons automatiques à bord de leurs chasseurs, les États-Unis déployaient presque exclusivement la M2 pour des motifs logistiques.

La M2 est une mise à l'échelle de la Browning M1917 afin de pouvoir tirer la puissante munition de 12,7 x 99 mm, étant elle-même un agrandissement de la .30-06 Springfield. La M2 est aujourd'hui une arme refroidie par air, alimentée par bande de cartouches, tirant culasse fermée sur le principe du court recul. Le fonctionnement de ce mécanisme consiste à ce que le canon et la culasse demeurent solidaire lors du tir et reculent tous les deux. Après une course réduite, la culasse se dévérouille et continue son mouvement de recul alors que le canon ne bouge plus. La culasse s'ouvre, éjecte l'étui, tire la bande de cartouche et charge une nouvelle cartouche lors de son mouvement de retour. La cadence de tir théorique varie entre 450 et 550 coups par minutes. La version aérienne des la seconde guerre mondiale présentait une cadence de tir de 600 à 1200 coups par minutes, alors que les M2 jumelées sont synchronisées et présentent une cadence de 300 coups uniquement afin de pouvoir tenir des rafales plus longues. Ces cadences de tir sont bien entendu théoriques, un tir continu à cette cadence mènerait à la destruction du canon au bout de quelques milliers de coups. Dans la pratique, la M2 HB ne peut guère tirer plus de 40 coups par minute lorsqu'elle est employée au sol.
La portée pratique de la M2 est de 1,8 kilomètres lorsque qu'elle est montée sur un trépied M3 (la portée maximale est de 7,4 kilomètres). Dans la configuration destinée à être portée et servie par l'infanterie, la M2 pèse 38 kg auxquels s'ajoutent un peu plus de 17 kg pour une bande de munitions de 105 coups et 20 kg du trépied M3. Le poids total en ordre de bataille lorsque la M2 est déployée par l'infanterie s'élève donc à un minimum de 72,62 kg. Elle a longtemps été équipée d'une paire de poignées à l'arrière de l'arme et d'une détente "papillon" en forme de V qui doit être pressée avec les deux pouces pour déclencher le tir. Plus récemment une nouvelle détente plus conventionnelle a été développée. L'arme peut fonctionner en automatique ou en semi-automatique.
La M2 a été conçue pour être montée dans un grand nombre de configurations. De ce fait, l'alimentation par bande peut se faire indiféremment par la droite ou la gauche en changeant des pièces du mécanisme. Cette opération simple se fait en moins d'une minute et ne nécessite aucun outil.
Lors des exercices, le tir de balles à blanc nécessite un adaptateur spécifique permettant de conserver une pression suffisamment importante dans le canon pour actionner le mécanisme. Celui-ci est maintenu au bout du canon par trois tiges se fixant à sa base.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Jeu 15 Mai - 11:27

http://fr.youtube.com/watch?v=50CErVz4quc
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Jeu 15 Mai - 12:01

La Jeep browning
-Dénomination officielle : Truck 1/4 ton 4x4

S'il est un véhicule qui symbolise la liberté retrouvée, c'est bien la Jeep, véritable bonne à tout faire de l'Armée US !


Le nom "Jeep" est issu de la contraction des lettres "G" et " P" en anglais. Celles-ci signifient "General Purpose" c'est à dire

"pour tout faire, usage général" et ce surnom lui va comme un gant.
C'est ainsi une Jeep qui fut le premier véhicule a pénétrer dans Lure, un peu avant les chars du 756th Tank Battalion...
La 1ère Jeep...


Cette photo, prise le 16 septembre 1944 nous présente une Jeep Ford GPW du 3rd bataillon du 15ème RI/3ème DIUS
A noter de haut en bas :

La mitrailleuse Browning M2 de calibre 50 (12,7 mm) placée sur son affut monopode. Le porte caisse de munitions n'est pas fixé, sans doute pour rendre la conduite plus facile dans les virages.

Le "patch" de la Division sur le coté gauche du casque M1 du conducteur (patch figurant de chaque coté)

Le pare brise rabattu sur le capot de la Jeep et sur lequel repose entre autres des couvertures roulées sur elles mêmes;

Deux jerrycans d'eau sont maintenus au radiateur par un dispositif artisanal...

Le pare choc d'origine a été remplacé par une poutre métallique en U sans doute jugée plus résistante sur laquelle on distingue le marquage : 3 15 1 M 3 qui correspond à : 3rd Bn , 15th Inf Regiment, 3ème véhicule de la M company

Enfin les pneus dépareillés illustrent le fait qu'à cette époque les forces alliés souffraient de gros problèmes de logistique notamment pour l'acheminement des pièces détachées pour les véhicules. Ainsi chaque équipage faisait avec les moyens du bord pour entretenir son véhicule.
PRESENTATION :


Introduit dans l'armée américaine dès 1940, le Truck 1/4 ton 4x4
"JEEP" était robuste, simple à réparer, polyvalent et peu coûteux,

ce qui explique que plus d'un demi-million d'exemplaires furent produits.

Conçue comme véhicule de liaison et de reconnaissance, elle servait tout aussi bien de transport de munitions, de matériels divers,

de transports de troupes...etc



Chaque bataillon d'infanterie disposait de 40 Jeep réparties à raison de 2 Jeep avec remorque par compagnie



Avec 4 roues motrices, iI possède un moteur à essence à 4 cylindres placé à l'avant du véhicule auquel est accouplé


une boîte de vitesse à 3 rapports et une boîte auxiliaire permettant les évolutions tout terrain .

La carrosserie est découverte avec capote amovible. Le pare-brise peut être rabattu sur le capot ou son vitrage relevé

vers l'extérieur. La roue de secours se trouve à l'arrière du véhicule où est également fixé un crochet de remorquage.



CARACTERISTIQUES TECHNIQUES


MOTEURWillys Overland MB "Go Devill"
* La classification des véhicules US
Afin de donner à l’US Army un parc de véhicules le plus homogène possible, le Quarter Master Corps (QMC) avait défini dès août 1939 puis complété en juin 1942 les différentes classes de véhicules de l’US Army susceptibles d’êtres construits pour l’usage exclusif des forces armées à partir de leur charge utile :
¼ ton 4x4 (Jeep)
¾ ton 4x4 (Dodge WC 52, 53, 54)
1½ ton 4x4 (General Motors Chevrolet, Dodge WC 62 et 63)
2½ ton 6x6 (General Motors GMC)
4 ton 6x6 (Diamond T)
4-5 ton 4x4 (White, Autocar)
5-6 ton 4x4 (Autocar)
6 ton 6x6 (White, Corbitt, Brockway)

Type

Essence

Nombre de cylindres

4

Alésage

79,38 mm

Course

111,13 mm

Cylindrée

2,2 Litres

Puissance - SAE

15,6

Puissance réelle

60 CV à 3820 tr/min
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Jeu 15 Mai - 12:04


Véhicule
Mesures



Empattement
2,032 m

Longueur hors-tout
3,372 m

Largeur hors-tout
1,575 m

Hauteur hors-tout (capote levée)
1,772 m

Hauteur hors-tout (capote baissée)
1,302 m

Dimension des pneus
6,50 X 16

Pression des pneus, avant et arrière
2,100 kg/cm2

Nombre de passagers y compris l'équipage
5 (3 + 2)

Poids mort (avec carburant et eau)
1160 kg

Poids en ordre de marche
1530 kg

Poids brut
1423 kg

Charge utile (véhicule)
370 kg

Charge utile (remorque)
453 kg

Garde au sol
22,2 cm

Hauteur du crochet d'attelage en charge
53 cm

Performances


Vitesses maxima autorisées, sans démultiplication de la boîte auxiliaire :


- troisième
105 km/h

- deuxième
66 km/h

- première
39 km/h

- marche arrière
29 km/h

Vitesses maxima autorisées, avec démultiplication de la boîte auxiliaire :


- troisième
53 km/h

- deuxième
33 km/h

- première
20 km/h

- marche arrière
15 km/h

Pente maxima
60 %

Rayon de braquage
5,50 m

Franchissement maxi de gué
53 cm
Capacité des réservoirs


Carter moteur
4,75 l

Boite de vitesse
0,7 l

Boite auxiliaire
1,42 l

Pont avant
1,18 l

Pont arrière
1,18 l

Joint de cardan de pont avant
0,23 l

Boitier de direction
0,23 l

Filtre à air (bain d'huile)
0,59 l

Réservoir à essence
56,8 l

Radiateur
11,5 l

Freins (hydrauliques)
0,23 l
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Jeu 15 Mai - 12:04

Illustrations tirées du TM 9-803



Armement :

Une mitrailleuse Browning M2 cal 50 (12,7 mm)


ACCESSOIRE : la remorque 1/4 ton Bantam :

En 1941 une remorque de capacité de 500 kg fut conçue pour la Jeep.
La remorque Bantam reprend un maximum d'éléments communs avec elle , à commencer par les roues.
La production fut partagée principalement entre Bantam et Willys-Overland.
Fabriquée à plus de 140.000 exemplaires toutes marques confondues, solide et de bonne capacité, elle fut très appréciée par ses utilisateurs.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Jeu 15 Mai - 13:00

Merci Maraninchi,

Pour ce complèment
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Jeu 15 Mai - 19:48

Merci a vous deux !!!

Putain , sur mon cabriolet , en descendant la CANEBIERE :jpd:

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: La Browning M2 ou 12,7   Ven 16 Mai - 9:34

:serieu: et c'est pas fini
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: 12.7 tchad 80   Mar 3 Juin - 15:43

http://www.servimg.com/image_preview.php?i=29&u=12467045
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Bien!   Mar 3 Juin - 16:36

bravo pour toutes ces infos , grace a vous ce site est un peu le "Wikipedia" de la question militaire
Revenir en haut Aller en bas
 

La Browning M2 ou 12,7

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Browning Calibre 30
» (F/PRISE) EMILY BROWNING ? all your mysteries are moving in the sun.
» La Browning M2 ou 12,7
» A VENDRE
» Caractéristiques tehniques MSI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Paras, bérets bleus, verts et rouges, tous unis ! ::  ::  :: -